Le Queyras

Une hauteur de vue...

Zone transfrontalière franco-italienne, le Queyras, par sa localisation, a longtemps vécu en autarcie, notamment en hiver, développant des savoir-faire bien spécifiques. Grâce au tourisme et au pastoralisme, la tradition fromagère, un peu délaissée depuis la fin du XIXe siècle, a refait surface depuis les années 80. Des fromageries fabriquent aujourd’hui le Bleu du Queyras, en cours de labellisation AOP.

Une culture, une histoire...

Sa position géographique, son climat méditerranéen et son histoire lui ont forgé une identité particulière. Les premières installations sédentaires datent de l’époque romaine, notamment par l’exploitation de la mine de cuivre de Saint-Véran. Au fil des siècles, le Queyras voit émerger une société paysanne et connaît de bons flux commerciaux. Après un exode rural à la fin du XIXe siècle, de nouvelles voies de circulation et la construction d’hôtels facilitent l’activité touristique. En 1884, le train arrive à Mont-Dauphin et marque la fin de l’enclavement .

Une nature

• Une biodiversité exceptionnelle : Bouquetins, Salamandres de Lanza, Aigles royaux.
• Avec un climat sec très contrasté, le Queyras est devenu un refuge privilégié, qui concentre des espèces d’origines diverses comme l’Astragale queuede- renard, originaire du Caucase ou la Chouette de Tengmalm.
Un bassin géologique intérieur qui a été sculpté par les eaux et les glaciers s’écoulant vers la Durance.
• Fortes de leur particularité biogéographique, les forêts du Queyras, sont constituées essentiellement de conifères et, parmi eux, d’essences très faiblement représentées en France : mélèze, pin cembro et pin à crochets.

Une économie, des innovations

Le tourisme se développe avec les premiers téléskis dans les années 1930, puis le tourisme estival voit le jour avec la création du Tour du Queyras en 1971.
L’artisanat du bois reflète l’économie du pays depuis le XVIIIe siècle. Utilisé pour l’architecture, le mobilier, les outils et ustensiles, son usage révèle l’adaptation d’une société à son environnement. Le rôle économique de la forêt est particulièrement important et l’artisanat du bois affiche un logo du Parc du Queyras : une rosace sculptée sur une essence locale, le Pin cembro.
Côté innovation : le Parc du Queyras encourage le développement des énergies renouvelables et locales, le développement de chaufferies bois et des économies d’énergie… Novateur, le Queyras a lancé un Plan Climat Énergie territorial qui vise son autosuffisance énergétique d’ici à 2050, avec l’aide des dispositifs régionaux. Ce plan décline :
• une diminution des consommations,
• la suppression des gaspillages,
• le développement des énergies renouvelables par l’utilisation des énergies locales (bois, hydroélectricité, solaire, méthanisation, géothermie).

Des activités

La Maison du Soleil à Saint-Véran : unique en France ! Ce centre scientifique et observatoire d’altitude à 2936m est dédié à l’observation du soleil et la compréhension de ses relations avec notre environnement. Dotée d’appareils très performants, la Maison du Soleil fait découvrir l’astre solaire au travers de visites guidées thématiques ou d’ateliers «découverte». L’objectif est d’attirer les jeunes vers les carrières scientifiques en montrant que dans une petite commune de montagne, les sciences sont créatives.
L’Arche des cimes à Ristolas est un centre d’interprétation et de connaissance de la nature. Il expose toutes les richesses faunistiques et floristiques concentrées dans cette haute vallée au fil de millions d’années.

Carte d'identité

•  Créé en 1977
•  61 000 hectares
•  2500 habitants répartis sur 10 communes dans les Hautes-Alpes
•  Le plus haut Parc régional de France avec 15 sommets à plus de 3 000 mètres et une altitude moyenne de 2 300 mètres
Réserve de biosphère Unesco

ZOOM

Un territoire au passé autonôme.

Constitués en Escarton dès le XIVe siècle, les territoires du Queyras bénéficient d’une grande autonomie. Les populations peuvent posséder « tous fiefs, biens et héritages » et se réunir sans autorisation pour leurs affaires communes. La Révolution française mettra fin à ce statut particulier. Vestige de cette époque, “L’armoire aux 8 serrures” qui se trouve toujours à Ville-Vieille.

Contact
Parc naturel régional du Queyras
La ville - 05350 Arvieux
04 92 46 88 20
pnr-queyras.fr
Facebook : @parcduqueyras
Youtube : Parc naturel régional du Queyras