Grands projets

Les élus de la Région Sud souhaitent promouvoir le recours à des transports collectifs fiables.

Je suis attaché à promouvoir un aménagement et un développement équilibrés et solidaires du territoire qui renforcent et structurent les bassins de vie, au plus proche des attentes des habitants.

Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Mieux circuler en train sur la frange littorale de Marseille à Nice via Toulon est le principal objectif du projet de Ligne Nouvelle Provence-Côte d’Azur.

Au-delà d’une infrastructure ferroviaire permettant d’améliorer les conditions de transports au quotidien des habitants de la région, la Ligne Nouvelle aura également un impact bénéfique sur l’emploi, le développement économique, l’environnement, l’aménagement du territoire et urbain, la santé et la qualité de vie.

L’une des priorités de la Ligne Nouvelle est de résorber la saturation des gares ferroviaires de Marseille et de Nice, avec notamment le réaménagement et la création de gares et de voies.

Depuis juin 2019, la concertation avec le public a démarré, et s'étendra jusqu'au mois d'octobre. Durant cette période, le public est invité à s’informer, à poser ses questions,
à exprimer ses points de vue et à formuler ses contributions sur les aménagements des phases 1 et 2 de la Ligne Nouvelle Provence-Côte d'Azur. Sur internet ou lors de réunions d'informations avec le Maître d'Ouvrage, de nombreux canaux existent pour échanger autour de ce grand projet structurant pour le territoire. Retrouvez le programme de la concertation sur l'agenda dédié à cet effet

Plus d’informations sur lignenouvelle-provencecotedazur.fr

La Région Sud conduit une politique de développement et de coordination des transports collectifs sur l’ensemble du territoire régional en s’appuyant sur ses propres réseaux mais aussi à travers des actions de partenariat avec les autres autorités organisatrices de transport présentes sur son territoire. 

L’intermodalité est la recherche d’une alternative au « tout-voiture » et favorise le développement des modes de transport doux (vélo ou marche) et des transports en commun (trains et cars). Elle consiste en l’utilisation de plusieurs modes de transport au cours d’un même déplacement. Concrètement, l’usager doit pouvoir facilement changer de mode de transport sur son parcours.

 

Pôles d’échanges multimodaux

Dans le cadre de son Plan Climat, la Région Sud autorité organisatrice des transports, s’est fixé l’objectif d’être exemplaire et d’impulser une dynamique régionale en faveur de l’éco-mobilité. En apportant sa contribution financière,  la Région accompagne les projets des collectivités visant le développement et la promotion des transports collectifs et des modes doux. Elle soutient la création, la modernisation, la réhabilitation ou l’extension des pôles d’échanges multimodaux, favorisant ainsi pour tous l’accès aux transports publics.

 

Véloroutes 

Coordinatrice de l’intermodalité, les élus de la Région Sud déploient le schéma régional des véloroutes dont l’objectif est de disposer de 2000 kilomètres d’itinéraires cyclables en 2025. Pour cela, nos élus animent des comités d’itinéraires et la collectivité octroie des financements aux responsables de l’aménagement de ces véloroutes.