Vous êtes ici :
Environnement, Tourisme

SOS posidonie : 4 conseils pour un mouillage sans cafouillage !

Mis à jour le 09 août 2023

Sur la terre comme sous la mer, la posidonie est essentielle à l’équilibre de notre écosystème. Pour la protéger, voici quelques conseils à destination des plaisanciers qui souhaitent jeter les amarres en Méditerranée.

Au large de la Camargue ou entre les îles du Frioul, aux abords de Port Cros ou le long de la Côte d’Azur, il fait bon naviguer dans le sud. Tant et si bien qu’on comptabilisait, en 2018, quelques 251 905 bateaux immatriculés dans la région ! Autant de sources de réjouissances que d’ancres jetées dans les prairies de posidonie, où le mouillage est pourtant formellement interdit. Et pour cause, ces plantes sont essentielles. En plus de produire de grandes quantités d’oxygène (3 fois plus qu’une forêt, à surface égale !), elles sont aussi des lieux d’abri, de reproduction et de nurserie pour de nombreuses espèces, une précieuse source de nourriture et, lorsqu’elles s’échouent, constituent une protection naturelle des plages contre l’érosion. Leur seul défaut ? Se développer aux abords des rivages, précisément là où les bateaux jettent l’ancre.

L’orin, un allié pour les mouillages d’aplomb

En période estivale, des centaines de navires investissent les côtes méditerranéennes. Chacun d’entre eux endommage potentiellement les fonds marins à chaque fois qu’il jette l’ancre. Lorsque celle-ci touche le fond, bien entendu, mais aussi lorsque les marins réalisent une marche arrière pour enfoncer leur mouillage, et encore lorsque la chaîne se tend et rase les fonds, et encore davantage lorsque l’ancre est remontée et traînée sur plusieurs mètres ! Pour éviter de mettre les fonds marins en charpie, l’ancre doit être relevée à l’aplomb du bateau. Pour y parvenir, l’orin est un allié de choix. Ce cordage se fixe au diamant de l'ancre et est maintenu en surface par une bouée. Il permet de signaler l’ancre et de la faire basculer pour la libérer en limitant la casse.

Le grand saut du parachute aquatique

Stabiliser son bateau sans toucher le fond, voici l’ingénieuse solution proposée par les ancres flottantes. Ce dispositif permet une dérivation lente, grâce à de petits parachutes troués qui freinent par traînée ajoutée, et laisse donc amplement le temps aux plaisanciers de profiter d’une baignade ou d’une partie de pêche.

Donia : l’appli qui rend le mouillage easy

La société Andromède Océanologie a écumé les données pour dresser une cartographie précise des fonds marins qui recense les herbiers de posidonie. L’application donia.fr , (disponible sur Android et iOS), permet de s’orienter sur les zones de sable qui, en plus de préserver les herbiers, garantissent un mouillage plus sécurisé.

Les mouillages écologiques, la bonne pratique

Qu’il s’agisse de bouées ou de coffres d’amarrages, ces solutions, que l’on trouve d’ores et déjà sur le Parc National de Port Cros, permettent de faciliter et de réglementer le mouillage sur les zones sensibles. Le 26 janvier 2022, la Région Sud et l’Etat se sont engagés à développer ce type de dispositifs :  12 mouillages écologiques pourront être installés pour la saison prochaine. Par ailleurs, les aides régionales adossées au Plan de reconquête et de transformation du tourisme « Destination France 2030 » dédierons plus de 7 millions d’€ sur 3 ans pour l’installation de coffres pour l’accueil de la grande plaisance.

SOS posidonie : comment est votre banquette ?

A l’occasion du lancement de la charte d’engagement « Pour des plages de caractère en Méditerranée ! », la Région Sud organise un grand évènement de sensibilisation à la préservation des banquettes de Posidonie, le « SOS Posidonia Land Art ». Sur plusieurs plages, un grand SOS sera dessiné pour préserver ces « algues » que trop de baigneurs jugent désagréables. Car sans elles, l’érosion aurait grignoté le littoral. Pour sensibiliser habitants, grand public, communes, plagistes, restaurateurs et autres acteurs, le programme européen POSBEMED2 et la Région Sud ont élaboré une charte et invitent le plus grand nombre à s’engager via le site www.act4posidonia.eu.  

Mis à jour le 24 juin 2024