Vous êtes ici :
© Camille Moirenc
Environnement |

Tous concernés par le risque incendie

Mis à jour le 21 juin 2023

Les rayons du soleil réchauffent le bassin méditerranéen, le teint des sudistes s'habille d'un hale léger, les cigales se préparent à chanter. En bref la saison estivale est aux portes de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Malheureusement, l'été ici s'accompagne souvent d'incendies. Avec 1,6 million d’hectares, les forêts de la région Sud sont un patrimoine régional naturel à préserver. Rencontre avec l’Entente Valabre, qui lutte chaque année contre le risque incendie.

Depuis 1963, l’Entente Valabre agit sur les problématiques liées aux incendies. C’est à la suite de l’année 1962, dévastatrice pour les forêts, que cet établissement public a vu la jour. Pionnier et visionnaire dans les moyens de lutte, l’Entente a investi dans les premiers Catalina (avions bombardiers d’eau).

L’Entente Valabre, c’est de la prévention incendie mais pas seulement, c’est également :

  • De la Recherche et du Développement,
  • Des nouvelles technologies,
  • De la géomatique,

En outre, c’est une base de données pour la défense des forêts, car en région Sud, la prévention incendie et la préservation du patrimoine régional naturel sont un véritable sacerdoce.

Encore trop de départs de feu

En 2022, la Provence-Alpes-Côte d’Azur comptabilise :

  • 1378 départs de feu
  • 14 000 hectares brûlés
  • Soit 20 000 terrains de football
  • 9/10 sont d’origine humaine

Le camembert est simple, seulement 5 à 8 % des incendies sont d’origine naturelle, et la seule cause naturelle est la foudre. Moins de 40 % pour les causes volontaires, pour le reste nous parlons d’incendies accidentels, causés par des mégots de cigarette, pas un barbecue sauvage, ou parfois par des travaux. Le seul remède est l’information, la sensibilisation et la prévention », Luc Langeron, directeur du département information et prévention à l’Entente Valabre.

Le saviez-vous ?
Chaque année, ce sont plus de 30 personnes qui sont inquiétées par les tribunaux pour les incendies.

De l’herbe sèche, de l’oxygène et une étincelle, c’est ce simple mélange qui sera vecteur d’une éclosion. Un incendie en propagation s’étend à 5 km/h, en 1 minute il aura fait 400 mètres, sans compter les fumées toxiques qui s’en dégagent. A moins de 30 mètres du feu, le risque mortel ne dépasse pas 1 minute. L’incendie déclenchera également des brandons, des pluies incandescentes qui retombent à plusieurs centaines de mètre du foyer, déclenchant d’autres éclosions.

Il existe un proverbe ancien qui dit que dans la première seconde d’un départ de feu le verre d’eau suffit, dans la première minute un seau d’eau sera nécessaire, par la suite ce seront les camions et les pompiers »

Les bons gestes à adopter

50% des incendies pourraient être évités en appliquant les bons gestes au quotidien !

A mon domicile :

  • Je débroussaille autour de ma maison
  • Je ne réalise pas de travaux, source d’étincelles, en période de sécheresse
  • Je ne stocke pas de combustibles

Aux abords des massifs :

  • Je ne fume pas
  • Je ne fais pas de barbecue
  • Je ne fais pas de camping sauvage

En route :

  • JE NE JETTE PAS MON MEGOT PAR LA FENETRE


Derrière un jet de mégot il n’y a pas toujours un incendie, mais derrière un incendie il y a souvent un mégot !

Néanmoins, il est bon de rappeler que les actions de sensibilisation portent leurs fruits. Depuis 10 ans en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le nombre de départs de feu est en baisse, ce qui reste encourageant. Si vous avez un doute concernant la réglementation d'accès aux massifs, référez-vous aux sites des Préféctures de département : 

Département des Bouches du Rhône
Département du Vaucluse
Département des Alpes Maritimes
Département du Var

La Région Sud investit chaque année 7,5 million d’euros dans sa politique forestière, et participe à la replantation des arbres afin d’éviter l’érosion des sols. Le dispositif " 5 millions d’arbres plantés en Région Sud ", participe à la reconstruction du patrimoine régional naturel.

Témoin d’un incendie ? Contactez immédiatement le 18 ou le 112

Respectez les règles pour le bien commun. Pour les plus réfractaires aux lois, des sanctions pécuniaires sont appliquées :

  • Un feu de camp ou une cigarette : 135 € d’amende
  • Absence de débroussaillage (50 mètres autour de votre habitation): 135€ d’amende
  • Circulation hors-pistes : 1500€ d’amende
  • Responsabilité d’un départ de feu même involontaire : 3 500€ d’amende et 6 mois de prison.
Mis à jour le 20 juin 2024