Vous êtes ici :

Devenez éco-ambassadeur

Mis à jour le 13 juin 2024

Aides

  • Environnement

Lycéens et apprentis : engagez-vous pour le climat ! Si vous souhaitez agir pour préserver notre environnement, devenez éco-ambassadeur de la Région Sud !

Les éco-ambassadeurs sont des jeunes volontaires, au nombre maximum de cinq par établissement et sont tirés au sort si le nombre de volontaires est supérieur. Il est important de préserver ce nombre car un jeune tout seul ne serait pas en mesure de lancer une dynamique collective dans son établissement. Ces éco-ambassadeurs ont vocation à s’exprimer et agir sur les enjeux environnementaux au sein de leurs établissements : 

Les lycéens des lycées publics et privés du territoire régional.

Etre éco-ambassadeur, c'est agir concrètement pour le climat, la protection de l'environnement et le bien-vivre ensemble.

Deux rencontres annuelles de l’ensemble des éco-ambassadeurs identifiés, seront organisées au sein de l’Hôtel de Région, dont une, le samedi 3 juin 2023.

L’ensemble des frais de déplacement des jeunes éco-ambassadeurs identifiés seront pris en charge par la Région.
Lors du premier rassemblement, chaque jeune éco-ambassadeurs se verra remettre une mallette contenant la charte des éco-ambassadeurs, ainsi qu’un descriptif de l’ensemble des dispositifs régionaux relatif à la préservation de notre environnement et sur le développement durable. Un répertoire des structures associatives ou institutionnelles partenaires de la Région sera également joint, afin d’apporter différentes expertises selon les besoins exprimés par les éco-ambassadeurs.
Aussi, chaque équipe d’éco-ambassadeurs située dans un établissement pourra également présenter et porter des projets spécifiques qui s’inscrivent dans l’esprit du dispositif mais qui ne figurent pas dans le répertoire des actions régionales. Il s’agira ici de permettre aux jeunes volontaires une certaine autonomie de choix dans les thématiques et les actions à concevoir.
Le second rassemblement sera l’occasion de faire un bilan sur le déploiement des éco-ambassadeurs et de valoriser les actions des jeunes au sein de l’Hôtel de Région.

L’ensemble des actions des éco-ambassadeurs devront faire l’objet d’une validation par le chef d’établissement. Une des conditions de la réussite de ce nouveau cadre d’engagement citoyen des jeunes tient à l’identification d’un adulte, ou plusieurs adultes référents au sein de l’établissement, afin de pouvoir aiguillonner méthodologiquement les jeunes éco-ambassadeurs.  

Afin de pouvoir identifier les éco-ambassadeurs dans les établissements, nous sollicitons les chefs d’établissement et leur équipe pédagogique afin de pouvoir informer les lycéennes et les lycéens de l’appel à candidature sur ce dispositif.  Les services de la Région mettront à la disposition des lycées du matériel de communication : affiches, flyers, lettre de candidature.
A la charge également aux établissements de déterminer au maximum 5 jeunes volontaires et de communiquer aux services de la Région la liste des jeunes identifiés comme éco-ambassadeurs.

Les éco-ambassadeurs sont des jeunes volontaires, au nombre maximum de cinq par établissement et sont tirés au sort si le nombre de volontaires est supérieur. Il est important de préserver ce nombre car un jeune tout seul ne serait pas en mesure de lancer une dynamique collective dans son établissement. Ces éco-ambassadeurs ont vocation à s’exprimer et agir sur les enjeux environnementaux au sein de leurs établissements : 

  • par l’élaboration de projets de développement durable dans les établissements afin de sensibiliser le plus grand nombre de jeunes,
  • par la participation aux commissions restauration des établissements afin de contribuer à une alimentation plus saine et plus locale en lien avec l’objectif de 50% de produits locaux dans les cantines scolaires,
  • par des initiatives encourageant les établissements à l’obtention d’un écolabel,
  • par la mise en place d’un dialogue inter-établissements visant à promouvoir les bonnes pratiques.

Le statut d’éco-ambassadeurs est compatible et complémentaire avec celui de l’éco-délégué.

Une charte rédigée par les membres du Parlement Régional de la Jeunesse a pour objectif de clarifier le rôle, le statut et les missions de ces éco-ambassadeurs.

Plus d'info :

Les éco-ambassadeurs sont des jeunes volontaires, au nombre maximum de cinq par établissement et sont tirés au sort si le nombre de volontaires est supérieur. Il est important de préserver ce nombre car un jeune tout seul ne serait pas en mesure de lancer une dynamique collective dans son établissement. Ces éco-ambassadeurs ont vocation à s’exprimer et agir sur les enjeux environnementaux au sein de leurs établissements : 

  • par l’élaboration de projets de développement durable dans les établissements afin de sensibiliser le plus grand nombre de jeunes,
  • par la participation aux commissions restauration des établissements afin de contribuer à une alimentation plus saine et plus locale en lien avec l’objectif de 50% de produits locaux dans les cantines scolaires,
  • par des initiatives encourageant les établissements à l’obtention d’un écolabel,
  • par la mise en place d’un dialogue inter-établissements visant à promouvoir les bonnes pratiques.

Le statut d’éco-ambassadeurs est compatible et complémentaire avec celui de l’éco-délégué.

Une charte rédigée par les membres du Parlement Régional de la Jeunesse a pour objectif de clarifier le rôle, le statut et les missions de ces éco-ambassadeurs.

 La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé de faire de la lutte contre le réchauffement climatique et de la préservation de notre environnement une démarche intégrée et prioritaire de son intervention publique. Dans le cadre des travaux impulsés par le Parlement régional de la jeunesse, et dans le prolongement des orientations régionales proposées dans la délibération « Provence-Alpes-Côte d’Azur : une COP d’avance », une importante réflexion autour de la prise en compte des préoccupations environnementales a été menée. Les jeunes parlementaires ont souhaité proposer un cadre d’engagement citoyen à chaque jeune lycéen, apprenti ou en formation professionnelle, souhaitant s’engager dans des projets de développement durable au sein de leur établissement d’enseignement. Le statut et le rôle des éco-ambassadeurs sont ainsi déclinés dans cette charte.
 

Article N°1 : Objectifs principaux

  • Créer des projets en faveur de l’environnement dans le but d’améliorer les conditions de vie de l’ensemble des jeunes et de la communauté éducative ;
  • Encourager et participer à l’éducation des bonnes pratiques en matière de développement durable ;
  • Encourager les établissements à l’obtention d’un écolabel ;
  • Communiquer sur les projets au sein et à l’extérieur de l’établissement.
     

Article N°2 : Rôle de l’éco-ambassadeur dans son établissement, les droits et les devoirs

  • Droit à la parole individuelle ;
  • Droit d’expression collective, recevoir et diffuser des informations au sein de son établissement ;
  • Droit de se réunir dans le cadre scolaire en dehors des heures de cours ;
  • Droit de communiquer et de siéger dans les instances représentatives de l’établissement ; 
  • Droit d’être en relation avec les instances lycéennes et/ou associatives (CVL, MDL, association d’élèves, etc.) pour mener des actions communes ;
  • Droit à la formation ;
  • Droit de proposer à la communauté éducative et aux personnels de direction des actions concrètes ;
  • Devoir de proposer toutes les initiatives à la validation du chef d’établissement et aux instances statutaires ;
  • Devoir de consulter et de recevoir les propositions des autres jeunes ;
  • Devoir d’exemplarité dans son rôle d’éco-ambassadeur ;
  • Devoir de se réunir a minima une fois par trimestre ;
  • Devoir de rendre compte en fin d’année des actions et des projets portés, devant les élèves et la communauté éducative.
     

Article N°3 : Engagement de l’établissement

  • Communiquer sur les éco-ambassadeurs auprès des élèves et de la communauté éducative de l’établissement ;
  • Prévoir les conditions matérielles pour la mise en œuvre des actions proposées par les éco-ambassadeurs ;
  • Identifier un à deux adultes référents, issus de la communauté éducative, pour accompagner les éco-ambassadeurs dans leurs projets.
     

Article N°4 : Rôle des référents

  • Coordonner, superviser et structurer les réunions des éco-ambassadeurs ;
  • Assumer le relai entre les éco-ambassadeurs, l’établissement, les éventuels partenaires associatifs et les services de la Région ;
  • Accompagner les éco-ambassadeurs dans la mise en œuvre de leurs projets.
     

Article N°5 : Modalités de participation

  • Les éco-ambassadeurs sont des jeunes volontaires, au maximum de cinq par établissement et sont tirés au sort si le nombre de volontaires est supérieur à 5 ;
  • Le mandat d’éco-ambassadeur est d’une année scolaire, renouvelable sans limite, à la condition où chaque bénévole est inscrit et scolarisé au sein de l’établissement.
     

Article N°6 : Modalités de fonctionnement des réunions

  • Se réunir au moins une fois par trimestre ;
  • Avec la validation du chef d’établissement, ces réunions peuvent être ouvertes à des personnes ou structures associatives extérieures à l’établissement ;
  • Ces réunions sont organisées conjointement par les éco-ambassadeurs et le ou les personnes référentes de l’établissement.
     

Article N°7 : Mise en œuvre des actions au sein des établissements

  • Les éco-ambassadeurs s’appuieront utilement sur les outils et dispositifs déployés par l’Éducation Nationale et par la Région ;
  • Les actions présentées par les établissements dans le cadre de l’engagement des éco-ambassadeurs pourront faire l’objet de subvention de la Région ou d’autres partenaires publics.