@Région Sud/Franck Pennant

Culture |

Camus célébré à l'Hôtel de Région pour les journées du patrimoine

L’Hôtel de Région s’ouvre au public comme tous les ans pour les Journées européennes du patrimoine. Les 17 et 18 septembre, en plus de la découverte du bâtiment régional et de son histoire, la Région Sud vous convie à découvrir cette part de patrimoine littéraire léguée par Albert Camus.

Exposition « Albert Camus au plus près »

Cette exposition, initiée par la Région Sud et produite par Arsud, se pose à l’Hôtel de Région après avoir sillonné la région durant toute l’année consacrée à Albert Camus dans le cadre de la manifestation régionale « Une année, un auteur ». Photographies, manuscrits, documents personnels, cette expo vous invite à une totale immersion dans la vie d’Albert Camus.

Si vous ne connaissez pas Camus ? Vous découvrirez la vie de cet auteur nobelisé par ses engagements, ses écrits et son œuvre littéraire.

Si vous êtes un « camusien » confirmé ? Vous apprécierez les nombreux documents venus tout droit des archives personnelles de l’auteur, généreusement ouvertes par sa famille pour l’occasion. L’exposition « Albert Camus au plus près » vous touchera inévitablement par la force de son humanité.

Le programme des journées européennes du patrimoine à l’Hôtel de Région

Samedi 17 septembre à 11h : visite guidée de l’expo

Pour mieux s’imprégner de la vie et l’oeuvre du grand auteur, le commissaire de l’exposition Alexandre Alajbegovic vous propose sa visite guidée et lumineuse, spécialement pour ces journées européennes du patrimoine.

Dimanche 18 septembre à 11h : lecture publique des correspondances d’Albert Camus à René CHAR

« Je vous écris comme à mon ami, et à mon frère » une lecture composée de lettres choisies dans la Correspondance 1946 – 1959 (publié chez Gallimard) et interprétée par de jeunes comédiens Lola Roy et Quentin Wasner Launois, tous deux issus d’une promotion récente de l’ERACM (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes et Marseille).

Cette correspondance entre Camus et René Char est le témoignage rare d’une amitié profonde entre deux artistes et intellectuels majeurs du XXème siècle. Engagé dans la Résistance sous le nom de Capitaine Alexandre, c’est là que René Char lit L’Etranger d’Albert Camus. Quelques années plus tard, Albert Camus, qui dirige la collection Espoir chez Gallimard, publie Les Feuillets d’Hypnos que René Char a rédigé durant la guerre. C’est alors que naît leur amitié et que débute cette correspondance. Plus de 184 lettres, billets et cartes postales dans laquelle ces deux grands écrivains expriment l’admiration qu’ils se portaient mutuellement ainsi que l’attachement profond qu’ils portaient tous deux à la Provence.

Les deux évènements sont gratuits et d’une durée d’heure.

L’Hôtel de Région à explorer !

Un site millénaire 

Cet emplacement était, il y a à peine plus de 160 ans, une colline : la Butte des Carmes.  Elle fut percée dans les années 1860 pour permettre la création de la rue de République. La colline de la Butte des Carmes, où se situe aujourd’hui l’Hôtel de Région, constitue l’un des plus anciens sites habités de la cité phocéenne. Des fouilles archéologiques ont permis de mettre à jour des habitations datant de l’Antiquité grecque. Des fragments de céramiques attestent de l’activité d’ateliers de potiers de la période hellénistique jusqu’à l’époque romaine.

Deux bâtiments à découvrir !

L’Hôtel de Région est constitué de deux bâtiments : Celui « des Présentines » qui abrite les services supports de l’institution et « La Rotonde », où se situent les bureaux des élus et l’hémicycle. Ces deux constructions ont été érigées entre 1984 et 1991 dans le quartier de la Butte des Carmes.

Les Présentines

Elles ont été érigées sur le site de l’ancienne prison du même nom, entre 1820 à 1823 par l’architecte Michel Robert Penchaud (à qui l’on doit aussi l’arc de triomphe de la porte d’Aix à Marseille ou encore l’hôpital Caroline sur l’île de Ratonneau de l’Archipel du Frioul), l’établissement pénitentiaire a exclusivement accueilli des femmes détenues jusqu’en 1943. Au début des années 80, les bâtiments de la prison sont rasés dans le cadre d’une opération de réhabilitation du quartier.

La Rotonde, un patrimoine architectural contemporain

Le concours pour la deuxième tranche de l’Hôtel de Région fait suite au premier bâtiment « Les Présentines » achevé en 1987 par l’architecte Jean-Michel Battesti. C’est l’architecte Claude Parent qui est choisi pour cette deuxième phase de construction. Associé aux architectes marseillais Christian Biaggi et Bruno Maurin, il doit à la fois insérer ce nouveau bâtiment à celui des Présentines tout en asseyant l’autorité régionale que doit revêtir l’ensemble.
Sur un terrain où cohabitent architecture ancienne (l’aqueduc de l’Huveaune) et moderne (Les Présentines), le bâtiment de la Rotonde se compose de plusieurs éléments : une salle plénière de 450 places dont le toit est constitué d’un amphithéâtre extérieur, la cour d’honneur, le bureau du Président et ceux des élus, des salles de réunion, une salle à manger et un salon de réception.
L’ensemble s’articule autour d’un vaste hall d’entrée semi-circulaire sous verrière baptisé l’Atrium. Baigné de lumière, l’atrium permet la circulation entre les 3 différents étages à l’aide de rampes à 5 % d’inclinaison, sans jamais emprunter une marche d’escalier. Un concept cher à Claude Parent : « la fonction oblique ». Les matériaux choisis pour la réalisation de l’édifice (béton et verre) restent classiques et sobres et fidèle à Le Corbusier qui fut son mentor.

Sur le parvis de l’Hôtel de Région : L'aqueduc de l'Huveaune

Construit au XIIe siècle pour alimenter en eau la population de Marseille qui ne pouvait plus se contenter des seuls puits, l’aqueduc conduisait l’eau captée de diverses sources depuis le quartier de la Pomme jusqu’au cœur de la ville. Devenu obsolète en 1849, après la mise en service du Canal de Marseille qui alimente tous les quartiers de la ville avec les eaux de la Durance, il est peu à peu abandonné puis comblé et détruit. Il en subsiste seulement une arche en arc brisé.

Continuer la visite avec les oeuvres d'art au coeur de l'institution 

Trois artistes ont été sollicités lors de l’appel d’offres passé pour la réalisation de la Rotonde : André Gence pour les murs de carreaux de verres colorés, Christian Jaccard pour les tapisseries qui ornent l’hémicycle et Max Charvolen pour la fresque située dans le salon d’honneur.

Rendez-vous à l'Hôtel de Région au 27, place Jules Guesde 13002 Marseille. Heures d'ouvertures, les 17 et 18 septembre: de 10H00 à 18H00

Bonnes journées du Patrimoine à toutes et tous !