Mobilité

En tant qu’autorité organisatrice des transports, la Région a le devoir de promouvoir une exemplarité environnementale et s’engage à impulser une dynamique régionale en faveur des nouvelles mobilités et de leur usage quotidien. 

Avec le premier axe de son plan climat réservé à la mobilité, la Région Sud ambitionne de mieux préserver les ressources disponibles sur le territoire, de protéger son environnement et garantir la santé et le bien-être de ses cinq millions de provençaux, d’alpins et d’azuréens.

En 2018, ce sont 200 millions d’euros consacrés à l’écomobilité pour développer des transports en commun moins polluants, l’utilisation de nouvelles formes de mobilité douces et durables, moderniser les infrastructures de transports et créer des pôles d’échanges multimodaux.

Le développement de l’écomobilité passe par l’activation d’un ensemble de leviers (détaillés dans le plan climat) : densification de l’offre ferroviaire, aménagements en faveur des transports en commun, intermodalité efficace, report vers le rail et le fluvial, réduction des nuisances des navires, nouvelles pratiques et nouveaux services de mobilité, etc. Les carburants alternatifs que sont l’électricité, le gaz ou l’hydrogène, sous condition d’une production initiale décarbonée , répondent aux doubles enjeux de qualité de l’air et d’atteinte d’une neutralité carbone. Un ensemble de mesures du plan adressent donc directement le développement de ces nouveaux carburants que ce soit sous l’angle de leur production ou de leur consommation par la mobilité.

Par exemple, le véhicule électrique divisant par deux à trois les émissions carbones en comparaison d’un équivalent thermique, il constitue l’un des outils principaux de la transition énergétique des transports. Dans ce sens, la mesure phare de l’axe 1 « Cap sur l’écomobilité » ( lien) du Plan climat vise à équiper le réseau routier d’une station de recharge d’initiative publique tous les 100 km en 2021. 

Afin de mettre en œuvre concrètement cette action, un appel à projets « Mobilité électrique de demain » accompagne annuellement une amélioration du maillage du territoire en bornes de recharge intelligente. La maitrise de l’impact du véhicule électrique sur le réseau électrique et son couplage aux énergies renouvelables constituent deux sujets majeurs à anticiper dans le cadre d’un développement massif. Dans ce sens, les projets innovants travaillant sur ces problématiques sont aussi régulièrement soutenus. 

Dans une même logique, la Région Sud accompagne aussi le développement d’une production de biogaz régionale ainsi que l’émergence des premiers projets hydrogène.