Culture

Véritable source d’inspiration, la Région Sud est une terre d’exception, où s’expriment les talents et se croisent les artistes de tous horizons. Synonyme de liberté, créateur de lien social, et véritable rempart contre l’obscurantisme, la culture est pour autant bien plus qu’un simple supplément d’âme. 

Représentant près de 50 000 emplois, et générant plus de 5% de notre PIB, l’art est un formidable outil pour l’économie, le rayonnement et l’attractivité de notre territoire. C’est pourquoi la majorité régionale a fait de cette compétence une priorité, pour accompagner les acteurs culturels dans leurs projets et répondre aux besoins d’expression artistique. 

La Région Sud entretient des liens uniques et privilégiés avec le monde du cinéma. Mondialement connu pour la beauté de ses paysages, accueillant des milliers de tournages et de festivals chaque année, notre territoire est indéniablement l’un des plus attractifs de France pour l’audiovisuel et le cinéma.  

Ce rayonnement est un trait d’union entre la culture et l’économie, puisque les politiques en faveur du secteur cinématographique permettent de développer l’écriture, la production et la diffusion d’œuvres tout en pérennisant des milliers d’emplois en région. 

Lancé en 2020, le Plan Cinéma et Audiovisuel renforce toute la filière, de la création à la diffusion.Pour avoir plus d’informations et consulter le Plan stratégique 2020-2022

(pdf - 7.00 Mo)

        construit autour de 4 ambitions :
  1. Promouvoir les nouvelles écritures ;
  2. Structurer la filière ;
  3. Renforcer notre attractivité et savoir-faire ;
  4. Favoriser l’accès de tous à la diversité cinématographique.

Le soutien à l’écriture, au développement et à la production cinématographique et audiovisuelle

En partenariat avec le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), la Région Sud soutient la création et à la production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles de qualité dans toute leur diversité. Il s’agit d’œuvres ayant un lien géographique ou culturel avec Provence-Alpes-Côte d’Azur et ayant été retenues par les comités de sélection du dispositif « Carte blanche aux artistes ».   Ce sont des aides sélectives dont les critères d’éligibilité sont détaillés dans l’annuaire des aides et appels à projets 

Écrire son film 

  • L’écriture d’un scénario est un moment déterminant dans le processus de création et de fabrication d’un film.  
  • Les aides à l’écriture sont destinées aux projets de long métrage de fiction, de documentaire, d’animation et d’œuvres immersives ou interactives (ex nouveaux médias).  
  • Elles peuvent prendre la forme de bourse directe aux auteurs ou d’aide à l’écriture attribuée à une société de production. Les conditions précises sont décrites dans les fiches de renseignement ici

Développer son film

Le développement est le moment le plus critique de la vie d’un projet. Les choix artistiques, techniques et financiers faits dans l’étape du développement détermineront la nature et la portée de l’œuvre en termes de production, budget et diffusion.

Pour aider les porteurs de projets à mener à bien cette phase sensible, la Région Sud accorde des aides au développement aux sociétés de production pour les projets :  

  • de long métrage de fiction ; 
  • de fiction audiovisuelle (unitaire ou de série) ;  
  • de documentaire (unitaire, série audiovisuelle ou long métrage) ; 
  • d’œuvres immersives ou interactives (ex nouveaux médias) ; 
  • d’animation. 

 

Coproduction internationale, techniques visuelles innovantes :

Des aides spécifiques au développement en coproduction internationale ou de projets innovants permettent d’accompagner les producteurs qui assument des coûts supplémentaires engendrés par le développement des projets en partenariat avec des producteurs étrangers et des projets faisant appel à des techniques visuelles innovantes (effets spéciaux numériques, réalité virtuelle, 360°, etc.…).  

La Région Sud soutient financièrement les producteurs afin qu’ils développent un catalogue de productions cohérent et ambitieux grâce à l’aide aux projets groupés (ou slate-funding). Ce catalogue, composé au minimum de trois projets, peut contenir des œuvres de tous genres et formats. 

Produire son film

Afin d’accompagner efficacement la production de films de qualité, la Région Sud apporte son aide à une large diversité d’œuvres quels que soient leur format, contenu ou mode de diffusion :

Format :
  • Long métrage
  • Court métrage
Contenu ou traitement 
  • Fiction ; 
  • Animation ; 
  • Documentaire ;  
  • Œuvres immersives ou interactives (ex nouveaux médias) ; 
Mode de diffusion 
  • Salles de cinéma ;  
  • Festivals ; 
  • Télévision ; 
  • Plateformes web.  
  • Destinées aux sociétés de production, ces aides prennent la forme de subventions.  
  • Consciente des difficultés que connaissent certaines œuvres fragiles en termes de montage financier et de diffusion, la Région Sud apporte son aide à la production de documentaires sans diffuseur.  
  • Les associations peuvent également déposer des demandes d’aides à la production de documentaire et de web-création sous certaines conditions. 
  • Vous pouvez consulter les conditions d’éligibilité dans l’annuaire des aides. 

Diffusion

Territoire du Festival de Cannes, le plus grand et le plus prestigieux festival de cinéma au monde, la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur est aussi le lieu d’une multitude d’autres festivals et manifestations consacrés au cinéma et à l’audiovisuel.  

Partager sa passion : les aides aux festivals

Soucieuse d’étendre les territoires de la cinéphilie et de faciliter la diffusion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles de qualité, la Région Sud participe au financement de festivals et manifestations sur l’ensemble du territoire, couvrant tous les genres (documentaire, fiction, court et long métrage, web-création). 

 

La Région soutient l’agenda des événements cinéma en Provence-Alpes-Côte d'Azur :
en salles, festivals, actualités : https://seances-speciales.fr

Pour la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’accès des jeunes aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles de qualité est une priorité. C’est ainsi que les festivals sont encouragés à accueillir les jeunes spectateurs à travers leur programmation et grâce aux moments de découverte et de rencontres avec les auteurs, réalisateurs, comédiens ou producteurs.

E-Pass Jeunes et cinéma : 

Des places de cinéma sont accessibles avec la carte E-Pass Jeunes mise en place par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur pour faciliter l’accès des jeunes à la culture et au sport.

Fidéliser le public : les aides aux salles 

En soutenant les réseaux de cinémas indépendants et les circuits itinérants, la création et la modernisation des salles indépendantes, de proximité et labellisées « art et essai », la Région Sud favorise l’accès à la diversité de la création cinématographique et audiovisuelle pour tous et sur l’ensemble du territoire régional. 

La première salle de cinéma au monde toujours en fonctionnement, l’Éden Théâtre, a été créée à La Ciotat, à la fin du XIXe siècle, là où les frères Lumière ont tourné « L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat » en 1895. 

Pour moderniser les salles de cinéma et leur permettre d’offrir à leurs spectateurs de meilleures conditions pour découvrir les films, la Région Sud propose des aides à l’investissement, consultables dans l’annuaire des aides.

L’éducation aux images: sensibiliser le public

La Région Sud soutient les initiatives destinées à sensibiliser le public à la qualité des œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Une attention particulière est portée aux publics éloignés de la culture et aux jeunes.

Le Pôle régional d’éducation aux images 

Le Pôle régional d’éducation aux images est composé par l’Institut de l’Image à Aix-en-Provence, l’Alhambra Cinémarseille et Cannes Cinéma. Ce sont des lieux de formation et de soutien aux actions d’éducation aux images soutenus par la Région Sud, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte-d’Azur et le CNC.

En savoir plus : www.pole-images-region-sud.org

Passeurs d’Images

Ce dispositif concerne des projets d’action culturelle cinématographique en direction des publics éloignés de la culture. Il est coordonné par l’Institut de l’Image. 

En savoir plus : www.institut-image.org

Les jeunes au cinéma (Lycéens et Apprentis au cinéma)

Chaque année, prés de 25 000 élèves visionnent des films, sont formés au langage cinématographique par des experts en lecture et analyse de film, rencontrent des professionnels du cinéma, participent à des festivals, dont Cannes, où ils accèdent à l’ensemble des programmations. Ce dispositif est mis en place par Cinémas du Sud & tilt.

En savoir plus : www.laacsud.fr

Cinéma et citoyenneté

En partenariat avec le CNC et Unis Cité Méditerranée, la Région Sud apporte son aide à cette initiative destinée à créer et développer des ciné-clubs dans les lycées en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Environ 1000 élèves participent aux projections de films et aux discussions qui s’en suivent grâce à la mobilisation de 96 jeunes en service civique accompagnés par Unis Cité Méditerranée, en lien avec le Pôle régional d'éducation aux images qui en assure la formation.

En savoir plus : www.uniscite.fr

Véritable source de lumière contre l’obscurantisme, la littérature est un garant de nos libertés et un formidable outil de cohésion. En accompagnant la modernisation de son réseau de lecture publique et grâce aux nombreuses actions qu’elle met en place à la faveur de l’ensemble de la chaine du livre, la Région Sud permet l’accès pour tous à la culture. 
Elle contribue aussi activement au développement intellectuel et à l’éveil des jeunes générations avec la mise en œuvre de son e-pass jeune.

La Région Sud soutient la création et la diffusion d’œuvres :  accompagnement des auteurs avec son réseau de résidences, des éditeurs, mais aussi des festivals et manifestations littéraires, et librairies indépendantes...

La Région Sud souhaite développer l’accès pour tous à la culture et favoriser une plus grande cohésion entre les acteurs culturels. Dans le domaine du livre, la Région a mis en place un programme de développement du livre et de la lecture.

Il s’articule autour de 6 axes.

Écrire : accompagner et consolider les résidences d’auteurs

La Région Sud accompagne les structures qui accueillent des écrivains et des auteurs dans le cadre de résidences. Elle encourage ainsi l’écriture tout en veillant à l’animation culturelle et littéraire du territoire. Les résidences offrent en effet aux artistes un espace de travail favorable à la création adossé à un projet d’action culturelle (rencontres, ateliers, etc.) d’ampleur régionale. 

  • avec une priorité aux territoires dont les publics sont éloignés des grands équipements culturels (milieu rural, quartiers…) 
  • en intégrant de nouveaux porteurs de projet (lycées, centres de formation des apprentis, bibliothèques…) pour sensibiliser les jeunes à la littérature. 

Les objectifs de la Région 

  • Proposer des espaces de création sur l’ensemble du territoire 
  • Donner les moyens et les conditions aux auteurs pour mener à bien leur travail d’écriture 
  • Soutenir des formes innovantes de création littéraire 
  • Favoriser le contact des auteurs avec les publics (jeunes, populations des territoires ruraux…) 
  • Proposer des actions culturelles auprès du public et des professionnels 
  • Favoriser une relation vivante des habitants à la création littéraire 
  • Favoriser la circulation des auteurs et des ouvrages sur le territoire

Éditer : soutenir la publication et la mobilité

La Région a développé de nombreuses initiatives pour rapprocher les publics du livre et de la lecture mais également pour soutenir une économie cultu¬relle génératrice d’emplois et de chiffre d’affaires : 

Le dispositif Carte Blanche 

C’est un nouveau dispositif régional de soutien à la création littéraire et édi¬toriale. Il permet aux éditeurs de mettre en exclusivité sur le marché des livres à un prix accessible, issus de projets éditoriaux non encore publiés, sous format imprimé et/ou numérique :

  • des livres 
  • des collections de livres 
  • des revues 
  • des traductions

Objectifs 

  • Soutenir l’édition de livres et de revues de création sur l’ensemble du territoire, en favorisant le pluralisme des textes et articles à paraître
  • Soutenir l’emploi dans les entreprises d’édition
  • Favoriser le développement des carrières des écrivains et auteurs

Vous pouvez consulter le dispositif dans son intégralité dans l’annuaire des aides. 

L’aide à la mobilité des éditeurs

Créé en 2017, ce dispositif propose aux maisons d’édition de Provence-Alpes- Côte d’Azur une aide pour leurs déplacements sur des salons et manifesta¬tions littéraires en France et à l’étranger dans le but d’accroître leur notoriété et de rayonner au-delà des frontières régionales. 

Objectifs 

  • Faire connaître la création éditée en Provence-Alpes-Côte d’Azur 
  • Contribuer au développement de l’économie du livre sur le territoire régional, 
  • Organiser la visibilité des éditeurs régionaux et consolider leurs réseaux par des rencontres et des échanges avec les professionnels et le grand public. 

Vous pouvez consulter le dispositif dans son intégralité dans l’annuaire des aides. 

Le soutien aux réseaux professionnels  

La Région soutient 2 réseaux professionnels : 

  • Éditeurs du Sud (regroupant plus de vingt éditeurs) 
  • Jedi Sud (regroupant 9 éditeurs jeunesse)

L’institution propose des actions culturelles collectives en participant à des opé-rations de promotion sur des salons littéraires en région ou à l’étranger. 

Lire : développer la lecture publique

Dispositif « Soutien à la lecture publique et aux bibliothèques »

La Région intervient de concert avec l’État pour la modernisation du réseau des bibliothèques/ médiathèques municipales et intercommunales en proposant :  

  • des aides à la construction ou à la rénovation de ces équipements publics. Montant de l’aide régionale : 15 % maximum du coût de l’équipement  
  • des aides à l’équipement informatique et numérique du réseau régional de lecture publique. Montant de l’aide régionale : 15 % maximum du coût de l’équipement. 
  • des aides à l’acquisition de livres. Le Fonds régional d’acquisition des livres (FRAL) s’adresse prioritairement aux petites bibliothèques municipales pour créer leur fonds ou pour développer des fonds spécialisés. Montant de l’aide régionale : 60 % maximum pour un plafond d’acquisition de 5 000 €.  
Deux actions du Plan régional pour la lecture publique :

Mise en réseau numérique des bibliothèques de son territoire de façon à rendre plus accessibles les documents, services et projets numériques des bibliothèques, à proposer des contenus et ressources électroniques partagés. Un comité de pilotage travaille actuellement sous l’égide de l’Agence régionale du livre à la mise en œuvre de ce projet structurant pour la région.  

Création d’un Fonds régional pour l’innovation en bibliothèques 

  • Ce fonds permet notamment de soutenir : la numérisation des fonds des bibliothèques, la création de contenus numériques, le développement de pratiques numériques comme l’autoformation, les ateliers d’initiation, l’ouverture de la bibliothèque à de nouvelles pratiques : ateliers de co-wor¬king, fablabs ou tout autre démarche exemplaire dans la transition vers la bibliothèque « tiers lieu », espace de vie, d’échange et de citoyenneté. 

Lire : diffuser les livres et conseiller les lecteurs

La diffusion des livres et conseiller les lecteurs 

Dans le domaine de la librairie, la Région a mis en œuvre en 2017 un dispositif de soutien au développement et à l’innovation de la librairie indépendante dans le cadre d’un accord conclu avec l’État, le Centre national du livre (CNL) et l’Agence du livre Provence-Alpes-Côte d’Azur. Trois types de projets peuvent être déposés : 

  • projet d’investissement (création et rénovation de librairies…)
  • projet de commercialisation (diversification des fonds, développement d’animations…) 
  • projet d’innovation (création de site internet, développement du marke¬ting en ligne…) 
Préserver la vitalité des librairies indépendantes

Grâce à ce dispositif, tous les citoyens de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont ainsi accès à une création éditoriale pluraliste et diversifiée et au conseil et à l’accompagnement de libraires professionnels sur l’ensemble du territoire. 

Libraires du sud

La Région Sud soutient l’association de coopération Libraires du sud, rassemblant une soixantaine de librairies indépendantes, qui proposent des actions cultu¬relles collectives comme l’itinérance d’écrivains en librairies. 

NOUVEAUTÉ 
Dans le cadre du e-Pass Jeunes, la Région Sud s’est engagée auprès des 165 librairies indépendantes de son territoire en leur proposant d’être partenaires du dispositif. 
Grâce au e-Pass Jeunes, ce sont quelques 260 000 jeunes âgés de 15 à 25 ans (lycéens, apprentis, élèves ou étudiants du Sanitaire et du travail social, stagiaires de la formation professionnelle) qui disposeront de 28 € à dépenser dans une librairie indépendante. 

Rencontrer les écrivains : encourager la vitalité littéraire

Pour structurer le territoire culturel régional et favoriser la rencontre des publics avec le livre et les auteurs, la Région Sud soutient : 

  • les manifestations littéraires d’envergure régionale de son territoire : fes¬tivals, salons, fêtes du livre, rencontres, lectures en présence d’auteurs… Elle favorise ainsi le développement et le renouvellement de lieux de rencontres entre les écrivains, les auteurs et les publics sur l’ensemble du territoire régio¬nal. Objectifs : contribuer à l’attractivité économique et à la professionnalisa¬tion des acteurs du livre du territoire. 
  • la structuration d’un réseau régional de centres de référence pour le livre et la lecture. Objectifs : compléter l’action culturelle du réseau de lec¬ture publique de Provence-Alpes-Côte d’Azur et favoriser la rencontre des publics avec la création littéraire et graphique contemporaine.

Découvrir la lecture et la création contemporaine avec le Prix littéraire des lycéens et des apprentis

Chaque année, le prix littéraire des lycéens et apprentis de la Région Sud permet aux 1 000 jurés lycéens et apprentis de : 

  • découvrir un éventail de la création contemporaine littéraire et graphique grâce à une sélection de 5 romans et de 5 bandes dessinées de langue fran¬çaise ou étrangère traduite, 
  • se familiariser avec les acteurs et les lieux du livre grâce à des rencontres d’auteurs, d‘éditeurs, des visites de librairies et de bibliothèques, 
  • développer leur créativité et révéler leurs talents grâce aux ateliers menés par des artistes de tous horizons et à un concours d’écriture de nouvelle, 
  • valoriser le vote des jurés : grâce à la dotation des deux titres primés et d’un présentoir Prix littéraire, pour tous les lycées et centres de formation d'apprentis de la région. 

Prix créé par la Région Sud et mis en œuvre par l’Agence régionale du Livre avec le concours de la Régie culturelle régionale. 

Mais aussi…

Les deux livres primés offerts aux établissements 
La Région Sud a décidé de doter tous les lycées et les Centres de formation des apprentis (CFA) de son territoire des 2 titres, à savoir le roman et la BD, primés l’année précédente par les jeunes dans le cadre du Prix littéraire des lycéens et apprentis. 

Un présentoir dans les CDI 
Pour mettre en valeur ces ouvrages, un présentoir dédié est disposé dans tous les Centres de documentation et d’information (CDI) des établissements de la région. 

Un concours de nouvelles 
Afin d’encourager l’écriture et l’émergence de jeunes talents, la Région Sud a lancé un concours de nouvelles dans le cadre du Prix littéraire des lycéens et apprentis. 

L’intervention de la Région dans le secteur des arts visuels met en œuvre la délibération adoptée le 7 juillet 2017 sur « les nouvelles priorités de la politique régionale dans le domaine des arts visuels ».  Elle poursuit 3 objectifs : 

  • Structurer l’offre régionale d’art contemporain en constituant un réseau régional territorialisé de pôles de référence et de lieux relais labellisés par la Région dans la perspective d’une meilleure équité territoriale ;
  • Inciter les acteurs du secteur des arts visuels à coopérer afin de mutualiser leurs moyens de production et de diffusion d’expositions ;
  • Accompagner l’accès des jeunes créateurs formés en région à la filière des arts visuels et soutenir les artistes vivant sur le territoire régional pour leur meilleure insertion professionnelle. 

Cette délibération a clarifié les objectifs de la Région dans le champ des arts visuels. Elle permet d’une part de simplifier la typologie des acteurs culturels concernés par l’accompagnement régional et également de hiérarchiser l’intervention régionale avec le couplage des priorités politiques à l’écosystème du secteur des arts visuels. 

Lieux de référence

Le réseau des lieux de référence des arts visuels de la Région Sud se caractérise par la richesse de ses propositions artistiques, sa grande diversité esthétique et le grand professionnalisme de ses salariés.

Les lieux de référence sont très fréquemment des centres d’art ouverts au public qui proposent un programme annuel d’expositions temporaires de grande qualité, certains de ces centres d’art bénéficient du Label du ministère de la Culture CACIN (centre d’art contemporain d’intérêt national) : Collection Lambert, Espace de l’Art Concret, Passage du Méjan, Villa Arson, le CAIRN, Chapelle des Capucins, 3BisF, Triangle-Astérides forment cette première catégorie.
Les visiteurs des centres d’art peuvent être accompagnés au cours de leur visite par une personne chargée de médiation avec le public.

Certains centres d’art comme l’Espace de l’Art Concret situé à Mouans-Sartoux ou la Collection Lambert à Avignon abritent des collections publiques d’art contemporain d’envergure internationale et sont visibles de manière permanente.

Enfin l’esthétique numérique est très bien représentée par la Biennale des arts numériques programmée par Seconde Nature et Zinc et organisée dans la métropole marseillaise et aixoise.

Le Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques est un cas unique au monde. Ouvert au public en de rares occasions, le CIRVA accueille en résidence des artistes pour leur permettre d’expérimenter le verre sous toutes ses formes. La collection du CIRVA est visible à l’occasion de grandes expositions présentées en Région Sud, en France ou à l’étranger.

Lieux relais

Les lieux relais permettent d’améliorer l’accès à la culture des habitants de notre région les moins desservis en offre culturelle. Les lieux relais se situent le plus souvent en milieu rural ou dans l’arrière-pays littoral. Ce ne sont pas des lieux secondaires. Les lieux relais bénéficient très souvent de partenariat avec de grands opérateurs de la Région et permettent au public de découvrir de jeunes créateurs.

  • Centre International d’Art Contemporain à Carros
  • Centre d’art de Châteauvert en Provence Verte
  • Fruitière Numérique à Lourmarin
  • Centre d’art Fernand Léger à Port-de-Bouc
  • Grandeur Nature à Savoillans

 

Collections majeures et lieux remarquables d’art moderne et contemporain

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur séduit les plus grands noms de l’art depuis des générations. Découvrez les 63 collections majeures et lieux remarquables d’art moderne et contemporain, nichés au cœur de sites exceptionnels, historiques, visionnaires, toujours surprenants.

Je découvre

Carte Blanche Arts visuels

Soutien à la création

Carte Blanche Arts Visuels est un appel à projets annuel qui permet de financer une trentaine de projets artistiques présentés par des associations actives dans le champ des arts visuels. Les aides à la création sont de 4 types : aide à l'exposition, aide à l'édition, aide à la résidence et aide à la production. 

La politique en faveur de la musique conduite par la Région Sud contribue à faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur un territoire de création et de diffusion artistique, accompagnant par là-même son aménagement, son développement économique et touristique, son projet éducatif, sa qualité de vie et son rayonnement.

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, « terre de festivals », accueille de très nombreuses manifestations, qu’elles soient à renommée internationale ou davantage ancrées dans la proximité, qui constituent une offre culturelle de tout premier ordre et la situent comme l’une des premières régions du pays en la matière.

Elle offre par ailleurs, à travers les équipements culturels et les artistes présents sur le territoire, une programmation permanente très dense et tout aussi vitale pour la dynamique artistique et culturelle, la cohésion sociale et le développement de l’économie.

En soutenant la diversité de ces opérateurs, la Région Sud affirme sa volonté d’assurer la liberté de création, de renforcer la capacité de production et de diffusion des créateurs, de rendre l’offre culturelle accessible à tous les publics dans un souci d’équité territoriale.

Les principaux enjeux du secteur

  • La formation professionnelle des musiciens
  • L’accompagnement de la filière lyrique et symphonique en région
  • L’aménagement culturel du territoire au travers des manifestations musicales.
  • L’accès à la jeunesse aux œuvres musicales
  • Le soutien et la structuration des lieux de diffusion
  • Le soutien à la création et à la production artistique
  • Le développement des pratiques et la sensibilisation des publics
  • Le soutien par les structures ressources et l’aide aux réseaux professionnels

La formation professionnelle des musiciens

La présence d’un pôle supérieur de musique en région (Institut d’enseignement supérieur de la musique – Europe et Méditerranée – IESM) permet d’intervenir sur les cycles supérieurs de formation des musiciens, créer à terme un vivier de professionnels de haut niveau et l’ancrage en région de nouvelles équipes artistiques professionnelles.

Le soutien à la création et à la production artistique

Carte blanche aux artistes 

Dans le secteur musical, le dispositif « Carte blanche aux artistes » mis en place par la Région Sud soutient les professionnels de la filière musicale implantés en région – artistes, ensembles, compagnies, collectifs, structures de production, managers, éditeurs phonographiques - dans la mise en œuvre d’un projet artistique. Il s’intéresse à l’ensemble des répertoires musicaux : le jazz et les musiques improvisées, la chanson, les musiques amplifiées, les musiques traditionnelles et du monde, les musiques classiques et de création.

Il a pour objectif de soutenir la production et la création artistique sur l’ensemble du territoire, d’accompagner la création artistique dans son émergence et son développement, de favoriser la pluralité des esthétiques et les formes nouvelles et innovantes, d’accompagner la professionnalisation des jeunes artistes.

Un appel à projet est publié chaque année. Il propose trois types d’aides : aide à la création/production, aide à l’exportation, aide à l’enregistrement phonographique. Le règlement et les critères d’éligibilité sont publiés dans l’appel à projet.

Aide aux ensembles professionnels

Dans le cadre de sa politique culturelle, la Région Sud propose un soutien au fonctionnement aux compagnies et ensembles musicaux professionnels pour leur programme annuel d’activité. Il concerne les équipes artistiques professionnelles implantées en région de dimension nationale et internationale et développant un projet artistique, culturel et territorial. Il s’agit de garantir l’ancrage et la permanence des artistes en région et leur rayonnement, de soutenir l’emploi, d’accompagner leur capacité de production et de diffusion.

L'accompagnement des filières lyrique et symphonique

  • La Région Sud aide 2 orchestres symphoniques permanents à Cannes et Avignon, dans un paysage régional en comptant 5.
  • La Région Sud a souhaité s’engager fortement dans le domaine lyrique :
  • Elle a renforcé son soutien aux 2 festivals lyriques majeurs à rayonnement international : le Festival d’Aix et les Chorégies d’Orange - ces dernières reprises par une SPL en 2018, marquant une forte implication de la Région.
  • Avec les quatre maisons d’opéras présentes sur le territoire - à Marseille, Toulon, Avignon, Nice – elle a mis en place en 2019 un dispositif innovant de soutien à la production lyrique en région, « opéras au Sud » mis en œuvre par Arsud.

L’aménagement culturel du territoire à travers les manifestations musicales

La Région Sud soutient plus d’une centaine de festivals et manifestations musicales, de tailles et d’esthétiques diverses : des festivals ancrés dans la proximité des territoires, favorisant le lien avec les publics, permettant une offre culturelle de qualité dans des communes parfois isolées ; des festivals d’envergure internationale : les festivals d’Aix-en-Provence, de la Roque d’Anthéron, les Chorégies d’Orange, pour la musique classique, et pour les musiques actuelles Marsatac, Marseille Jazz Festival des Cinq Continents, Nice Jazz Festival, Jazz à Juan, les Suds à Arles.

Le soutien de la Région Sud aux manifestations musicales contribue à structurer une offre artistique et culturelle accessible, diversifiée et de qualité et participe au développement économique et touristique des territoires qui les accueillent.

L'accès de la jeunesse aux œuvres musicales

Instrumentarium

Cedispositif accompagne les musiciens, qu’ils soient amateurs ou futurs professionnels. Il finance l’acquisition d’instruments de musique par les conservatoires et écoles de musique publiques ; la Région Sud apporte ainsi son concours à un enseignement artistique de qualité, garantit une équité territoriale, encourage les projets collectifs.

Orchestre des jeunes de la Méditerranée

La Région Sud s’engage en faveur de la jeunesse, et en ce domaine, soutient l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, piloté par le Festival d’Aix : une centaine de jeunes musiciens issus du bassin méditerranéen et de nos conservatoires en région se forment et se produisent chaque année sous la baguette de chefs prestigieux. Fondé sur une grande exigence artistique, il promeut la coopération euro-méditerranéenne et le dialogue interculturel, les valeurs de diversité, d’égalité, d’inclusion sociale.

Actions éducatives et culturelles

Avec les grands festivals classiques et les orchestres régionaux permanents de Cannes et Avignon, la Région Sud développe des actions spécifiques éducatives et culturelles : Orchestres dans les Lycées, Lycéens au festival de la Roque d‘Anthéron, Lycéens au Festival d’Aix et aussi Lycéens aux Centre d’astronomie et Rencontres Musicales de Haute Provence.

Le soutien et la structuration des lieux de diffusion pour les musiques actuelles

Les lieux de diffusion de musiques actuelles jouent un rôle essentiel dans la découverte et la valorisation de la création artistique en région. Ces lieux sont très divers, tant par la nature des opérateurs que par la démarche qui les anime.

L’intervention de la Région leur permet d’adopter des modèles économiques mixtes pour élaborer des programmations diversifiées, de soutenir la création et l’émergence artistiques, d’accompagner les artistes régionaux dans leur développement, d’encourager la pratique et de mettre en œuvre des actions en direction des publics et des populations.

La Région Sud finance 13 lieux dédiés aux musiques actuelles dont 5 labellisés Scène de Musique Actuelle (SMAC).

Le soutien aux réseaux et à la filière

La Région, le CNM et l’Etat ont approuvé en 2020 la signature du Contrat de filière sur la période 2020-2023.

  • Le contrat de filière a pour but de soutenir de manière concertée la structuration, le développement et l’innovation de la filière régionale des musiques actuelles.
  • Il définit les nouvelles mesures en faveur des acteurs de la filière, mesures conjointes qui s’ajoutent sans se substituer aux différents dispositifs d’aides existants mis en place par chacun des signataires.
  • Ainsi le contrat de filière doit permettre d’expérimenter une politique publique conjointe en faveur des musiques actuelles en complémentarité des dispositifs de droit commun et, le cas échéant, adapter et enrichir les dispositifs

La Région soutient le PAM - Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en Région Sud & Corse pour accompagner  la structuration et le développement de la filière musicale en région. Ce réseau est associé dans la gouvernance du Contrat de filière et permet de fédéré plus de 100 structures adhérentes sur l’ensemble du territoire.

La Région Sud possède un patrimoine millénaire et des identités uniques qui se fondent sur un ensemble de mémoires collectives, reflets des territoires qui la composent. Cette richesse, dont nous sommes non seulement héritiers, mais aussi responsables, contribue indéniablement à l’attractivité la Région Sud. C’est pourquoi la collectivité se doit de soutenir, développer et protéger ce patrimoine culturel qui est un formidable atout pour son rayonnement. 

Inventaire général du Patrimoine culturel

Souvent l'objet d'attachements passionnels, le patrimoine est paradoxalement mal connu des publics.Seule compétence régionale culturelle transcrite dans la loi, l’Inventaire général du patrimoine culturel est le premier maillon de la chaîne patrimoniale qui permet de s’appuyer sur la connaissance pour mieux conserver, restaurer et valoriser.

Cette mission de recherche et de documentation est une compétence obligatoire des Régions depuis la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales.  Fondées sur une méthode scientifique nationale, les enquêtes de l’Inventaire constituent peu à peu la plus importante documentation historique, graphique et photographique sur l’ensemble du patrimoine français, architectural et mobilier. De la petite cuillère à la cathédrale, tout ce qui compose le paysage quotidien, même dans ses formes les plus modestes, est pris en compte, répertorié, photographié, étudié et situé dans son contexte historique, sociologique, artistique et technique. Chaque édifice ou objet inventorié fait l’objet d’un dossier illustré de photographies ou de relevés, complété par les références de la documentation historique utilisée et éventuellement d’une analyse critique.

L’Inventaire général fournit des données exhaustives, homogènes, comparables, accessibles à tous. Méthodes, outils et systèmes documentaires sont normalisés à l’échelle nationale, sous le contrôle de l’État en charge de l’élaboration des normes scientifiques et techniques.

L’objectif final étant de constituer des archives spécialisées consultables et utilisables par les chercheurs, les enseignants, le grand public. Pour informer et renseigner, valoriser le patrimoine de proximité auprès des habitants, fournir notamment aux plus jeunes les clefs de lecture du territoire urbain et rural.

La loi de 2004 permet à la Région Sud de confier la conduite d’une opération d’inventaire à toute collectivité qui en fait la demande, grâce à la mise en place de conventions de partenariat. La Région accompagne et encadre les travaux réalisés en partenariat et ouvre à ses partenaires la possibilité de diffuser les résultats des inventaires sur sa plate-forme internet PatrImages.

Pour en savoir plus sur l’inventaire général du Patrimoine culturel régional, vous pouvez consulter le site PatrImages qui donne accès aux dossiers en ligne et permet aussi de consulter plus de à plus de 22 000 dossiers richement illustrés de près de 200 000 documents iconographiques, dessins ou photographies, extraits de l’iconothèque du service de l’Inventaire général.

Restauration et valorisation du patrimoine

La conservation et la transmission de notre patrimoine aux générations futures fait partie des grands enjeux qui s'imposent à la collectivité régionale, principale responsable de l'aménagement durable du territoire.

Forte de sa compétence en matière d'Inventaire général du patrimoine, la Région apporte son expertise et son soutien aux gestionnaires du patrimoine public ou privé en déployant un certain nombre de mesures pour la restauration et la valorisation du patrimoine, la mise à disposition du public de  musées modernes, dotés des meilleurs équipements d'accueil et de restitution, la diffusion publique des connaissances, la démocratisation de l'accès au patrimoine pour tous.

Le patrimoine monumental et mobilier

La Région apporte son aide à la restauration des édifices et des objets mobiliers, qu’ils soient ou non protégés au titre des Monuments historiques, publics ou privés.

La Chaîne patrimoniale

L'aide régionale est accordée aux territoires étudiés ou en cours d'étude par l'Inventaire général. Dans ce cadre, le porteur de projet peut à la fois prétendre à un soutien financier et bénéficier d’un accompagnement en matière d’ingénierie patrimoniale (expertises scientifiques et conseils pour la conservation préventive et la restauration, pour la valorisation muséographique ainsi que la médiation). Les bénéficiaires peuvent être des propriétaires privés ou publics.

Le Plan concerté de valorisation

Le Plan concerté de valorisation, s’adresse aux collectivités qui n'ont pas bénéficié d'un inventaire mais qui portent un projet de valorisation globale de leur patrimoine, sur l'ensemble du patrimoine public d'un territoire. Ce plan concerté doit être planifié sur une durée de 3 à 5 ans, avec un échelonnement des travaux et des budgets. Il doit également comporter un volet de médiatisation.

L’Appel à projets permanent « Petit patrimoine rural non protégé »

Le « petit » patrimoine rural est inutilisé, délaissé et risque à terme de disparaître de nos campagnes. Les populations y sont néanmoins fortement attachées et les visiteurs trouvent un grand intérêt à ces témoins modestes de la vie d’autrefois. La Région Sud accompagne les communes et les particuliers porteurs de projets de valorisation de ce patrimoine dont la restauration présente le double intérêt de préserver la qualité de nos paysages et d’assurer un marché aux entreprises locales dont le maintien est un enjeu pour les zones rurales.
Cet appel à projets a reçu le label 2018 Année européenne du Patrimoine culturel décerné par l’Union européenne et le ministère de la Culture.

Le Fonds d’intervention d’urgence pour le patrimoine communal

Ce dispositif d’aide d’urgence pour le patrimoine communal permet d’aider les communes à réaliser des travaux urgents de confortement ou de mise en sécurité du patrimoine culturel communal à la suite d’événements naturels isolés ou de faible rayon géographique, des dommages accidentels ou volontaires.

Les musées et les lieux de valorisation du patrimoine

Le Plan Musées et Centres d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine

La Région aide pour la restauration, la réhabilitation, l’aménagement d’extension ou la construction des musées portant l’appellation  Musées de France. Elle soutient également la création des CIAP (Centres d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine) dans les communes ou territoires ayant le label Villes et Pays d’art et d’histoire, délivré par le Ministère en charge de la culture.

Le FRAM (Fonds régional d’Acquisition des Musées de France)

Ce fonds Etat-Région mis en place en 1983 aide les musées à acquérir de nouvelles œuvres pour l'enrichissement de leurs collections.

Le CICRP (Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine)

La Région est membre fondateur et cofinanceur du CICRP (Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine) implanté à Marseille à la Belle de Mai. Les autres partenaires sont l'Etat (ministère de la Culture), le département des Bouches-du-Rhône, la ville de Marseille. Ce groupement d'intérêt public culturel a pour mission de mettre à la disposition des collectivités et des restaurateurs :

  • une expertise, gratuite pour toutes les collectivités de la région, sur toutes les questions relatives à la conservation préventive et la restauration des œuvres d'art;
  • un plateau technique regroupant des instruments d'expertise scientifique de pointe avec les techniciens compétents à leur manipulation, des volumes adaptés aux très grands formats pour l'analyse et la restauration;

Cette structure, comparable au laboratoire de recherche des Musées de France, est unique en région.

La valorisation des patrimoines régionaux

La Région soutient des projets de valorisation et de médiatisation à échelle régionale ou interdépartementale : expositions d'intérêt régional, numérisation des collections pour leur diffusion par internet, publications de travaux de recherche sur le patrimoine menés en collaboration avec le service de l’Inventaire général.

L’identité culturelle spécifique de la Région Sud se fonde sur un ensemble de traditions, de mémoires collectives et sur une pluralité linguistique remarquable, reflets des divers territoires.
Afin de valoriser cet héritage, l’institution soutient la mise en œuvre d’un réseau régional des lieux de conservation des traditions ainsi que la diffusion et la création des diverses expressions des cultures régionales.

Traditions régionales

Afin de valoriser cet héritage, l’institution soutient la mise en œuvre d’un réseau régional des lieux de conservation des traditions ainsi que la diffusion et la création des diverses expressions des cultures régionales.

Deux dispositifs régionaux permettent d’accompagner les projets :

  • Lieux de conservation des traditions régionales

L’objectif est de soutenir la création et la rénovation de lieux dédiés à la conservation et la transmission des traditions et de la culture régionale, afin de pouvoir proposer au public et aux acteurs du secteur des ressources et des documentations de qualité et l'orienter dans la découverte des traditions régionales.

  • Valorisation et diffusion des traditions régionales

La Région soutient des projets et des manifestations d'intérêt régional conçus dans la perspective de valoriser auprès des publics les expressions artistiques et les pratiques culturelles traditionnelles matérielles et immatérielles, ou de transmettre et renouveler les approches de la culture et des traditions régionales.

 

Devoir de mémoire

La transmission de l’héritage mémoriel des événements tragiques de l’histoire contemporaine constitue un devoir de mémoire. La Région apporte un soutien actif aux opérateurs qui œuvrent à ce devoir de mémoire et contribuent à développer le sens de la citoyenneté des jeunes générations.

Cette volonté se concrétise à travers trois mesures d’accompagnement des projets mémoriels.

  • Mémoires des 20e et 21e siècles

Soutien aux projets ommémoratifs, documentaires ou pédagogiques qui ont pour objectif de :

  • perpétuer le souvenir et honorer la Mémoire de tous ceux qui ont combattu, sont morts pour la France et pour notre liberté lors des conflits des 20e et 21e siècles
  • honorer ceux qui ont été victimes de tous les génocides et de la barbarie
  • faire vivre le travail de mémoire engagé par nos concitoyens rapatriés d’Algérie, Harkis et Pieds Noirs.
     
  • Restauration des monuments aux morts de la Grande Guerre

La Région aide les collectivités à conserver et restaurer les monuments aux morts de la guerre de 1914-1918, afin de préserver ce patrimoine d'exception et de contribuer à perpétuer le souvenir des morts pour la France. Dans ce but, elle a réalisé en partenariat avec le CICRP un guide technique pour accompagner les communes dans leur projet de restauration. Ce document a reçu le label 2018 Année européenne du Patrimoine culturel décerné par l’Union européenne et le ministère de la Culture.

  • Appel à projets « Mémoire et Citoyenneté »

Cet appel à projets s'adresse aux lycéens de 1ere et terminale des lycées publics et privés sous contrat et repose sur une convention triennale de partenariat entre la Région Sud et le Mémorial de la Shoah.

Il s’agit d’une démarche pédagogique visant à sensibiliser les lycéens de la région au devoir de mémoire et à la Shoah en particulier et à les accompagner dans l’apprentissage de la citoyenneté. Les classes candidates doivent élaborer et présenter un projet pédagogique sur le thème de la Shoah, programmé sur la durée de l’année scolaire. Point fort du dispositif, les classes lauréates se rendent en Pologne pour visiter le camp d’Auschwitz, en compagnie de témoins rescapés. Ce voyage s’inscrit dans la découverte et la compréhension progressives du génocide et contribue à la prise de conscience citoyenne des jeunes. A la fin de l’année scolaire, une journée de restitution des travaux des élèves se déroule dans l’hémicycle du Conseil régional.