Sanitaire et social

Compétence forte de la Région, les formations sanitaires et sociales sont un enjeu essentiel pour la santé et le bien-être de la population. L’ambition de l’innovation et de la qualité, une meilleure prise en compte des besoins, l’amélioration de l’accompagnement des étudiants sont autant de leviers que la Région entend actionner pour faire de la formation sanitaire et sociale un vecteur incontournable d’emploi et d’insertion.

Les formations sanitaires et du travail social offrent une réelle perspective d’avenir : avec un taux d’insertion professionnelle de plus de 90 % et une bonne stabilité dans l’emploi des salariés, ces secteurs sont particulièrement attractifs.

Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Compétente sur le fonctionnement des établissements de formation qu’elle agrée et autorise, la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur a également en charge l’attribution des aides individuelles aux élèves et étudiants. Elle est enfin responsable de l’élaboration du Schéma des formations sanitaires et du travail social qui tient compte de l’évolution des besoins de professionnels du secteur. 

Avec le vieillissement de la population (plus d’1 habitant sur 4 a plus de 60 ans dans la région) et les problèmes de pauvreté et de précarité, le secteur de la santé et de l’action sociale joue un rôle majeur pour assurer les services essentiels aux habitants et favoriser le développement économique. Secteur clé de l’emploi et de la qualité de vie des habitants, la filière sanitaire et sociale est aujourd’hui le premier employeur de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

La Région a adopté en mars 2017 son Schéma régional des formations sanitaires du travail social. Ce document stratégique pour répondre aux défis des territoires de Provence-Alpes Côte d’Azur repose sur 3 grands axes : 

  • Définir l’offre de formations sanitaires et sociales dans une logique de réponse aux besoins en emplois des entreprises et des territoires ;
  • Adapter l’appareil de formation aux activités de demain et aux évolutions des métiers pour une performance accrue ;
  • Accompagner les futurs professionnels et en faire des acteurs de la formation.

Au total, la Région consacre plus de 100 millions d’euros par an sur son territoire avec une offre riche de 80 sites de formation au bénéfice de 17 000 élèves et étudiants.

Le service public régional des formations sanitaires et sociales propose 23 filières de qualité dispensées sur l’ensemble du territoire régional en matière de : 

  • Soins : ce sont les infirmiers, les aides-soignants, les ambulanciers, les préparateurs en pharmacie hospitalière, les manipulateurs d’électroradiologie médicale, les infirmiers anesthésistes, les infirmiers en bloc opératoire et les sages-femmes dans le champ médical
  • Rééducation : la Région assure la formation des ergothérapeutes, des psychomotriciens, des pédicures-podologues et des masseurs-kinésithérapeutes
  • Petite enfance : ce sont les auxiliaires de puériculture, les puéricultrices et les éducateurs de jeunes enfants ;
  • Accompagnement socio-éducatif : ce sont les assistantes de service social, les techniciens d’intervention sociale et familiale, les accompagnants éducatif et social, les moniteurs éducateurs, les éducateurs spécialisés et les éducateurs techniques spécialisés qui sont concernés ;
  • Encadrement : la Région forme les directeurs de structures et les encadrants avec les cadres de santé et les Certificats d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (CAFERUIS).

Les formations sanitaires et du travail social conduisent à l’exercice de professions qui requièrent des qualités techniques et humaines. Une partie d’entre elles donne lieu à la délivrance d’un grade universitaire.

Ces formations sont ouvertes à des jeunes en continuité de parcours scolaire, à des demandeurs d’emploi en reconversion mais aussi à des salariés. 90% des étudiants trouvent un emploi dans les 6 mois de l’obtention de leur diplôme.

Afin de favoriser l’accès aux formations sanitaires et du travail social et la réussite aux épreuves des concours, la Région s’est également investie dans le financement d’un dispositif de préparation aux concours d’entrée dans les établissements du sanitaire et du travail social pour les filières suivantes : aide-soignant, auxiliaire du puériculture, ambulancier, accompagnant éducatif et social, moniteur éducateur et technicien de l’intervention sociale et familiale.

Toutes les informations relatives aux formations qualifiantes et aux préparations aux concours sont à retrouver dans le guide des formations sanitaires et sociales

Les formations ouvrant droit à une prise en charge par la Région sont :

  • Les formations dispensées par les instituts de formations agréés par la Région, quelle que soit l’origine géographique de l’apprenant à l’exception des formations masseurs-kinésithérapeutes de Nice, des pédicures-podologues de Marseille et des psychomotriciens de Marseille ;
  • Les formations suivies en parcours complet après réussite au concours d’entrée. Sont donc exclues les formations partielles, en alternance, par la voie de la passerelle.

Dans ce cadre, la Région prend en charge le coût des frais de formation pour :

  • Les jeunes en poursuite d’études, y compris les cursus spécifiques réservés aux élèves titulaires du bac professionnel ASSP et SAPAT ;
  • Les demandeurs d’emploi indemnisés ou non dans le cadre d’un partenariat avec Pôle emploi ;
  • Les bénéficiaires du RSA.

Les conditions d’éligibilité doivent être réunies avant le démarrage de la formation. La prise en charge de la formation est directement versée par la Région aux instituts de formation agréés. Les personnes prises en charge n’ont aucune démarche personnelle à effectuer.

Sont ainsi exclues du financement régional :

  • Les personnes en situation d’emploi, les personnes en compte personnel de formation de transition professionnelle ou congé personnel de formation ;
  • Les agents de la fonction publique en position de disponibilité à l’entrée en formations de spécialité infirmier de bloc opératoire, infirmier-anesthésiste, puéricultrice et cadre de santé ;
  • Les personnes bénéficiant d’une formation inscrite au plan de formation.

Si vous ne pouvez prétendre au financement régional, d’autres financeurs peuvent intervenir : retrouverez toutes les informations utiles dans le guide des formations sanitaires et sociales. 

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur accompagne les élèves, étudiants et demandeurs d’emploi, par l’attribution, sur critères, d’aides individuelles régionales. Vous pouvez consulter les aides et déposer une demande en vous rendant sur l’annuaire des aides régionales.

Contacts

Pour les bourses, le fond social régional ou autres demandes d’aides individuelles :
Service des Aides Individuelles à l’Emploi et à la Formation
Tel : 04.91.57.55.02 ou secrétariat : 04.91.57.58.08

aidessanitairesocial@maregionsud.fr

Pour la prise en charge du coût des formations :
Service Formations Sanitaires et Sociales
Tel : 04.88.10.76.43

mpic@remove-this.maregionsud.fr