Vous êtes ici :
Environnement, Association

4 associations pour lutter contre le plastique en Méditerranée

Mis à jour le 08 novembre 2023

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur les associations s'activent pour la préservation de la Méditerranée. Réemploi des micro-plastiques, récupération des filets de pêche ou collecte des déchets, la Région Sud soutient un grand nombre d'entre elles pour lutter contre la pollution de la mer.

Recycler et dépolluer la nature de nos déchets sont des enjeux actuels majeurs. Depuis plusieurs années, un grand nombre d’associations mettent tout en œuvre pour assurer la préservation de notre territoire par le biais d’action de ramassage, de recyclage et de transformation des déchets. De nombreux événements sont organisés dans les communes de la région pour sensibiliser la population.

Le 15 avril prochain, participez à la grande journée de ramassage des déchets en région Sud. Chaussez-vous de vos meilleures baskets et de toute votre détermination. 250 communes près de chez vous participent à Nettoyons le Sud, inscrivez-vous !

Objectif Méditerranée sans plastique

La pollution par les plastiques en mer est aujourd’hui l’un des plus graves problèmes écologiques qui affectent les océans. C’est pour cela que plusieurs associations se mobilisent pour protéger la Méditerranée.

Le saviez-vous ? Une fois rejeté dans le milieu naturel, le plastique peut mettre jusqu’à 500 ans pour disparaitre. Chaque année c’est plus de 10 millions de tonnes de plastiques rejetées dans les mers et océans. Avec plus de 3000 milliards de particules de microplastique, la mer Méditerranée est la mer la plus polluée du monde.

 

Beyond Plastic MED a vu le jour en 2015 pour lutter contre la pollution plastique en Méditerranée. Ses missions visent à soutenir et mettre en réseau les acteurs engagés contre la pollution plastique en Méditerranée, faciliter la mise en œuvre de solutions efficaces et durables et encourage le partage d’expériences et de bonnes pratiques. BeMed va plus loin en cherchant des alternatives au plastique, afin d’évoluer vers un monde sain pour les générations futures.

MerTerre va dans le même sens, avec pour objectif zéro déchet marin. Cette association qui est née en 2000, met en œuvre tous les moyens nécessaires pour contribuer à la réduction des déchets sauvages en milieux aquatiques, en prônant la caractérisation des déchets. Car pour gérer, il faut connaître. MerTerre est à l’initiative de ReMed Zéro Plastique.

ReMed Zéro Plastique est un réseau qui rassemble et fédère, à l’échelle de la Région Sud, toute organisation ou partie prenante souhaitant contribuer à la réduction des déchets sauvages qui aboutissent en Méditerranée (associations à but non lucratif, acteurs publics, gestionnaires, établissements scolaires, entreprises, groupement d’entreprises).

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Dans un monde idéal, l’ensemble de nos déchets seraient triés, recyclés et transformés. C’est dans l’optique de se rapprocher de cette réalité que l’Association pour la Pêche et les Activités Maritimes (APAM) a été créée en 2009. Son objectif est la mise en œuvre de projets en faveur de la préservation des fonds marins. En effet, la pêche professionnelle génère des déchets plastiques importants. Depuis 2015, grâce au soutien de la Région, l’APAM travaille sur le projet de valorisation des filets de pêche usagés, notamment par la mise en place d’une filière de recyclage de leur matière. 7 tonnes ont été collectées en 2021.

L’association sauvage en Méditerranée, quant à elle, transforme les déchets plastiques pour les transformer en bijoux éco-conçus. Cette initiative est unique en Provence-Alpes-Côte d’Azur, et très efficace pour lutter contre la plastification massive. En répondant à un appel à projet de la Région Sud pour une Méditerranée zéro plastique, l’association a pu développer sa recyclerie mobile, permettant de confectionner soi-même son propre objet lors d’un événement, et de sensibiliser le public aux 5 R : Refuser, réduire, réutiliser, recycler, rendre à la terre.

En 2020, c’est 704 kg de déchets jetés par les habitants de la Région Sud. Ces 704 kg représentent :

  • 364kg d’ordures ménagères résiduelles
  • 25kg de verre
  • 38kg d’emballage et de papier
  • 1kg de textile
  • 7kg de déchets dangereux dont DEEE
  • 34kg de matériaux recyclables
  • 73kg de déchets verts
  • 76kg encombrants
  • 79kg de déblais et gravats
Mis à jour le 20 juin 2024