Vous êtes ici :
Environnement |

L’ADCCFF/RCSC 13 : gardiens de nos forêts

Mis à jour le 28 juin 2023

L’association Départementale des Comités Feux de Forêts et des réserves communales de sécurité civile des Bouches du Rhône, s’attache à former, coordonner et soutenir depuis plus de 35 ans, les 81 communes adhérentes. Rencontre.

Après 23 ans de bénévolat au sein de l’association, Jean-Louis Jauffret devient secrétaire général de l’ADCCFF13. C’est dans un contexte professionnel compliqué qu’il s’ouvre à d’autres activités, le sujet très important des feux de forêts l’intéresse, et c’est ainsi que la préservation des massifs devient une vocation. Retraité depuis 13 ans, Jean-Louis JAUFFRET continue de s’investir totalement dans la prévention des incendies. Il nous raconte.

L’AD CCFF/RCSC 13, qu’est-ce que c’est ?

C’est une association de personnes morales, qui ne sont autres que les communes des Bouches du Rhône. Fondée sur la base des textes de loi de 1901, elle regroupe les 81 communes adhérentes et leur permet de bénéficier de formations afin de favoriser leurs actions, mais également d’affirmer leur représentativité et d’intervenir sur les feux naissants. Elle joue un rôle essentiel dans la prévention et la gestion des feux de forêts ainsi que pour la sécurité civile au niveau départemental. Ce sont 700 bénévoles qui sont formés chaque année !

Concrètement l’AD CCFF/RCSC13 a pour responsabilité :

  • La prévention des feux de forêts : l’association mène des actions de sensibilisation et d’éducation pour informer et former les populations locales sur les comportements à adopter afin de réduire les risques d’incendie ;
  • La coordination des interventions : en cas d’incendie de forêt, l’AD CCFF/RCSC 13 joue un rôle clé dans la coordination des différentes équipes d’intervention, notamment avec les sapeurs-pompiers, les forces de sécurité civile et les bénévoles des Comités Communaux Feux de Forêts et des Réserves Communales de Sécurité Civile.
  • La surveillance et l’alerte : elle assure une surveillance constante des conditions météorologiques et des risques d’incendie de forêt. Elle lance l’alerte et diffuse les informations cruciales aux autorités compétentes ainsi qu’aux populations ;
  • La gestion des réserves communales de sécurité civile : ces réserves regroupent des ressources matérielles et humaines mobilisables en cas de crise majeure. Elles peuvent être utilisées pour soutenir les opérations de lutte contres les incendies de forêts, les évacuations d’urgence et d’autres situations nécessitant une réponse rapide.

Le saviez-vous ?
Après la détection d’un feu naissant, l’intervention des patrouilles motorisées se fait dans un délai de 8 minutes.

Comment s’engager ?

Pour être bénévole il faut avant tout être curieux, s’intéresser à ce qui nous entoure et vouloir le préserver. A partir du moment où la personne réside sur une commune contenant un espace forestier important, elle peut se rapprocher de sa mairie pour connaître les actions mises en place par sa commune. Il est important de comprendre les objectifs, les activités et les domaines dans lesquels vous pourriez contribuer en tant que bénévole.

Retrouvez l’ensemble des communes des Bouches du Rhône adhérentesici

Quelles sont vos actions sur le terrain ?

Les bénévoles ont pour rôle d’aller à la rencontre des promeneurs aux abords et dans les massifs forestiers, afin de leur apporter un message de prévention et leur rappeler la règlementation. Ils effectuent, en binôme, des patrouilles journalières, non seulement pour sensibiliser les usagers de la forêt, mais aussi pour intervenir, si besoin, sur feux naissants. Ils sont également des auxiliaires précieux des sapeurs-pompiers pour le guidage notamment. De mon côté, j’assure la coordination départementale sur le terrain en période estivale. Je représente l’ADCCFF/RCSC13 et assure l’interface entre les différentes structures (CCFF et RCSC), les partenaires et toutes les autorités compétentes afin d’assurer la meilleure coordination possible entre tous ces acteurs  de la prévention et de la lutte contre les feux de forêts.

Pour rappel en 2022, il y a eu 450 incendies de forêts dans les Bouches du Rhône, causant la destruction de 1600 hectares.

Rappel de la règlementation aux abords des massifs

  • Période de vigilance et d’interdiction : ces périodes sont déterminées en fonction des conditions météorologiques. En période d’interdiction, l’accès aux massifs forestiers est totalement fermé à la circulation. Des panneaux sont placés aux points d’accès ;
  • Circulation des véhicules : certaines routes peuvent être fermées à la circulation à cause du haut risque de départ de feu ;
  • Interdiction de feux : l’utilisation de flammes est strictement interdite dans les massifs et à proximité. Ceci comprend : les barbecues, les feux de camp, les cigarettes.

Il est essentiel de se tenir informé des règlementations locales en vigueur, en consultant les sites web des préfectures, de l’ADCCFF/RCSC 13 les panneaux d’affichage locaux, les médias locaux ou en contactant directement les autorités compétentes pour obtenir les informations les plus récentes.

Quelles sont les causes de départ de feu ?

Les feux de forêt sont très majoritairement d’origine humaine : soit de manière intentionnelle (malveillance, pyromanie, etc.), soit résultant d’une négligence (barbecue, mégot de cigarette, brûlage mal contrôlé, travaux, etc.). Ils peuvent également être provoqués par des infrastructures (ligne de transport d’énergie, dépôt d’ordures, ligne de chemin de fer, etc.).
2% des incendies de forêt proviennent d’une cause naturelle : la foudre. Pour rappel en 2022, il y a eu 450 incendies de forêts dans les Bouches du Rhône, causant la destruction de 1600 hectares.

La Région Sud subventionne chaque année l’AD CCFF/RCSC 13 à hauteur de 35 000 €, permettant ainsi à l’association de financer ses formations et les supports de cours. La Région, ainsi que le département des Bouches du Rhône, soutiennent majoritairement l’association afin de préserver leur patrimoine naturel.

Mis à jour le 20 juin 2024