Vous êtes ici :
© Crédit photo : Florent Gardin
Santé, Particulier, Collectivité

Respect pour les femmes : plus de 1000 personnes réunies à l’Hôtel de Région

Mis à jour le 24 octobre 2023

Le 24 novembre dernier, le premier forum interactif Respect pour les femmes de la Région Sud faisait salle comble à l’Hôtel de Région à Marseille. Retour sur cet événement, rythmé par des master class et tables-rondes, qui s’est terminé en beauté avec le spectacle de Caroline Vigneaux.

Dès 9 heures du matin, les participants et participantes se pressaient, à l’entrée de l’Hôtel de Région, pour assister au forum Respect pour les femmes. Dans le hall, les photos de l’exposition Femmes Puissantes, encore visibles jusqu’au 22 décembre, donnent le ton. Près de l’accueil café, on fait connaissance, on note sur un coin de table les témoignages à ne pas rater, les ateliers auxquels participer. Des choix ont dû être faits, car les master class ont vite séduit leur public. Plusieurs sessions ont accueilli des pointures dans leurs domaines, venues animer des ateliers d’utilité publique. Julie Denoix, coordinatrice et formatrice, a ainsi donné un aperçu des ateliers Riposte, de l'association Arcaf. Ces stages d’autodéfense permettent de prévenir et d'agir en cas d’agressions, qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles. Eric Florentino, Responsable du Pôle formation chez Solidarité Femmes 13, a animé un atelier pour réagir dans une relation qui dérape, rappelant l’importance de l’emprise psychologique, qu’il n’est pas toujours facile de sanctionner. Louisette Maret-Tiouchichine, Directrice de l’association Le Cap à Draguignan était là pour dénoncer le sexisme ordinaire et détailler les recours juridiques dont les victimes peuvent se saisir pour faire changer les choses. En tout, 17 master class se sont succédées, pendant qu’en assemblée plénière, les intervenants échangeait autour de sujets phares.

Emotion et réflexion à l’assemblée plénière

Le public, venu nombreux, a unanimement salué la qualité des interventions. Chacune et chacun à sa manière, personnels soignant, élus, représentants des forces de l’ordre, présidents d’associations ont livré leurs analyses. Au fil de la journée, la force du tissu régional pour venir en aide aux victimes de violence et accompagner les femmes pour plus d’égalité se révèle. Prévention, prise en charge des victimes, cyberharcèlement, sexisme, justice sont autant de sujets cruciaux pour comprendre et éradiquer les violences. Parmi les temps forts, le public se souviendra longtemps du témoignage de Cassandre Tanguy, cette ancienne athlète, victime de son entraineur, qui a pris la parole juste avant l’intervention de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra. Il y a aussi eu le texte écrit et récité par Anthony Graziano Peyronel, lauréat du concours éloquentia. Enfin, ce sont par des larmes que la journée s’est achevée, avec le spectacle de Caroline Vigneaux, qui a fait pleurer de rire une bonne partie de la salle !

Retrouvez la journée en intégralité avec le replay :

Le Plan de Lutte contre les violences faites aux femmes de la Région Sud

Le 25 novembre 2021, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, instaurée par l’ONU, la Région a rassemblé pour la première fois tous les acteurs de ce domaine autour des « Assises régionales » de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette journée a été une première à l’initiative de la Région avec l’ensemble des partenaires institutionnels, associatifs, porte-paroles régionaux et de toutes les personnes engagées pour la cause. Aujourd’hui, ce 1er forum « Respect pour les Femmes », gratuit et ouvert pour tous, est une nouvelle occasion de donner les armes nécessaires aux femmes pour les rendre plus fortes.

Lors de l’Assemblée Plénière du 17 décembre 2021, la Région a voté le plan d’actions de lutte contre ces violences, et y consacrera près de 10 millions d’€, à travers 2 axes :

  • Sécuriser et accompagner,
  • Sensibiliser et prévenir

Le budget annuel pour ce Plan s’élève à 500 000 € sur le volet investissement et 500 000 € sur le volet fonctionnement. La première année expérimentale a permis de réaliser 28 projets portés par les associations depuis juin 2022.

Mis à jour le 21 juin 2024