Vous êtes ici :
©Jean-Charles Verchère
Particulier, Santé, 84 - Vaucluse

Le Vaucluse, Capitale régionale de la télémédecine

Mis à jour le 19 octobre 2022

Avec le COVID-19, la télémédecine s’est démocratisée, favorisant ainsi l'accès aux soins sur l’ensemble du territoire. Département marqué par la ruralité et les déserts médicaux, le Vaucluse a été choisi comme la capitale régionale de la télémédecine. La Région a déjà beaucoup agi pour ce département dans le domaine de la santé avec l’ouverture de 12 Maisons de Santé, permettant de soutenir l’installation de 41 médecins généralistes. Mais il reste encore certaines parties du territoire à couvrir, c’est pourquoi la Région souhaite encourager le développement de la télémédecine.

« Département le plus avancé en termes de connexion Très Haut Débit (THD) avec 79 % du territoire couvert, je souhaite faire de Vaucluse la capitale régionale de la télémédecine. Mais pour cela, nous devons bâtir aujourd’hui les fondations de ce projet exceptionnel :

  • • Ici en région Sud, nous lancerons l’appel à projets « Télésanté » le 3 novembre prochain, avec un budget de 450 000 € à la clef, et des co-financements Etat-Région-Département,
  • • Ici en région Sud, nous allons chercher 13 millions d’€ de fonds européens pour la télémédecine, et le Vaucluse y sera éligible,
  • • Ici en région Sud, nous soutiendrons le déploiement du projet de télémédecine ATLAS VISION dans le Centre hospitalier d’Apt, en accord avec les professionnels de santé.

La première brique de cette « capitale régionale de la télémédecine est posée ». Mais je veux renouveler ici mon engagement : dans le courant de la mandature, un centre régional de « Télémédecine Sud » sera installé dans le Vaucluse, pour cartographier, analyser, apporter du soutien technique et opérationnel à tous les projets de la Région.

Dès le mois de mars prochain, un appel à manifestation d’intérêts sera lancé et je souhaite personnellement qu’il soit bâti en coopération totale avec la Présidente du Département, Dominique SANTONI. Car c’est avec courage et détermination qu’elle engage une politique de santé complémentaire avec celle de la Région, avec toujours pour objectif la bonne santé de nos concitoyens.

Comme quoi, il n’y a pas de doute, quand les pouvoirs publics s’accordent et travaillent en coopération, ça fonctionne ! » a déclaré Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président délégué de Régions de France.

Mis à jour le 13 juin 2024