Vous êtes ici :
Environnement, Collectivité, Particulier

Journée mondiale de la mer : la Région en action

Mis à jour le 09 octobre 2023

Avec 1000 km de côtes concentrant 65 communes et plus de 70% de la population régionale, la Région Sud doit son statut et son identité de grande région maritime à sa proximité avec la mer Méditerranée. C’est en pleine conscience de cette position géographique favorable, que la Région met en place différentes actions visant à la préservation de ses côtes et de sa biodiversité.

En période de dérèglement climatique, la préservation des eaux est une nécessité absolue. La transition vers un développement plus durable passe par la valorisation, la protection et la gestion de son patrimoine naturel marin et littoral, ainsi que par la nécessité de concilier économie maritime et environnement, et ça la Région Sud l’a bien compris. C’est pour cette raison que de nombreux dispositifs et chartes ont été établis, afin d’avancer main dans la main pour une nature préservée !

La préservation des écosystèmes côtiers et de la biodiversité littorale et marine

Véritable trésor de vie sous-marine, la mer Méditerranée regorge d’une biodiversité sans pareil qu’il faut à tout prix préserver.

La Garde Régionale Marine

La préservation des environnements marins passe surtout par la prévention et la formation. La Région Sud, depuis 2020 a lancé le dispositif de la Garde Régionale Marine. De la Camargue à la Côte d’Azur, ce sont 26 jeunes qui ont pris du service. Formés à la règlementation, aux règles de navigation et de mouillage ainsi qu’aux techniques de communication, ils patrouillent et surveillent en binômes, les différents plans d’eau du littoral pour signaler les comportements à risque.

 

    La posidonie

    Sauver la posidonie de méditerranée et une priorité de la Région Sud. Plante miracle, la posidonie est emblématique de nos fonds marins. C’est à ce jour l’écosystème le plus utile pour l’Homme sur la planète. Zone de nurserie pour les poissons, stockage de carbone, production d’oxygène, atténuation de la force de la houle et des courants, protection contre l’érosion des places … Vous comprenez désormais toute l’importance de ce dispositif.

    Calypso

    L’éducation environnementale est efficace lorsqu’elle est introduite très jeune. Afin d’éviter tout mauvais comportement, le dispositif Calypso, programme pédagogique mené en collaboration avec l’Education Nationale, a été mis en place. Celui-ci a pour ambition de sensibiliser les lycéens des départements des Bouches du Rhône, du Var et des Alpes Martimes, à la gestion partagée de la mer et du littoral.

    Ce dispositif répond à 3 objectifs :

    • Porter à la connaissance des lycéens, en tant que citoyens et usagers potentiels du milieu marin, les problématiques de gestion partagée de la mer et du littoral ;
    • Favoriser la découverte et l’orientation des jeunes vers des parcours professionnels liés aux métiers de la mer ;
    • Comprendre les enjeux liés aux changements climatiques en Méditerranée et agir pour une adaptation des zones côtières.

     

    Zéro déchet plastique en Méditerranée 

    Le plastique menace la biodiversité, mais également notre santé. Malheureusement la mer Méditerranée est particulièrement exposée à cette pollution. Selon un rapport du Fonds Mondial pour la Nature de 2019, notre mer détiendrait désormais des concentrations quatre fois plus élevées de microplastiques au kilomètre carré, que dans le fameux 7ème continent situé au nord du Pacifique, aussi appelé « l’île de plastique ». Il est donc urgent d’éveiller les consciences et d’agir.

    Pionnière en la matière, en s’engageant dans ce défi ambitieux, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur vise l’objectif 2030 en combinant 3 leviers d’actions :

    • La sensibilisation à la prévention des déchets plastiques,
    • La diminution de l’utilisation des matières plastiques,
    • La gestion et la valorisation des déchets plastiques

    Ports propres

    La propreté de la Méditerranée passe également par la propreté de ses ports. Avec 147 ports de plaisance, le littoral régional offre la plus grande capacité d’accueil pour le nautisme en France. Cette démarche vise également à accompagner les opérations qui favorisent la préservation et le développement de la biodiversité dans et à partir des ports.

    En d’autres termes, cela consiste :

    • Au traitement et la récolte des déchets
    • Au recyclage de ces derniers
    • A la gestion de l’eau potable
    • A réaliser des économies d’énergies
    • A la formation des gestionnaires de cercle nautique

    Le Parlement de la Mer

    La Méditerranée est un espace stratégique pour l’aménagement et le développement durable. Elle est cependant soumise à de très grosses pressions d’origines anthropiques et au changement climatique qui nécessitent d’engager des politiques structurantes fortes pour préserver le milieu marin et les activités humaines. Très active dans ce domaine, la Région Sud poursuit une politique globale et cohérente pour la préservation du milieu marin et le développement durable des activités maritimes. Elle est aussi une des premières Régions de France à se doter dès 2004, d’une instance de dialogue et de concertation avec tous les acteurs maritimes. Compte tenu des enjeux de la transition écologique, énergétique et économique, la Région Sud a décidé de créer un Parlement de la mer. Ce Parlement a pour vocation d’être une structure de dialogue, de prospective, d’échanges, de concertation, de construction de politiques publiques.

    Pour mieux comprendre et découvrir les dispositifs mis en place pour la préservation de la mer, répondant aux objectifs fixé par le Plan Climat, cliquez ici.

    Mis à jour le 24 juin 2024