Vous êtes ici :
© PRN des Alpilles
Agriculture, Environnement

Journée de la Terre : gardons une Cop d'avance en Région Sud

Mis à jour le 21 avril 2022

A l'occasion de la journée de la Terre, la plus importante manifestation mondiale sur l’environnement, organisée dans plus de 190 pays du monde, focus sur la politique régional en faveur de la Terre, de son climat et de sa biodiversité.

La forêt en Région Sud

Naturellement tournée vers la terre, et ses fruits, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la 2ème région la plus boisée de France, avec 1,6 millions d’hectares. Axe fort du Plan Climat, la forêt joue un rôle primordial dans le processus d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

Cette forêt se caractérise par une grande diversité de peuplements feuillus et résineux et permet de stocker environ 17 000 kilotonnes de CO2 par an, soit environ 50% des émissions régionales. Elle joue donc un rôle important dans le processus d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

Par ailleurs, la forêt dessine les paysages de la région et représente un véritable capital bien-être qu’il faut entretenir et préserver.

Les forêts rendent également d’autres services environnementaux comme la fixation et l’enrichissement des sols, la limitation du ruissellement de l’eau et de l’érosion, la préservation de la biodiversité et la préservation de la qualité des eaux souterraines et de surface. Néanmoins, cette forêt est exposée à un risque persistant d’incendies. Pour y faire face, la Région Sud mène un véritable combat contre les flammes, autour du dispositif "Guerre du feu". 

Protéger la forêt et lutter contre les incendies

Avec la prolifération des mégafeux partout en Méditerranée et notamment dans le Var cet à l'été 2021, la « Guerre du Feu » est un combat primordial pour notre adaptation à la crise climatique. L’incendie de Gonfaron a détruit plus de 7 000 hectares de notre région, avec des conséquences terribles pour tous ceux qui vivent ici, et ont parfois tout perdu ! La Région Sud se bat pour éviter ces drames humains pour les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur, et pour préserver cet environnement unique au monde. 4 millions d’€ par an sont alloués au dispositif « Guerre du Feu ».

Ce dispositif a été déployé afin de prévenir le risque incendie et de combattre le feu au cœur de la région. Depuis 2017, la Région Sud a renforcé sa stratégie en faveur de la gestion patrimoniale forestière. Inscrite dans le « Plan climat » de la Région, cette stratégie s’articule autour de 3 grands principes : prévenir, combattre et reconstruire.

Prévenir : Cet axe comprend les campagnes de prévention, l’Education à l’environnement et la protection des forêts contre les incendies, l’Animation et formation des Comités Communaux Feux de Forêts (CCFF), l’Equipements des CCFF, la Défense des forêt contre les incendies (DFCI, travaux et études) et les Mesures agro environnementales et climatiques (MAEC)

Combattre : Cet axe a pour but de financer des études préalables pour la réhabilitation et l’extension du Pélicandrome d’Hyères pour accueillir les nouveaux avions bombardiers d’eau

Reconstruire : Cet axe comprend les études et travaux de restauration des terrains incendiés

La Garde régionale forestière

La Garde Régionale Forestière permet de soutenir l’effort de préservation des forêts et place la jeunesse au cœur de sa politique de prévention incendies.

 Les missions de la Garde Régionale Forestière sont les suivantes :

  • Développer la culture du risque incendie auprès de la population résidentielle ou passagère qui fréquente les massifs forestiers et, auprès des jeunes qui participent à l’opération.
  • Renforcer les capacités des acteurs régionaux en matière de prévention, d’information, de sensibilisation, et de surveillance du risque incendie aux abords des espaces naturels et forestiers.

La Garde Régionale Forestière retranscrit bien ce que la communication anti-incendie doit proposer de nos jours : un contact accru avec le public, des missions de surveillance et de prévention, d’alerte quand il le faut. Un message qui sensibilise et déconstruit les idées reçues sur le feu, avant tout.

Ces jeunes sont recrutés pour la saison estivale par des territoires tels que PNR, parcs nationaux, Communauté de communes… qui subissent en été un risque incendie grave. 

1 million d’arbres ? La Région Sud vise plus grand !

Votée en 2019, cette mesure du Plan Climat régional "Une Cop d'avance' avait pour premier objectif de planter 1 million d'arbres en Région Sud, grâce à 4 actions ciblées :  

-           Un dispositif d’aide financière dédié aux propriétaires forestiers privés et publics qui souhaitent réaliser des plantations en forêt, essentielles lorsque la régénération naturelle ne fonctionne pas et en cas de dépérissement des peuplements forestiers du au changement climatique.

-           La création d’un dispositif « RESPIR » ouvert aux investisseurs privés, permettant le financement des travaux de sylviculture et de plantation en forêt ci-dessus mentionnés ainsi que la plantation d’arbres en ville et en zone péri-urbaine.

-           Un appel à projets « Arbres en Ville » pour soutenir la plantation d’arbres en milieux urbains et périurbains, pour les Communes ou EPCI.

-           La création d’un collège d’experts « 1 million d’arbres en région Provence-Alpes-Côte d’Azur » en appui à la mise en œuvre de ces dispositifs.

3 ans plus tard, l'objectif 1 million d’arbres a été atteint. Pour les années à venir,  la Région Sud voit plus grand et plus vert pour 2028  avec un nouvel objectif de 5 millions d’arbres, soit un arbre par habitant !

La Terre, pilier du Plan Climat "Gardons une Cop d'avance"

Au coeur de la politique environnementale de la Région Sud, la protection de la Terre et des ses composantes sous toutes ses formes occupe un rôle central.
Parmi les 161 mesures du Plan Climat "Gardons une Cop d'avance", 27 y sont directement reliées, autour de 5 objectifs majeurs : 

  • Certifier 50% des surfaces agricoles.
  • Ateindre un indice national « région vivante » global supérieur à 1 en 2025
  • Planter 3 millions d’arbres et doubler les effectifs de la Garde régionale forestière jusqu’à 250 jeunes pour couvrir 50 % des massifs régionaux.
  • Préserver 70% des milieux aquatiques en bon état écologique.  
  • Faire de notre territoire une région résiliente aux risques naturels majeurs. 

Retrouvez le détail de l'axe "Terre" du Plan Climat "Gardons une Cop d'avance"

Mis à jour le 20 juin 2024