La Camargue

Un goût de sel...

La Camargue est un territoire original où se mêlent eau douce et eau salée. Ressource économique et biologique, l’eau constitue un enjeu majeur qui nécessite la mise en place d’une gestion adaptée. Par le Contrat de delta Camargue, une gestion globale, partagée et durable de l’eau est assurée dans le respect mutuel des différents utilisateurs et des milieux naturels. D’une durée de 6 ans, il s’appuie sur le Parc de Camargue.

Une culture, une histoire...

Le terme « Camargue » désigne une île ou un ensemble d’îles compris entre les bras du Rhône et la mer. La Camargue est née, il y a 6 000 ans, de l’accumulation des alluvions du Rhône à son embouchure dans la Méditerranée. La présence de l’homme dans le delta est attestée dès le 1er millénaire avant J.C. Ce n’est qu’au VIe siècle av. J.C. que les Romains s’y installent et mettent en culture le Delta du Rhône. Le déboisement date, quant à lui, du Moyen-Âge où le bois était exploité pour la marine et l’agriculture. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour canaliser et maîtriser le débit du Rhône.

Une nature

Relais vital pour les oiseaux
La Camargue, unique delta français de cette ampleur, se distingue en Europe par la richesse biologique de ses écosystèmes. Située dans l’axe de migration des oiseaux du nord de l’Europe vers l’Afrique, elle forme un relais vital pour l’avifaune. La Camargue est une halte migratoire majeure pour les canards et les oiseaux d’eau : plus de 150 000 oiseaux, soit les deux tiers des oiseaux observables en France, y transitent chaque année.

Une économie, des innovations

Le Parc de Camargue accompagne des filières dans l’écoconstruction et le génie écologique, notamment avec l’exploitation de la paille de riz. La biodiversité remarquable du Parc de Camargue joue un rôle économique prépondérant avec le tourisme, la pêche, la production de coquillages, dont la fameuse « telline », et le commerce.
Le tourisme, avec les paysages exceptionnels de marais, rizières, champs, chevaux et taureaux d’élevage, d’étangs et flamants roses.
L’agriculture, avec le riz, le sel, et la viande de taureau AOP.

Des activités

14 itinéraires de découverte sont à disposition, à pied, à vélo ou en voiture, pour observer toute la diversité de la flore, de la faune et des paysages camarguais, de la vigne, aux plages du sud, en passant par les marais salants. Ils permettent aux promeneurs de profiter pleinement de leur visite tout en gardant à l’esprit que la préservation de la beauté de ce territoire leur appartient aussi.
parc-camargue.fr/ itineraires.html

Carte d'identité

•  Créé en 1970
•  100 000 hectares
•  10 000 habitants répartis entre Port-Saint-Louis-du-Rhône, les Saintes-Maries-de-la-Mer et une partie du territoire arlésien
•  75 km de façade maritime
• Zone humide naturelle d'intérêt international
• Réserve de Biosphère par l'Unesco

ZOOM

Richesses marines de Camargue

Depuis plus de 10 ans, le Parc naturel régional de Camargue, en partenariat avec les habitants, les collectivités et l’État, développe des actions de connaissance, de sensibilisation et de préservation du milieu marin et des métiers traditionnels qui y sont rattachés (soles, turbots, requins peau bleue, émissoles, raies étoilées…). Une façon de vous découvrir une vocation ?

Contact
Sites d’accueil du Parc naturel régional de Camargue :
Musée de la Camargue - Mas du Pont de Rousty -RD 570 - 13200 Arles
04 90 97 10 82
info@remove-this.parc-camargue.fr
parc-camargue.fr
musee@remove-this.parc-camargue.fr
museedelacamargue.com
Domaine de la Palissade Route de la plage de Piémanson
13129 Salin-de-Giraud
04 42 86 81 28
​​​​​​​palissade@remove-this.parc-camargue.fr