Patrimoine

La Région Sud possède un patrimoine millénaire et des identités uniques qui se fondent sur un ensemble de mémoires collectives, reflets des territoires qui la composent. Cette richesse, dont nous sommes non seulement héritiers, mais aussi responsables, contribue indéniablement à l’attractivité la Région Sud. C’est pourquoi la collectivité se doit de soutenir, développer et protéger ce patrimoine culturel qui est un formidable atout pour son rayonnement. 

Souvent l'objet d'attachements passionnels, le patrimoine est paradoxalement mal connu des publics.Seule compétence régionale culturelle transcrite dans la loi, l’Inventaire général du patrimoine culturel est le premier maillon de la chaîne patrimoniale qui permet de s’appuyer sur la connaissance pour mieux conserver, restaurer et valoriser.

Cette mission de recherche et de documentation est une compétence obligatoire des régions depuis la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales.  Fondées sur une méthode scientifique nationale, les enquêtes de l’Inventaire constituent peu à peu la plus importante documentation historique, graphique et photographique sur l’ensemble du patrimoine français, architectural et mobilier. De la petite cuillère à la cathédrale, tout ce qui compose le paysage quotidien, même dans ses formes les plus modestes, est pris en compte, répertorié, photographié, étudié et situé dans son contexte historique, sociologique, artistique et technique. Chaque édifice ou objet inventorié fait l’objet d’un dossier illustré de photographies ou de relevés, complété par les références de la documentation historique utilisée et éventuellement d’une analyse critique.

L’Inventaire général fournit des données exhaustives, homogènes, comparables, accessibles à tous. Méthodes, outils et systèmes documentaires sont normalisés à l’échelle nationale, sous le contrôle de l’État en charge de l’élaboration des normes scientifiques et techniques.

L’objectif final étant de constituer des archives spécialisées consultables et utilisables par les chercheurs, les enseignants, le grand public. Pour informer et renseigner, valoriser le patrimoine de proximité auprès des habitants, fournir notamment aux plus jeunes les clefs de lecture du territoire urbain et rural.

La loi de 2004 permet à la Région Sud de confier la conduite d’une opération d’inventaire à toute collectivité qui en fait la demande, grâce à la mise en place de conventions de partenariat. La Région accompagne et encadre les travaux réalisés en partenariat et ouvre à ses partenaires la possibilité de diffuser les résultats des inventaires sur sa plate-forme internet PatrImages.

Pour en savoir plus sur l’inventaire général du patrimoine culturel régional, vous pouvez consulter le site PatrImages qui donne accès aux dossiers en ligne et permet aussi de consulter plus de 145 000 documents iconographiques, dessins ou photographies, extraits de l’iconothèque du service de l’Inventaire général, riche d’environ 200 000 documents.

La conservation et la transmission de notre patrimoine aux générations futures fait partie des grands enjeux qui s'imposent à la collectivité régionale, principale responsable de l'aménagement durable du territoire.

Forte de sa compétence en matière d'Inventaire général du patrimoine, la Région apporte son expertise et son soutien aux gestionnaires du patrimoine public ou privé en déployant un certain nombre de mesures pour la restauration et la valorisation du patrimoine, la mise à disposition du public de  musées modernes, dotés des meilleurs équipements d'accueil et de restitution, la diffusion publique des connaissances, notamment par l'utilisation des technologies numériques, la démocratisation de l'accès au patrimoine pour tous.

Le patrimoine monumental et mobilier

La Région apporte son aide à la restauration des édifices et des objets mobiliers, qu’ils soient ou non protégés au titre des Monuments historiques, publics ou privés.

La Chaîne patrimoniale

 L'aide régionale est accordée préférentiellement aux territoires étudiés ou en cours d'étude par l'Inventaire général selon le principe de la chaîne patrimoniale. Dans ce cadre, cette aide ne se limite pas à un soutien financier mais comprend tout un ensemble d'aide à l'ingénierie patrimoniale (expertises scientifiques et conseils en matière de conservation préventive et de restauration, en matière de valorisation muséographique, de médiation publique. Les bénéficiaires peuvent être des propriétaires privés ou publics.

Le Plan concerté de valorisation

Le Plan concerté de valorisation, s’adresse aux collectivités qui n'ont pas bénéficié d'un inventaire mais qui portent un projet de valorisation globale de leur patrimoine, sur l'ensemble du patrimoine public d'un territoire. Ce plan concerté doit être planifié sur une durée de 3 à 5 ans, avec un échelonnement des travaux et des budgets. Il doit également comporter un volet de médiatisation.

L’Appel à projets permanent « Petit patrimoine rural non protégé »

Le « petit » patrimoine rural est inutilisé, délaissé et risque à terme de disparaître de nos campagnes. Les populations y sont néanmoins fortement attachées et les visiteurs trouvent un grand intérêt à ces témoins modestes de la vie d’autrefois. La Région Sud accompagne les communes et les particuliers porteurs de projets de valorisation de ce patrimoine dont la restauration présente le double intérêt de préserver la qualité de nos paysages et d’assurer un marché aux entreprises locales dont le maintien est un enjeu pour les zones rurales.

Cet appel à projets a reçu le label 2018 Année européenne du Patrimoine culturel décerné par l’Union européenne et le ministère de la Culture.

Le Fonds d’intervention d’urgence pour le patrimoine communal

Ce dispositif d’aide d’urgence pour le patrimoine communal permet d’aider les communes à réaliser des travaux urgents de confortement ou de mise en sécurité du patrimoine culturel communal suite à des événements naturels isolés ou de faible rayon géographique, des dommages accidentels ou volontaires.

Les musées et les lieux de valorisation du patrimoine

Le Plan Musées et Centres d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine

La Région aide la restauration ou la réhabilitation ainsi que l'extension ou la construction des musées labellisés Musées de France, ainsi que la création des CIAP (Centres d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine) dans les communes ou territoires ayant le label Villes et Pays d’art et d’histoire, délivré par le Ministère en charge de la culture.

Le FRAM (Fonds régional d’Acquisition des Musées de France)

Ce fonds Etat-Région mis en place en 1983 aide les musées à acquérir de nouvelles œuvres pour l'enrichissement de leurs collections.

Le CICRP (Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine)

La Région est membre fondateur et cofinanceur du CICRP (Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine) implanté à Marseille à la Belle de Mai. Les autres partenaires sont l'Etat (ministère de la Culture), le département des Bouches-du-Rhône, la ville de Marseille. Ce groupement d'intérêt public culturel a pour mission de mettre à la disposition des collectivités et des restaurateurs :

- une expertise, gratuite pour toutes les collectivités de la région, sur toutes les questions relatives à la conservation préventive et la restauration des œuvres d'art.

- un plateau technique regroupant des instruments d'expertise scientifique de pointe avec les techniciens compétents à leur manipulation, des volumes adaptés aux très grands formats pour l'analyse et la restauration.

Cette structure, comparable au laboratoire de recherche des Musées de France, est unique en région.

La valorisation des patrimoines régionaux

La Région soutient enfin les projets de médiatisation à échelle régionale ou interdépartementale : expositions d'intérêt régional, numérisation des collections pour leur diffusion par internet, publications de travaux de recherche sur le patrimoine.