Vous êtes ici :
© Région Sud Véronique PAUL
Environnement, Transports, Particulier, Association

En Région Sud, le choix de la mobilité douce !

Mis à jour le 03 janvier 2023

Voici quelques pistes pour toutes celles ou ceux qui font le choix de la mobilité douce. Comment vous y prendre ? Les transports et les dispositifs régionaux vous proposent un vaste choix au quotidien.

Se déplacer en cars et trains régionaux avec ZOU !


Depuis 2018, la Région Sud a rassemblé ses réseaux de transports sous une bannière unique : la marque ZOU ! Une action en faveur de la mobilité au quotidien pour tous, qui rend lisible et plus simple l’offre de transport public régionale. 

Zou ! s’étend à l’ensemble des bus et trains du réseau de transport régional et remplace progressivement les anciennes marques : TER, LER, Chemins de Fer de Provence, Cartreize, Varlib, TransVaucluse, Hautes-Alpes en car et Lignes d’Azur.

 

Ces transports proposent un large panel de destinations allant du littoral aux hauts plateaux alpins en passant par des villages typiquement provençaux. 

 La desserte des différentes communes du territoire s’est affinée au fil des années, reliant ainsi les grandes villes des départements entre elles, ainsi que les petites communes. Elle dessert par ailleurs les aéroports et gares de la région.

 

Augmentation du Chèque Transition Bioéthanol

 

Pour rouler propre, dès le 25 février, la Région Sud a doublé son aide à la pose et la fourniture du dispositif de conversion homologué au bioéthanol par un installateur habilité. Le coup de pouce régional s’adresse aujourd’hui à la fois aux particuliers, aux associations et aux entreprises et atteint le montant de 500 euros, disponible dès le 1er mars, au lieu de 250€ jusqu’à présent.

Cette initiative permet une réduction des gaz à effet de serre pour nous et les générations futures, et des économies conséquentes sur le budget des ménages.

https://www.maregionsud.fr/actualites/detail/la-region-sud-augmente-son-cheque-transition-bioethanol-a-500-euros

 

Le véloroute se développe en région Sud

 

L’engouement pour la pratique du vélo ne cesse d’augmenter en région Sud. Longtemps le déplacement préféré des touristes, il devient un des moyens de transports du quotidien pour les habitants, notamment avec le développement des pistes de véloroute et le déploiement d’une offre structurée et qualifiée dans la région. Un réseau de véloroutes et voies vertes est disponible et permet de parcourir la région sur 1500 kms dont un quart est aménagé. Des itinéraires linéaires, continus (y compris dans les traversées urbaines), jalonnés et sécurisés.

Comment ça marche ?

Les véloroutes empruntent des voies vertes ou à faible trafic, des bandes et pistes cyclables sans dénivelé excessif (pas supérieur ou égal à 3 %) et peuvent être utilisées par tous les cyclistes, y compris les moins expérimentés.

Un moyen de transport économique pour une pratique pour tous.

Le tourisme à vélo

Avec un climat plus que clément et des paysages magnifiques, le vélotourisme gagne des adeptes au fil des années. Les professionnels du tourisme se spécialisent de plus en plus dans l’accueil de ce mode de transport non polluant. Cette proposition d’un tourisme vert occasionne de conséquentes retombées économiques pour les professionnels du tourisme de l’ordre de 27 millions d’euros. Avec le développement de ces voies, le potentiel économique est estimé à 84 millions d’euros par an, à l’horizon 2025, notamment avec la marque nationale « Accueil Vélo ».

 

Quelles sont les voies que vous pouvez emprunter à vélo ?

Deux grandes voies nord/sud :

  • La ViaRhôna (EuroVelo 17), un axe qui relie le lac Léman à la mer Méditerranée
  • La Transalp, 3 possibilités pour un axe traversant les départements alpins

Deux grandes voies est/ouest :

  • La Littorale qui longe le bord de mer (V65)
  • La Méditerranée à Vélo, un itinéraire transfrontalier

Et la Via Venaissia connectée au nord à la ViaRhôna traversant le Comtat Venaissin et se raccordant au sud à l’EuroVelo 8.

 

 

Mis à jour le 20 juin 2024