Biodiv’ALP : la biodiversité sans frontière

Avec Biodiv-ALP, cinq Régions de France et d'Italie se mobilisent pour protéger et valoriser la biodiversité des Alpes ! Un projet de coopération transfrontalière piloté par la Région Sud, qui s’inscrit dans le cadre du programme européen ALCOTRA.

Trait d’union entre la France et l’Italie, côtoyant aussi bien les sommets que le bassin méditerranéen, le massif des Alpes occidentales est considéré comme un « hotspot » de biodiversité. Ce patrimoine naturel exceptionnel est cependant vulnérable à l’érosion des écosystèmes et aux changements globaux.

Face à ce constat, cinq Régions de France et d'Italie (les Régions Sud, Ligurie, Auvergne-Rhône-Alpes, Piémont et Autonome Vallée d’Aoste) ont décidé de se mobiliser à travers le PITEM (Plan Intégré thématique) Biodiv’ALP. Objectif : protéger et valoriser la biodiversité et les écosystèmes alpins.

Les Alpes occidentales : hotspot de biodiversité

Biodiv’ALP, en bref :

  • Un projet de coopération sur 4 ans (2019-2023)

  • 8,9 M€ de budget au total

  • 85 % de financement des dépenses éligibles par le programme ALCOTRA V-A 2014-2020

  • Une stratégie co-construite

  • 5 projets opérationnels

  • 27 bénéficiaires franco-italien

  • 10 partenaires dont 5 Régions et 16 délégataires (Parcs nationaux, Parcs naturels régionaux, Métropole, Chambres de commerce, etc.)

Le Massif des Alpes Occidentales (voir carte ci-dessous) constitue le trait d’union biogéographique et transfrontalier entre les territoires français et italiens du programme ALCOTRA. Il côtoie aussi bien les sommets que le bassin méditerranéen formant ainsi un hotspot de biodiversité et des changements climatiques.

Cartes du Massif des Alpes Occidentales croisant le territoire du programme européen ALCOTRA, la localisation des partenaires et des activités menées (source : Région Sud) 

Ce patrimoine naturel exceptionnel génère de nombreux services indispensables aux sociétés. Ils sont la matière première de l’économie des territoires et du bien-être de ses habitants. Ces services sont néanmoins extrêmement vulnérables face à l’érosion de la biodiversité et aux changements globaux d’origine anthropique (dégradation et fragmentation des écosystèmes, pollutions, espèces exotiques et envahissantes, changements climatiques, etc.). Par exemple, les changements climatiques frappent les Alpes avec une ampleur deux ou trois fois supérieure à celle d’autres régions du monde.

Ces enjeux sont partagés entre les territoires des régions françaises et italiennes du Massif des Alpes Occidentales. Ils nécessitent d’adopter une démarche commune pour y répondre de manière cohérente, concertée et ciblée au processus d’érosion de la biodiversité et de ses services à une échelle biogéographique pertinente.

Sur la base de ce constat, un processus de concertation entre les cinq Régions du programme ALCOTRA et les acteurs territoriaux a permis de dégager une ambition cadre : protéger et valoriser la biodiversité et les écosystèmes alpins par un partenariat et un réseau transfrontaliers de connectivités écologiques.

L’originalité des activités mise en œuvre porte sur la structuration transfrontalière d’une gouvernance intégrée, de la connaissance et des méthodologies de gestion des réservoirs de biodiversité, d’une politique publique de connectivités écologiques et d’une stratégie de valorisation de la biodiversité. De plus, les activités prévoient la capitalisation de différents projets européens.

  • Endiguer l'érosion des écosystèmes et des espèces protégées, en partageant les méthodes de suivis, de méthodologies de protocoles d'inventaire et de procédures d'évaluation
  • Renforcer l'attractivité du territoire transfrontalier, en valorisant la biodiversité en lien avec les acteurs économiques et en mettant en avant les effets positifs des politiques publiques à travers des stratégies partagées

L’ambition cadre du PITEM Biodiv’ALP s’articule en deux objectifs stratégiques visant à endiguer l’érosion des écosystèmes et des espèces protégées et à renforcer l’attractivité du territoire transfrontalier. Ces derniers contribuent notamment aux attendus du programme Alcotra en matière de biodiversité mais aussi à la stratégie européenne sur la Macro-Région alpine et à la Convention Alpine.

La mise œuvre opérationnelle de ces objectifs est réalisé au travers de cinq projets concrets portant respectivement sur l’amélioration de la connaissance, la gestion des réservoirs de biodiversité, la préfiguration d’une stratégie de connectivités écologiques transalpines et la valorisation socio-économique de la biodiversité et des écosystèmes. Un dernier projet thématique porte sur la coordination, la communication et l’évaluation du PITEM Biodiv’ALP.

Le territoire de mise en œuvre du PITEM Biodiv’ALP associe toutes les zones éligibles au programme Alcotra. De plus, la biodiversité et les écosystèmes alpins sont facteurs d’attractivité du Massif et rendent de nombreux services écosystémiques directes et indirectes, de grandes valeurs sociales et économiques pour ses 3,6 millions d’habitants. Leur préservation et leur valorisation constitue donc un enjeu majeur pour l’ensemble du territoire, ses habitants mais aussi les visiteurs venant découvrir ce patrimoine exceptionnel.

Un processus de concertation piloté par la Région Sud avec les quatre autres Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Piémont, Ligurie et Vallée d’Aoste du programme ALCOTRA ainsi qu’une vingtaine d’autres partenaires a été initié dès la fin 2016. Ce processus a permis d’aboutir à la co-construction d’un cadre stratégique partagé.

Ce travail s’est notamment appuyé sur des réflexions initiées précédemment par d’autres partenaires (Parcs nationaux, Conservatoire d’espaces naturels, etc.), de les structurer dans une vision à moyen et long termes permettant d’aller encore plus loin dans les ambitions et d’élargir le partenariat afin de contribuer aux grands enjeux partagés pour les Alpes occidentales.

L’organisation partenariale Biodiv’ALP réunie, dans une logique transversale et équilibrée entre les territoires français et italiens, des structures ayant l’expertise et l’ambition collective de mener à bien les activités.

Présentation du partenariat Biodiv’ALP / Presentazione della partnership Biodiv'ALP:

Partenaire/partner

Délégataire/soggetto attuatore

France / Francia

Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur : coordinatrice

- Parc naturel régional du Queyras

- Parc national du Mercantour

- Métropole Nice Côte d'Azur

Agence régionale pour l’environnement de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

- Chambre régionale de commerce et d'Industrie Provence-Alpes-Côte d’Azur

- Conservatoire botanique national méditerranéen

ASTER CEN 74

 

Parc national des Ecrins

 

Région Auvergne-Rhône Alpes

- Parc national de la Vanoise

- Conservatoire botanique national alpin

- Conservatoire des espaces naturels de Savoie

5 partenaires/partner

8 délégataires/soggetto attuatore

Italie / Italia

Région Autonome de la Vallée d’Aoste

- Parc naturel régional du Mont Avic

- Montagna sicura - Montagne sûre

Parc National Grand Paradis

Commune de Rhèmes Saint Georges

Région Ligurie

- Parco Alpi Liguri

- Provincia di Imperia

- Filse

Agence régionale pour l’environnement de la Région Ligurie

- Università di Genova

Région Piémont

- Parc Naturel Régional Alpi Cozie

5 partenaires/partner

8 délégataires/soggetto attuatore

10 partenaires

16 délégataires


Deux années de montage et d’échanges ont été nécessaires pour concrétiser une stratégie ambitieuse et innovante (voir cadre stratégique plus bas) déclinée au travers de quatre projets thématiques et d’un projet transversal (voir schéma ci-dessous). Les premières réalisations concrètes ont débuté en janvier 2019 et se termineront en 2023.

COEVA

Coordination, communication et évaluation du PITIM BIODIVALP

Chef de file : Région Sud
Activités :

  • Mettre en place une gouvernance effective et durable
  • Communiquer sur le projet dans la globalité par l'élaboration d'un plan de communication en fonction de publics cibles
  • Evaluer le plan par l'élaboration d'un cadre d'évaluation incluant des critères et des indicateurs 
  • Assurer la pérennité du plan

Durée :4 ans (jan 2019 – jan 2023).

Montant :492 665€ (co-financé par le programme ALCOTRA à 85% des dépenses éligibles).

Activités principales :

  • Mettre en place, organiser et animer les organes de gouvernance.
  • Elaborer un plan de communication en fonction de publics cibles.
  • Suivre et évaluer le programme.
  • Organiser des réunions d’échanges entre bénéficiaires afin de pérenniser la dynamique Biodiv’ALP.
  • Participer à des évènements/réunions pour inscrire la stratégie Biodiv’ALP dans les stratégies multiniveaux et les processus en cours.

Principaux livrables sur les 4 années du projet :

Gouvernance :

  • 1 évènement de lancement du programme Biodiv’ALP.
  • 4 Comités de pilotage et de suivi organisés
  • 3 Comités consultatifs.
  • 3 Rapports annuels et 1 rapport final.

Communication :

  • 1 Stratégie de communication du PITEM.
  • 1 Page web du programme Biodiv’ALP et 1 réseau social.
  • Outils de communication (plaquette d'information du PITEM, film, etc.).
  • 1 Evènement de clôture du PITEM.

Suivi-évaluation :

  • 1 Plan d'évaluation à l’échelle Biodiv’ALP et des fiches-actions.
  • 1 Outil de suivi technique et financer déclinable dans chaque projet.
  • 1 Evaluation finale.

Articulations stratégiques :

Articulations stratégiques notamment avec la nouvelle génération 2021-2027 de programmes européens ainsi qu’avec les dynamiques alpines en cours telles que la Stratégie européenne sur la Macro-région alpine, la convention alpine, etc.

COBIODIV

Connaître la biodiversité et les écosystèmes pour mieux les protéger ensemble

Chef de file : Région Sud
Activités :

  • Etablir une liste commune d'espèces et d'habitats à partir de laquelle travailler
  • Echanger et définir des protocoles communs de suivi
  • Structurer les bases de données dans une logique d'interopérabilité
  • Acquérir une connaissance la plus exhaustive possible
  • Améliorer le dégré de diffusion de la connaissance auprès de tous les acteurs et usagers.

Durée :3 ans (jan 2019 – jan 2022)

Montant :1 883 490€ (co-financé à 85% des dépenses éligibles)

Objectifs :

  • Capitaliser les connaissances sur l’état de la biodiversité et des écosystèmes.
  • Définir et partager des protocoles communs de monitoring d’espèces et d’habitats alpins.
  • Organiser, structurer et diffuser les connaissances.

Activités principales :

  • Etablir une liste commune d’espèces et d’habitats.
  • Echanger et définir des protocoles communs de suivi de la faune, de la flore et des habitats.
  • Réaliser des inventaires de la biodiversité cachée/méconnue.
  • Structurer les bases de données naturalistes dans une logique d’interopérabilité.
  • Echanger sur les méthodes de surveillance des habitats et des espèces du réseau Natura 2000.

Principaux livrables sur les 3 années du projet :

Gouvernance :

  • 1 COTECH/an.
  • 3 Rapports annuels et 1 rapport final.

Communication

  • 1 Stratégie de communication du projet COBIODIV.
  • 1 Page réseau social animée.
  • 1 colloque transfrontalier de restitution des résultats.

Etat des lieux des connaissances et articulations

  • Des listes d'espèces flores et habitats communes prioritaires.
  • Des sessions d’échanges sur les méthodes de suivis flore, faune (y compris Natura 2000) et des réalisations de bilans stationnels.
  • 7-10 sites inventoriés en matière de biodiversité cachée.

Interopérabilité des bases de données

  • 2 Diagnostics (1 sur la partie française et 1 sur la partie italienne) des bases de données naturalistes.
  • 1 Stratégie d’interopérabilité des bases de données naturalistes.

GEBIODIV

Gérer les réservoir de biodiversité en articulant les modes de gestion des espaces protégés alpins

Chef de file : Regione Piemonte
Activités :

  • Identifier les principales causes d'érosion et de dégradation de la biodiversité et partage des meilleures pratiques de gestions
  • Appliquer/tester des méthodologies innovantes de gestion expérimentale et de restauration d'espaces dégradés dans les espaces protégés
  • Déployer un réseau d'observatoires transversaux communs des changements globaux pour développer des actions transfrontalières de gestion partagées
     

BIODIV'CONNECT

Protéger les espèces et les écosystèmes au travers de connectivités écologiques transalpines dynamiques et innovantes.

Chef de file : Région Auvergne-Rhône-Alpes
Activités :

  • Dresser un diagnostic en capitalisant les connaissances et les expériences
  • Préfigurer une stratégie transfrontalière de connectivités écologiques reliant les espaces protégés (y compris hors NATURA 2000)
  • Préserver et restaurer des continuités écologiques.
     

PROBIODIV

Promouvoir la biodiversité et les habitats comme facteur de développement des territoires.

Chef de file : Regione Liguria
Activités :

  • Actions de formation des professionnels de la montagne et d'entreprises sur les services écosystémiques
  • Mise en réseau d'entreprises locales et valorisation de productions locales (mise en réseau des labels, etc...)
  • Capitaliser sur des projets et des méthodes d'analyse et de valorisation des SE rendus par la biodiversité et les écosystèmes
  • Elaborer des outils communs de communication et de mise en réseau des sites d'accueil liés à la biodiversité (en se basant sur la démarche "chemins de la biodiversité" développée en Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Biodiv’Alp est financé par le programme de coopération ALCOTRA, dans le cadre de l’axe prioritaire 3 portant sur l’attractivité du territoire, la conservation environnementale et la valorisation des ressources naturelles et culturelles.
ALCOTRA, c’est quoi ?
ALCOTRA signifie Alpes Latines COopération TRAnsfrontalière. C’est l’un des programmes de coopération transfrontalière européenne couvrant le territoire alpin entre la France et l’Italie. L’objectif ? Améliorer la qualité de vie des populations et le développement durable des territoires.
Pour plus d’information, consulter le site du programme www.interreg-alcotra.eu/fr