Jean-Charles Verchère

Transports |

Inauguration du nouvel échangeur de Belcodène sur l'A52 !

L’échangeur de Belcodène, situé sur l’A52 (n°33), a été inauguré ce jeudi 13 janvier 2022 au terme de deux ans de travaux, en présence de Christophe MIRMAND, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et préfet des Bouches-du-Rhône, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France, Marie-Pierre CALLET, Vice-Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône déléguée aux routes, représentante de Martine VASSAL, Présidente du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille Provence, Pierre COPPEY, Président de VINCI Autoroutes, Blaise RAPIOR, Directeur Général d’Escota, et Patrick PIN, Maire de Belcodène.

En offrant un nouvel accès à l’autoroute A52, cette nouvelle infrastructure attendue de longue date par les collectivités territoriales, et qui sera mise en service à la mi-février, améliorera significativement les conditions de mobilités des habitants des communes du Pays de l’Étoile entre Aix-en-Provence et Aubagne, en contribuant à une meilleure desserte du territoire et à des déplacements routiers plus sûrs, plus fluides et, par là-même, moins émetteurs de CO2. Le projet, d’un montant de 17,96 millions d’euros HT, a été financé conjointement à hauteur de près de 79% par VINCI Autoroutes (Escota) pour le compte de l’État, et de près de 21% par le Département des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Métropole Aix-Marseille Provence.

Une infrastructure aux nombreux bénéfices pour le territoire

Au cœur du Pays de l’Étoile, dans les Bouches-du-Rhône, l’autoroute A52 relie Aix-en-Provence à Aubagne ainsi qu’aux nombreuses communes et pôles d’activités situés entre elles. La création de l’échangeur de Belcodène répond à un besoin de mobilité grandissant au sein d’un territoire faisant preuve d’une croissance démographique et d’un développement économique particulièrement dynamiques.

Situé sur la commune de Belcodène, entre la bifurcation A8/A52 et l’échangeur de La Destrousse (n°33.1), l’échangeur porte le n°33 et se raccorde directement sur les routes départementales n°96 et 908 grâce à un nouveau giratoire.

Cette nouvelle infrastructure permettra notamment :

  • De faciliter au quotidien les déplacements des habitants des communes environnantes, en réduisant et en fiabilisant leurs temps de parcours, notamment lors des trajets domicile/travail, grâce à davantage de fluidité et un accès facilité à l’autoroute.
  • D’augmenter la sécurité :

- en diminuant, de près de la moitié, le trafic routier dans les agglomérations des communes traversées par la route départementale n°96, principalement dans celles de La Bouilladisse et de La Destrousse ;
- en réduisant fortement les remontées de véhicules sur l’A52 au niveau de l’échangeur de La Destrousse (n°33.1) aux heures de pointe.

« En 2019, nous avons signé une convention « Autoroute Bas Carbone » avec VINCI Autoroutes. Cette convention, qui s’inscrit dans notre objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050, consiste à accélérer massivement le développement des mobilités décarbonées sur autoroute et ambitionne de mettre l’infrastructure autoroutière au service de la réduction de la consommation d’énergie et de la préservation des milieux naturels et la biodiversité. Ensemble, nous faisons ainsi la promesse d’améliorer les conditions de mobilité de nos habitants et de réduire l’impact de nos déplacements sur le climat, notamment avec l’échangeur de Belcodène. En effet, celui-ci permettra d’améliorer considérablement la desserte des communes de notre territoire, en répondant à un besoin de mobilité croissant. En garantissant aux habitants de notre région un trafic plus fluide, nous agissons concrètement pour leur bien-être et sur la qualité de l’air qu’ils respirent. »

Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président délégué de Régions de France

Une réalisation concertée et cofinancée

La création du nouvel échangeur est le résultat d’une réalisation concertée et d’un investissement porté conjointement par les différents acteurs, publics et privés, du projet : VINCI Autoroutes (Escota) dans le cadre de son contrat de concession avec l’État concédant, d’une part, et les collectivités territoriales, d’autre part : le projet, d’un montant global de 17,96 millions d’euros, a ainsi été financé à hauteur de 79% (14,21 M€)  par le contrat ETAT-VINCI Autoroutes (Escota), et de 21% par le Département des Bouches-du-Rhône (1,72 M€), la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (1,43 M€) et la Métropole Aix-Marseille Provence (600 000 €).

Ce mode de financement partagé témoigne de la volonté commune des différents partenaires de réaliser ce projet essentiel pour le territoire.