Vous êtes ici :
© DR La pratique de la randonnée connait un véritable engouement en région Sud.
Sport, Particulier

En région Sud, les pratiques sportives changent et se développent

Mis à jour le 19 janvier 2023

Alors que les clubs continuent de séduire un large public, on assiste à l’essor d’une pratique sportive libre et autonome de plein air plébiscitée par les habitants. Avec la création de nouveaux équipements sportifs, l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2023 et des Jeux olympiques 2024, ce phénomène devrait se poursuivre.

Provence-Alpes-Côte d’Azur est une région sportive. A ce jour, on compte 937 448 licenciés et 11 071 clubs. Un phénomène de rattrapage est en train de s’opérer à la suite de la crise sanitaire. Le développement de la pratique sportive s’explique également par la présence de 20 000 équipements sportifs, en ville comme en campagne. 

Depuis quelques années, le secteur du sport évolue avec l’émergence de nouvelles demandes. Si la pratique sportive licenciée s’est développée très rapidement dans les années 1950, au début des années 1980, sa progression a été fortement ralenti dès les années 1990. 2018 marque d’ailleurs un tournant dans le sport fédéral, puisque c’est la première année où l’on enregistre une baisse du nombre de licences délivrées. « Le rapport à la pratique sportive a changé, passant d’une pratique mono-discipline basée sur la performance à une multi-pratique motivée par la recherche du bien-être et de plaisir », notent les experts.

Si la pratique sportive autonome s’est accélérée avec la crise sanitaire, elle s’est considérablement développée au cours des 30 dernières années. Les pratiquants sont en demande d’une pratique qui s’adapte facilement à leurs contraintes. Les équipements en libre accès et les offres sportives proposées par des structures commerciales répondent notamment à ces attentes. Cette tendance a également été encouragée par la digitalisation de la pratique sportive avec une utilisation plus grande de la technologie rendant plus ludique la pratique sportive autonome.

Toujours est-il que le taux de pratique sportive des habitants de la région est très proche de la moyenne nationale. L’activité physique a lieu le plus souvent en autonomie en milieu naturel ou au sein d’une installation sportive. Il s’agit d’abord de la course à pied et la marche, puis la gymnastique, les sports aquatiques, les sports de cycle et enfin les sports collectifs. Les pratiques sportives sont différentes en fonction des départements et de leur géographie. La part de population pratiquant une activité sportive est la plus élevée dans les Hautes-Alpes puis dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Dans le top 10 des disciplines avec le plus de licenciés, le football arrive en tête, ensuite le tennis puis l’équitation. On trouve également le judo, la pétanque et le tir. La région compte également des disciplines nautiques avec 75 000 licenciés. Un phénomène qui s’explique par les 1 000 kilomètres de côtes qui offrent des spots où l’on peut naviguer toute l’année. Porté par la présence du circuit Paul Ricard situé au Castellet, les sports automobiles connaissent également un dynamisme important au cours des dernières années. Le parcours de champions comme Fabio Quartararo, champion de Monde GP en 2021, la médiatisation importante et les événements contribuent à susciter cet engouement.

Essor des sports de plein air

A ces nouveaux phénomènes s’ajoute l’essor d’une pratique libre et autonome. La pratique à domicile et les activités de plein air sont de plus en plus plébiscitées par les habitants. La région Sud affiche un taux de pratiquants autonomes important dépassant de 6 points la moyenne nationale. La force de la région est d’offrir de nombreux espaces naturels qui permettent une pratique sportive très diversifiée. Grâce à ses massifs montagneux et son littoral, Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’une des rares régions en France à pouvoir proposer des activités sportives à la fois nautique et de montagne tout au long de l’année. D’où le développement de la randonnée partout en région. Il n’y a jamais eu autant de randonneurs dans les massifs des Alpes du Sud mais aussi sur le littoral.  

Terre propice aux athlètes de haut niveau

La région Sud est également une terre propice à l’accueil et au développement des athlètes de haut niveau. L’évolution du nombre d’athlètes évoluant au sein de la région s’avère stable ces dernières années, étant passé de 1 311 sportifs en 2017 à 1 358 en 2022. Alors que la région affiche une forte tradition d’accueil de grands événements sportifs, l’organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 et des Jeux olympiques 2024 devrait susciter de nouvelles vocations.

Un nouveau Projet sportif territorial

A l'approche des Jeux olympiques, la planification autour du sport s'accélère avec la création de conférences régionales dont la Région est partie prenante. Le 15 décembre 2022, la Conférence régionale du Sport a organisé son assemblée plénière sur le site du CREPS d’Aix-en-Provence. Cette Conférence a soumis au vote de ses membres la version définitive du Projet sportif  territorial Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il s’articule autour de trois axes stratégiques d’actions.

  • Faire du sport un outil de rayonnement du territoire respectant la préservation de l’environnement
  • S’appuyer sur la mise en relation et la collaboration des acteurs du territoire pour garantir un maillage territorial consolidé
  • Garantir les solidarités territoriales et l’accessibilité de la pratique pour toutes et tous
Mis à jour le 20 juin 2024