Bientôt 5 millions d’arbres en région Sud !

Votée en 2019, cette mesure du Plan Climat régional "Une Cop d'avance" avait pour premier objectif de planter 1 million d'arbres en Région Sud, pour mieux respirer, et reboiser villes et forêts. Objectif atteint plus rapidement que prévu, ce qui a poussé le Président Renaud Muselier à voir plus grand, et plus vert, pour viser 5 millions d’arbres, soit 1 par habitant, d’ici 2027 !

Planter 5 millions d’arbres, mais comment ?

Concrètement, quelles actions ou dispositifs régionaux contribuent à la plantation de ces 5 millions d’arbres ?
Aujourd’hui, pour y parvenir, la Région Sud active différents leviers au sein même de sa stratégie environnementale

1- Le soutien au développement sylvicole  
En encourageant notamment les propriétaires forestiers publics et privés qui souhaitent réaliser des plantations en forêt, essentielles lorsque la régénération naturelle ne fonctionne pas.

2- Le plan d’aide à la rénovation des vergers
Pour les exploitants agricoles notamment, afin de les encourager à planter de nouvelles variétés, résistantes aux insectes ravageurs et adaptables au changement climatique.

3- Le dispositif « Nature ta ville »
Pour que les communes bénéficient d’un cadre légal afin de planter des arbres en milieux urbains et périurbains et redonner de l’oxygène aux villes

4- L’appel à projets « Plantation d’arbres en bord de rivière »
Pour les collectivités locales et les aider à planter des arbres en bord de rivière et autour des zones humides connectées aux cours d’eau.

 

Planter des arbres, quels bénéfices ?


En région Sud, la forêt couvre 1.6 millions d’hectares, soit 51% de notre territoire, ce qui en fait la 2ème région la plus boisée de France.

Cette « forêt du Sud » permet de stocker environ 52 000 kilotonnes de CO2 par an, ce qui représente 35% des émissions régionales.

Très concrètement, ces arbres nous permettent de mieux respirer, et jouent un rôle fondamental dans la lutte contre le réchauffement climatique, agissant en même temps comme des boucliers, des éponges et des puits !

En outre, le maintien des arbres en forêt est un enjeu pour la emprisonner le carbone et l’enrichissement des sols, la limitation du ruissellement de l’eau et de l’érosion, la préservation de la biodiversité, de la qualité des eaux souterraines et de surface.

Quels sont les projets de reboisement ?


Après des reboisements ces dernières années en forêt Belvédère, en forêt du Toulourenc, dans le massif du Mont-Ventoux et dans le massif du Contadour, en 2023, c’est dans les forêts de Beuil et domaniale de la Madone, dans les Alpes-Maritimes, que des arbres ont été plantés, dans le cadre du fonds RESPIR.

Par exemple, le projet Madone a permis la reconstitution d’un peuplement d’environ 1 000 pins d’Alep, 1 000 cèdres de l’atlas et 400 feuillus sur 2 hectares en complément de la végétation spontanée.

En parallèle, le projet Beuil consiste à planter 1 200 mélèzes et 400 feuillus sur 1,5 hectare afin de reconstituer les paysages. Il fournira également aux populations de Tétras lyre, un oiseau patrimonial des milieux alpins, un espace pour son habitat qui a tendance à régresser.

 

Le Fonds RESPIR, mode d’emploi


Le Fonds RESPIR a pour objectif de mobiliser des financements au profit de la forêt de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Il cible son action sur deux catégories d’interventions :

  • Prioritairement, les projets de développement sylvicole (plantations en forêt ou amélioration des peuplements forestiers dans le jeune âge)
  • En second lieu, les projets de prévention des risques naturels ou des réponses aux conséquences suite à des catastrophes naturelles (restauration des terrains incendiés, réparation ou prévention des phénomènes érosifs)

Depuis sa création, en avril 2021, 16 projets (plantation et sylviculture) ont été financés pour 900 000€.
En parallèle, grâce aux dons de la CMA-CGM (1 million d’euros), et de Truffaut (100 000€), un plan de restauration du Massif des Maures a pu être amorcé, pour reboiser après le grave incendie de l’été 2021.

En savoir Plus 

Mis à jour le 29 avril 2024