Vous êtes ici :
© Yann Bouvier
Particulier, Institution

L'essentiel de la Plénière du 21 octobre

Mis à jour le 21 octobre 2022

Energies, entreprises, climat, pouvoir d'achat, culture...retrouvez les principales délibérations votées par les conseillers régionaux de la Région Sud lors de la séance plénière du 21 octobre.

Hausse de l’énergie : la Région Sud réduit sa consommation 

Pour réduire sa consommation d’énergie, la Région Sud intervient sur ses bâtiments : nouveaux équipements, baisse de la température, éclairages LED, eau froide dans les sanitaires.

Dans ce cadre, les espaces extérieurs de l’Hôtel de Région ne sont déjà plus éclairés le soir et la nuit sauf en cas de manifestation. Après concertation avec les représentants du personnel, le chauffage sera stabilisé à 20°C en hiver dans les services, et la climatisation à 26°C en été. L’eau chaude sanitaire sera supprimée.
Un programme de remplacement de l’éclairage traditionnel par des LED sera coordonné sur les bâtiments administratifs, les lycées et le CREPS. Enfin, des consignes d’ajustement du chauffage et de la climatisation seront également envisagées dans les Transports express régionaux (TER), en privilégiant le confort d’usage.

Plan d’action pour l’eau : tirons les leçons de la sécheresse

Réutiliser les eaux traitées, moderniser les réseaux d’irrigation, fédérer les acteurs aux assises régionales de l’eau, moins consommer : face au changement climatique et aux sécheresses, la Région met au point un plan d’action. C’est pourquoi la Région Sud a décidé d’anticiper pour l’avenir. En modernisant ses réseaux pour limiter le gaspillage, en promouvant la sobriété, en soutenant l’innovation pour traiter les eaux usées, en réunissant ses partenaires institutionnels, le plan d’actions pour l’eau préserve nos ressources.

Entrepreneurs confrontés à la crise énergétique : ayez le réflexe Région Sud !

Alors que les prix de l’énergie s’envolent, et que les défis climatiques sont grandissants, la Région Sud alloue 5,4M€ à ses dispositifs « CEDRE » et « Zéro rideau fermé » pour aider ses entreprises à passer le cap de cette période difficile, et à amorcer leur transition écologique.

Concrètement, il s'agit de déployer des nouvelles aides aux TPE et PME pour les soutenir dans leurs efforts de réduction de leur impact écologique mais aussi à limiter leur facture énergétique. L'objectif est de les aider à identifier et mettre en place les solutions opérationnelles et adaptées notamment en matière de performance
environnementale et de rénovation thermique via du conseil et un accompagnement expert, et du financement.

Pour cela, la Région Sud renforce et complète ses engagements sur deux dispositifs majeurs du soutien aux très petites entreprises et petites et moyennes entreprises, CEDRE et "Zéro rideau fermé". 

Chèque énergie durable : pour tous vos travaux d’isolation

Stop aux passoires énergétiques ! Désormais, le chèque énergie durable pourra être utilisé pour tous les travaux d’isolation : murs, plancher, toiture, menuiseries…Depuis 2020, grâce au chèque énergie durable, la Région Sud  permet aux particuliers d’isoler leurs combles. Alors que le pouvoir d’achat des Français est en tension et que la crise énergétique promet des factures salées, ce dispositif s’élargit, dès mars 2023, à tous les travaux d’isolation. Mur, toiture, sol mais aussi systèmes de chauffage et d’eau, en tout, 2 millions d’euros supplémentaires sont alloués à cette aide.  Préparez vos travaux dès maintenant et rendez-vous sur https://www.maregionsud.fr/toutes-vos-aides/detail/cheque-energie-durable 

Précarité : la Région Sud soutient les banques alimentaires

Pour beaucoup de familles, les conséquences de la crise sanitaire et de la guerre en Ukraine se font sentir sur le budget. Face à la précarité alimentaire, la Région Sud, qui a déjà permis la livraison de 28 millions de repas, soutient les banques alimentaires.
Jeunes, retraités, familles monoparentales, 870 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté sur le territoire. Contribuant au recul de la précarité, la Région a consacré 996 500 € en 2021 en soutien aux banques alimentaires et les associations, permettant la distribution de 28 millions de repas. Aujourd’hui, elle renouvelle son engagement et maintient sa contribution aux politiques de lutte contre la pauvreté.

Etudiants en formations sanitaires et sociales : plus de places, plus de rémunération !

Indispensables à notre système de santé, les étudiants des filières sanitaires et sociales dépendent directement de la Région Sud. Afin d’améliorer leurs conditions de vie, et pour rendre le cursus plus attractif, 5,8M€ sont investis pour leur rémunération et leurs équipements. Très concrètement, une indemnité hebdomadaire de 26 €, soit 572 € par personne pour la durée totale des stages de la formation, sera accordée au profit de 2 800 élèves.
En parallèle, les quotas et capacités de la filière sont augmentés : entre 2020 et 2022, ce sont près de 500 nouvelles places de formation d’infirmiers, 480 places d'aides-soignants et 40 places d'accompagnants éducatifs et sociaux qui ont ainsi été créées.

La Cité régionale et méditerranéenne du cinéma, bientôt en Région Sud !

Dans le cadre du plan "Marseille en grand", la Région Sud se porte candidate pour créer à Marseille la Cité régionale et méditerranéenne du cinéma. Education, accès à la culture, social, la Région Sud souhaite devenir une locomotive pour le développement de la culture.
Très concrètement, la Région Sud propose d’y implanter l’école CinéFabrique pour les 18-25 ans. Ce projet à dimension sociale vise la formation gratuite et de haut niveau pour des promotions de 35 étudiants, avec accès sans obligation de diplôme.
Enfin, sera également à l’étude l’installation d’une antenne marseillaise de la Cinémathèque française pour transmettre la mémoire du cinéma et qui permettra de renouveler et de développer ses publics.

Station de ski : 200 millions d’euros pour nos montagnes

Avec le dispositif « Contrat Station 2030 », la région investit 200 millions d’euros pour œuvrer à un tourisme respectueux de l’environnement dans les Alpes. Le dispositif « contrat Station 2030 » s’appuie sur l’étude de l’impact du changement climatique sur les stations de ski de la région pour déployer ce plan. 12 stations bénéficieront de fonds permettant de repenser leur offre touristique et d’investir pour un avenir plus durable. Démonter les équipements obsolètes ou moderniser l’existant, diversifier les offres, réhabiliter les lieux d’accueil, réduire ses consommations : autant d’enjeux pour que le ski soit encore pratiqué longtemps en Région Sud. 

Vrac et consignes : vos idées pour limiter nos déchets

Pour sa 1ere édition, l’appel à projet vrac et consigne se donne pour mission de créer les bonnes conditions pour mettre en place ces solutions. Logistique, lavage, visibilité, les porteurs de projets sont appelés à se mobiliser. L’objectif, réduire nos déchets ! L'appel à projets est consultable sur https://www.maregionsud.fr/toutes-vos-aides/detail/appel-a-projets-vrac-et-consignes 

Escales Zéro fumée, de la Méditerranée aux berges du Rhône

Prisées par les touristes et les habitants, les croisières fluviales se développent sur les bords du Rhône. Pour supprimer les émissions polluantes, la Région Sud participe au financement du branchement à quai des bateaux.

La Compagnie Nationale du Rhône (CNR) a ainsi prévu d’installer quatre bornes électriques haute puissance sur le site d’accostage d’Arles pour les paquebots de croisière fluviale sur le Rhône. A l’échelle du Bassin Rhône-Saône, le raccordement électrique à quai des 24 paquebots fluviaux en exploitation et en hivernage permettrait d’éviter l’émission de 18.000 tonnes de CO2 par an. Cela équivaut à une réduction de 60% des émissions polluantes totales émises par la flotte de bateaux à passagers en une année. Objectif 0 fumée !

Mis à jour le 13 juin 2024