Vous êtes ici :
Ecole Cap Est / Lycée Ampère
Environnement, Enseignement, Particulier, Jeune |

Les écoliers de la Capelette deviennent des éco-champions

Pour les enfants de l’école de la Capelette, la semaine dernière ne ressemblait à aucune autre. Leurs professeurs ont momentanément été remplacé par des élèves de terminale du lycée Ampère et le programme s’est mis au vert. La raison de cette petite révolution ? Le Challenge CUBE.S (Challenge Climat, Usages, Bâtiments Enseignement Scolaire) auquel participent les lycéens grâce à l’aide de la Région.

L’aventure CUBE.S des lycéens a débuté avec la promotion de terminale de l’année dernière. Leur mission, établir le diagnostique énergétique de leur bâtiment, trouver des solutions pour en améliorer les performances, mener des actions de sensibilisation et fédérer tout ce beau monde autour d’un jeu intitulé question pour un éco-champion. De quoi inspirer la promotion suivante. Cette année, les terminales du bac pro Melec (métiers de l’électricité et de ses environnements connectés) ont mis le paquet sur la sensibilisation au développement durable et ont imaginé, en compagnie de leurs professeurs, tout un programme destiné aux écoliers. Ce sont eux qui ont assuré les enseignements des classes de CE2, CM1 et CM2. Expositions interactives, jeux, films débats, expériences scientifiques, mesures de consommation, travail sur les écogestes ont rythmé la semaine des enfants.

Les expériences du Kit CUBE.S

Parmi les outils utilisés, le kit CUBE.S. Mis au point grâce à l’aide régionale, ce kit regroupe tout le nécessaire aux ambassadeurs de l’énergie. Les élèves ont pu mesurer les températures chez eux avec le thermomètre, évaluer leur consommation d’eau avec le sac débitmètre et constater l’efficacité du mousseur ou encore afficher les stickers pense-bête pour se souvenir des bons gestes à adopter. Résultat, grâce à l’implication de leurs professeurs en herbe, les élèves sont devenus de vrais petits écocitoyens. Abdel, l’un des lycéens qui a assuré la classe, ne doute pas de l’efficacité d’une telle action : « On a eu des retours des parents, qui nous disent que les petits appliquent les écogestes à la maison, ça fait plaisir. Hier un père est venu nous voir pour nous remercier, parce qu’il se battait avec sa fille pour qu’elle éteigne la lumière et maintenant elle l’éteint même quand il est encore dans la pièce ! » Nassim a lui aussi apprécié cette expérience : « Au début c’était stressant mais au fur et à mesure, on est de plus en plus à l’aise. Ça a vraiment confirmé que j’aime travailler avec les enfants et je suis tenté de passer mon Bafa pour cet été. » Si l’heure est au bilan, c’est que le dernier jour de cette semaine particulière est marqué par un événement de taille : la compétition « Question pour un éco champion ».

Et l’éco-champion est…

4 compétiteurs par classe se sont affrontés pour remporter le prestigieux titre d’éco-champion. Derrière les pupitres fabriqués par les lycéens à partir de matières recyclées, les 3 classes ont allié connaissances et rapidité, encouragés par les lycéens et les professeurs. Alpaslan, 9 ans, éco-champion de la classe de CE2, est radieux : « Ce qui m’a aidé à gagner, c’est de penser à mes amis, à ma famille et à Naruto ». Il est accueilli en héros dans sa classe qui, à l’image d’Aiden, semble avoir retenu l’essentiel : « j’ai appris qu’il ne faut pas gaspiller l’électricité, qu’il faut prendre soin de la planète et ne pas l’abîmer, qu’il ne faut pas jeter des choses parterre et que si on n’a plus besoin de chaises, on les recycle ! ». A l’issue de la grande finale, Hugo Morales de la classe de CM2 sort victorieux. C’est Alain Veyrunes, professeur d’électrotechnique au lycée Ampère qui aura le mot de la fin : « cette semaine, les petits se sont attachés aux lycéens et les lycéens se sont vraiment révélés. Ce genre de projet permet aussi de les valoriser. Il y aura certainement des larmes au goûter d’adieu ! »

La Région Sud soutient ses lycées

A la fois en charge des lycées sur son territoire et pionnière en matière de transition écologique, la Région Sud investit dans son bâti. 30% des lycées seront équipés en panneaux photovoltaïques d’ici 2024. Les lycéens étant des ambassadeurs incontournables de la lutte contre le dérèglement climatique, un fonds a été débloqué pour financer leur participation au challenge Cubes, le championnat de France des économies d’énergie.