Le Plan Cancer de la Région Sud pour 2022-2027

Dans la continuité directe du premier Plan Cancer régional, en date de 2018, le Président de la Région Sud, Renaud Muselier, a annoncé lundi 31 janvier le nouveau Plan Cancer pour la période 2022-2027.

Doté de 40 millions d’euros, il a été construit pour répondre à 4 grands enjeux de santé

Améliorer le dépistage et la prévention 

  • Placer la prévention au cœur des Maisons régionales de Santé
  • Rattraper le retard dans le dépistage accumulé pendant 2 ans
  • Réduire les inégalités sociales et territoriales

Développer la recherche autour de projets différenciants

  • Expérimenter des nouveaux traitements
  • Utiliser l’intelligence artificielle dans la lutte contre le cancer
  • Valoriser les forces régionales contre les cancers du poumon et du pancréas

Renforcer l’offre de soins et d’accompagnement des malades et de leurs familles

  • Améliorer les capacités et la qualité des diagnostics
  • Optimiser et adapter le parcours de soins
  • Favoriser une prise en charge rapide et précoce

Renforcer les innovations et leurs retombées économiques

  • Mobiliser l’OIR Thérapies innovantes et les outils financiers
  • Favoriser la création de start-ups régionales

En toile de fond, chaque axe de ce Plan Cancer est ciblé sur 4 objectifs à atteindre

  • Favoriser l’accès de tous aux soins
  • Améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille
  • Réduire l’incidence des cancers
  • Développer des traitements innovants et efficaces à partir de l’écosystème régional

5 thématiques scientifiques différenciantes

  • Intelligence artificielle et cancer
  • Immuno-oncologie
  • Cancers de mauvais pronostic
  • Oncopédiatrie
  • Cancer et vieillissement

40 M€ composés

  • Des financements « récurrents » (contrat d’avenir, appel à projets cancéropôle, emplois jeunes doctorants, appel à projets santé publique)
  • Des financements spécifiques (équipements structurants de recherche, de diagnostic et de soins, plateformes mutualisées, chaires d’attractivité, création et développement de startups et entreprises...)
  • Des fonds européens (REACT-EU, EU4Health,)

5 domaines d’intervention clé

  • Mobiliser les Maisons Régionales de Santé et réduire les inégalités d’accès au dépistage (dépistobus)
  • Promouvoir la vaccination HPV (Papillomavirus)
  • Lutter contre le cancer du poumon
  • Développer diagnostics rapides et innovations diagnostiques
  • Développer soins support (dont activités physqiues)

Un réseau d’acteurs et de partenaires engagés

  • Agence régionale de santé
  • Acteurs académiques et établissements de santé
  • Acteurs économiques
  • Associations de prévention et de soutien aux malades et à leur famille
  • Ligue régionale contre le cancer
  • Professionnels de santé

La santé, un engagement historique pour une collectivité dont ce n'est pas la compétence

5 PRIORITÉS :

  • Lutte contre les déserts médicaux
  • Soutien aux infrastructures hôspitalières
  • Formation des paramédicaux
  • Plan cancer régional
  • Soutien à l’innovation en santé

Pour lutter contre ce fléau qu’est le cancer, qui brise trop de familles et de vies, nous mettons toutes les forces vives de la Région sur la table. En dépistant massivement pour prévenir, en accentuant nos efforts de recherche pour guérir, nous pouvons grignoter du terrain sur la maladie. La bataille sera longue, mais un jour, nous vaincrons le cancer !

Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Président délégué de Régions de France

Les principaux indicateurs sur le cancer en France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur montrent que cette maladie reste une priorité en matière de prévention, de dépistage et de prise en charge des malades. Près de 2 ans après le début de la crise sanitaire, alors que l’accès aux soins et au dépistage a grandement été perturbé, remettre l’accent sur ces priorités est indispensable.