Vous êtes ici :
Entreprise, Environnement

Energie renouvelable : Serre Chevalier montre la voie

Mis à jour le 08 décembre 2022

C’est une initiative qui fera date dans la longue histoire des stations de ski des Alpes du Sud. Serre Chevalier est le premier domaine skiable au monde à produire sa propre électricité en combinant trois énergies renouvelables. Ce projet a été accompagné et financé par la Région Sud dans le cadre du " Plan Montagne " qui encourage les stations de ski à s’engager dans la transition écologique.

Premier laboratoire des énergies renouvelables en montagne, le domaine skiable de Serre Chevalier atteint désormais 30 % d’autoproduction de sa consommation électrique, sans impact majeur sur le paysage et les ressources, grâce aux énergies renouvelables. Il est le premier, et le seul domaine skiable au monde, à utiliser simultanément trois technologies de production : hydroélectricité, photovoltaïque et petit éolien. Il permet une autoconsommation utile et immédiate de l’électricité.

« Ce projet prend sa source dans notre conviction de nous engager dans la transition écologique, rappelle Frédéric Arnould, directeur technique de Serre Chevalier Vallée Domaine skiable. Deux petites éoliennes ont été installées au haut des pistes. Des panneaux solaires ont été installés sur 27 sites existants. On a couvert des gares de télésiège et des garages à machine. Enfin, nous avons mis en service une turbine hydroélectrique en avril dernier et une seconde sera installée en novembre 2023. » Ces installations ont nécéssité un investissement de 3,6 millions d’euros et demandé un long travail de préparation. Elles sont en capacité de produire 4,5 gigawatts annuellement, soit la consommation annuelle de 2 000 habitants. Un projet financé et accompagné dans la durée par la Région Sud dans le cadre du " Plan montagne 2015-2020 ". 

Laboratoire des énergies

En période d’ouverture hivernale et estivale, l’électricité produite par les systèmes hydrauliques, photovoltaïques et éoliens est immédiatement autoconsommée par les appareils de remontées mécaniques, les salles des machines, les enneigeurs et les installations tertiaires du domaine. Hors saison, l’électricité produite est aussi en partie autoconsommée, l’excédent étant envoyé sur le réseau national. Ce programme répond aux objectifs de la stratégie nationale bas carbone qui prévoit un « mix énergétique » d’au moins 33 % d’énergies renouvelables d’ici à 2028.

Engagé depuis des années dans une démarche globale de transition écologique, les responsables du domaine skiable se sont lancés dans un nouveau challenge de sobriété énergétique afin de réduire de 10 à 20 % la consommation énergétique et ainsi atteindre les 50 % d’autosuffisance renouvelable dans les prochaines années. Véritable laboratoire des énergies renouvelables en montagne, le domaine skiable accueille régulièrement d’autres stations françaises et étrangères qui souhaitent s’engager dans la voie des énergies renouvelables en montagne.

Zéro émission nette en 2030

En plus du programme énergies renouvelables, le domaine skiable déploie une stratégie ambitieuse de transformation visant à réduire les émissions directes de gaz à effet de serre avec un objectif de zéro émission nette en 2030. 

La station a pris une série d'engagements : 

  • 30% à 50% d’électricité autoproduite localement grâce aux énergies renouvelables
  • Flotte de damage bas-carbone en 2030  
  • Réhabiliter les écosystèmes, préserver les ressources naturelles et limiter strictement les interventions futures  
  • Pas d’extension du domaine skiable, pas de nouvelles pistes
  • Réhabiliter ce qui a été abîmé (revégétalisation et restauration de zones humides)
  • Garantir le maintien d’un haut niveau de biodiversité 
  • Préserver la ressource en eau
  • S’adapter pour être plus résilients : diversifier les activités et expertises pour continuer à créer de la valeur localement 
  •  Donner un nouveau sens aux expériences en montagne en diversifiant les activités l’hiver et l’été

Le domaine skiable de demain

La transition écologique est au coeur des actions du domaine skiable de Serre Chevalier, elle demande de transformer en profondeur les modes de fonctionnement et comportements. Les responsables du domaine skiable se sont engagés à partager l’état des connaissances scientifiques, consulter et impliquer les utilisateurs du domaine skiable : professionnels, skieurs, habitants, vacanciers… pour imaginer un avenir plus durable. Avec ses engagements, Serre Chevalier souhaite communiquer sur l’état actuel de ses principaux indicateurs : consommation en eau, énergie, inventaires faune, flore et paysages. 

Mis à jour le 13 juin 2024