Les Baronnies Provençales

Entre Rhône et Durance

Les plantes à parfum, aromatiques et médicinales sont une part de l’identité des Baronnies provençales. Il suffit d’une promenade sur les sentiers pour s’en rendre compte. Au détour d’un chemin, il est courant de sentir du thym sauvage, du romarin ou encore des effluves de lavande. Ces plantes font partie intégrante d’une qualité de vie préservée et représentent l’art de vivre du Parc.

Une culture, une histoire...

Du XIe au XIIIe siècle, le massif des Baronnies provençales bénéficiait d’une certaine autonomie. Annexé au royaume de France en 1349, il a laissé derrière lui une histoire riche, un patrimoine architectural éblouissant ainsi qu’un paysage agricole étonnant. À flanc de versant de montagnes sèches, l’agriculture s’est adaptée et développée, sur de petites surfaces, dessinant dans les vallées une véritable mosaïque agricole.

Une nature

• Des plantes à parfum, aromatiques et médicinales.
• 149 sites d’habitat naturel, environ 2 000 espèces de plantes.
• Seul Parc de France où l’on peut observer 4 espèces de vautours (Moine, Fauve, Percnoptère, Gypaète barbu).
• 203 espèces animales protégées au niveau national ou régional.
• Une couverture forestière de pins et de chênes, buis, hêtres et chênes verts ainsi que quelques spécimens végétaux tels que le sabot de Vénus.

Une économie, des innovations

Une agriculture de qualité couplée à l’élevage des troupeaux ovins et caprins forment le socle de l’économie des Baronnies provençales et façonnent ce territoire rural. Secondée par un tourisme durable, l’agriculture se tourne désormais vers une valorisation des productions locales. Les produits du terroir sont une opportunité pour l’économie locale : vins, huile d’olive et olives de Nyons, Picodon, abricots, cerises, lavande… Doté d’un cadre d’exception, le tourisme offre d’infinies possibilités : thermalisme, aromathérapie, produits cosmétiques, escalade, parapente, etc. Côté innovation : le Parc des Baronnies provençales accompagne plusieurs exploitations oléicoles sur des techniques de lutte biologique contre les ravageurs. Ainsi, 500 nichoirs à mésanges et chauvessouris (25 par ha), amateurs d’insectes ravageurs, ont été installés, limitant l’utilisation d’insecticides.

Des activités

Escalade et sports de pleine nature : avec près de 1 500 voies équipées et deux sites phares de renommée internationale que sont Orpierre et Buis-les-Baronnies, l’escalade figure parmi une des premières activités pratiquées dans les Baronnies provençales. Le programme de développement solidaire et durable des Activités de Pleine Nature et du tourisme sportif en milieu rural de montagne est initié et soutenu par la Région Sud.

Carte d'identité

•  Créé en 2015
•  181 800 hectares
•  35 855 habitants répartis sur 97 communes des Hautes-Alpes
•  Une qualité de vie préservée et un art de vivre

ZOOM

Les "Infusette"
Le Parc a soutenu l’initiative des « Infusettes » afin de dynamiser les cultures d’herbes aromatiques et l’économie locale. Ce sont des infusions de plantes aromatiques, produites et conditionnées sur le massif des Baronnies provençales. Elles répondent aux critères de l’agriculture biologique. Un sachet, c’est 28 infusions de 7 parfums : tilleul, lavande, thym, romarin, fenouil, verveine et mélisse. Une occasion de déguster un fragment des Baronnies provençales !

Contact
Parc naturel régional
des Baronnies provençales
575, Route de Nyons - 26510 Sahune
04 75 26 79 05
baronnies-provencales.fr
Facebook : Baronnies provençales
Twitter : pnr_baronnies
Instagram : @baronnies_provencales