Vous êtes ici :
Culture, Jeune, Particulier

Rencontre : Jules Langonnet, lycéen et écrivain

Mis à jour le 06 juin 2023

Jules Langonnet a 17 ans. Elève en classe de première au lycée au Lycée Val de Durance de Pertuis, il est l’auteur du texte « Le Crépuscule de coton », qui a remporté le concours d’écriture du prix des lycéens. Inspirations, projets et passions, il s’est prêté au jeu de l’interview.

Chaque année depuis 7 ans, le concours de nouvelles récompense les meilleurs jeunes écrivains de la région Sud. 40 productions étaient à départager lors de cette édition qui avait pour thème « un peu de douceur ». La sélection fut difficile, tant les élèves se sont surpassés. C’est Yamen Manaï, qui n’est autre que le romancier lauréat du prix littéraire, qui a choisi le texte de Jules Langonnet. L’occasion d’en savoir plus sur ce jeune auteur désormais à la recherche d’un éditeur.

Comment est née ton envie d’écrire ?

J’aime lire et écrire depuis que je suis tout petit. Un jour au collège, la prof nous a dit de faire un passage d'une dizaine de lignes sur un sentiment, l’amour. J’ai écrit toute une page, ça m’a plu et j’ai continué à écrire.  C’est venu de là.

A partir du thème « un peu de douceur », tu as écrit une histoire dont le personnage principal était une ballerine. C’était une évidence ?

Non, au départ j’étais parti sur totalement autre chose, mais je me suis aperçu que ma première idée était beaucoup trop angoissante. J’aime la danse, même si je suis un très mauvais danseur. J’avais vu le film En Corps, de Cédric Klapisch et la prestance des danseurs m’a beaucoup inspiré. J’ai écrit deux paragraphes de ma nouvelle et j’ai laissé reposer. J’y suis revenu quelques jours plus tard, puis je l’ai modifié un peu chaque jour après les cours, pour mixer les moments où la danseuse est chez elle et sur scène, pour changer des phrases, corriger les fautes. En tout, ça m’a pris environ deux mois pour arriver au résultat.

Sais-tu déjà ce que tu vas acheter à la librairie grâce au chèque cadeau qui accompagne le prix ?

Je dépense déjà toutes mes économies dans les livres ! J’aime les vieux romans et les recueils d’ancien français. Mais avec la récompense du concours je vais commencer par acheter les livres des sélections des prix lycéens précédents. Je suis aussi à la recherche du livre Girl, d’Edna O’ Brien, qui est un roman sur la condition de la femme.

Qu’as-tu écrit dernièrement ?

J’ai écrit une nouvelle sur le thème de l’injustice pour le concours de Médecins du monde, ouvert à toute la France, je devrais avoir le résultat en juillet. J’ai aussi écrit un recueil de nouvelles et de poèmes où il y a tout mon univers. Je suis à la recherche d’un éditeur pour le faire publier, peut-être que des éditeurs intéressés par les jeunes auteurs liront cet article ?  

 Que fais-tu quand tu n’écris pas ?

J’aime le baseball et la musique. Je joue de la guitare et je pratique un peu le chant. Je suis branché vieilles musiques, Francis Cabrel, Goldman, Yves Duteil, Claude François, Brassens, Bernard Lavilliers. J’ai découvert les vinyles avec Cabrel et depuis je suis fou de vinyles et de vieilles chansons. Je compose aussi un petit peu, sous le pseudonyme de Sofian Leblanc, avec l’aide de ma tante qui est professeure d’alto.

Lisez la nouvelle de Jules ainsi que celles des finalistes !
Tous les textes sont à découvrir sur le site du prix littéraire des lycéens 

Rendez-vous le 30 septembre pour une lecture sur scène !
Tous les finalistes verront leurs textes lus par un comédien professionnel le 30 septembre au Théâtre du Chêne Noir à Avignon, venez nombreux pour les soutenir et les applaudir !

Mis à jour le 20 juin 2024