Vous êtes ici :
Tourisme, Culture

Le temps des secrets, une ode à la Provence et à l’œuvre de Pagnol

Mis à jour le 22 mars 2022

Près de 50 ans après sa mort, l’œuvre de Marcel Pagnol continue d’inspirer les artistes. Ce n’est pas le réalisateur Christophe Barratier qui dira le contraire, alors que sort en salle son nouveau film, « Le temps des secrets », adaptation du roman de Marcel Pagnol. Faisant la part belle aux décors naturels du Massif de l’Étoile, d’Allauch à Aubagne en passant par Marseille, ce film, soutenu par la Région Sud, nous replonge dans le monde merveilleux du romancier provençal.

Une œuvre indémodable

La Grotte du Grosibou, le Taoumé, la Treille… autant de noms familiers pour tous ceux qui ont grandi au rythme de l’œuvre de Marcel Pagnol. Avec « La Gloire de mon père » et « Le Château de ma mère » , les aventures provençales du petit Marcel ont émerveillé bien des générations, entre littérature et grand écran. Plus de 30 ans après la sortie en salle du film « Le Château de ma mère », « Le temps des secrets » rend hommage à la littérature pagnolesque, à ses légendes et à son territoire. Le film tourne autour de Marcel qui quitte l’école primaire et fait son entrée dans « la cour des grands », découvrant les premiers émois mais aussi les secrets cachés par ses parents. Avec son casting d’acteurs français connus et reconnus, comme François-Xavier Demaison, Guillaume de Tonguédec, ou Mélanie Doutey, le film est sorti en avant-première dans les Bouches-du-Rhône une semaine avant la date nationale du 23 mars. L’occasion pour les habitants de faire à nouveau connaissance avec Marcel ou Lili des Bellons, autre personnage iconique de la trilogie.

 

Les paysages de la Région Sud, décors naturels idéals pour tourner

Indissociable de l’écrivain Aubagnais, les « Collines de Pagnol » comme elles se font souvent surnommer, ont joué à merveille leur rôle de décor naturel, comme le souligne Christophe Barratier : « Dans les images, j’ai choisi de traiter les paysages, et notamment la Colline de l’Étoile comme un personnage du film. Nous avons composé avec la lumière du sud, en attendant bien souvent les lumières de fin de journée, le soleil rasant qui laisse apparaître les ombres. Une des scènes du film présente un diner assez long, je voulais tourner cette scène avec ce sublime ciel rosé de fin de journée : il a fallu s’adapter et le tourner en trois soirs, tellement ce moment et ces couleurs sont fugaces. »
Une véritable incursion dans la vie et l'œuvre de l'enfant du pays, et peut-être l’occasion de vous donner envie de découvrir ces lieux qui ont bercé son enfance et enchanté ses films si ce n’est pas déjà fait ?  
Du Pic du Taoumé, en passant par la Baume des Pestiférés, le Jas de Baptiste ou encore la fameuse Grotte du Grosibou, il faudra vous armer de patience et de courage pour l'atteindre, ce n'est pas une randonnée de débutant, mais le plaisir sera au rendez-vous !

Mis à jour le 21 juin 2024