Vous êtes ici :
Particulier, Santé

Lancement du Gynécobus à Brignoles

Mis à jour le 12 octobre 2022

Afin d’inscrire chaque femme dans un parcours de soins réguliers, le Gynécobus, dispositif mobile de prévention gynécologique, prend ses fonctions dans le Centre Var et le Haut Var le 6 octobre. Soutenu et financé par la Région Sud, il offre une solution pratique, gratuite et facilement accessible à toutes les femmes souffrant de l’insuffisance de l’offre médicale en gynécologues et sage-femmes sur leur lieu de vie.

Un constat alarmant

Nombre de femmes, faute de suivi gynécologique, n’effectuent aucun dépistage, d’aucun cancer. Elles finissent par consulter lorsque leur état de santé se dégrade. Parfois trop tard !  L’absence de recours aux soins en matière gynécologique sur le territoire a de graves conséquences en termes de santé publique. Comment, en 2022, en région Sud en est-on arrivé là ? Les difficultés grandissantes pour obtenir un rendez-vous gynécologique assorties d’une réelle difficulté des patientes à se déplacer sont une des explications à la situation. Mais également, le délitement de l’offre publique associé à un numerus clausus trop timoré et des installations de médecins spécialistes dans les zones urbaines plutôt que rurales sont des causes sur lesquelles un travail a commencé. Mais que faire en attendant ? Comment raccourcir les délais de prise de rendez-vous et les kilomètres à parcourir ?

Une réponse provisoire aux déserts médicaux

Quelques professionnels ont décidé d’aller vers ces patientes délaissées. Leur idée : créer un dispositif mobile de gynécologie. Une première en France ! Une sage-femme, Laure Fabre et un médecin gynécologue, Gérard Grelet, se rapprochent de l’association Santé pour tous et de l’ARS (Agence Régionale de Santé) afin de concrétiser leur idée : pouvoir proposer des consultations à toutes sur les secteurs sinistrés en soins. Leur initiative, vouée à lutter contre la désertification médicale, se présente comme une réponse provisoire au manque d’offre médicale sur certains territoires. Ils pointent également du doigt une paupérisation de la population qui ne peut plus se permettre de se déplacer.

Un outil pour la prévention des cancers

La prévention des cancers demeure essentielle. Ce bus équipé comme un vrai cabinet médical va sillonner 43 communes de la Provence-Verdon, Provence Verte où les cabinets de gynécologues sont inexistants ou saturés. Ces véritables consultations permettront de répondre aux besoins de prévention notamment des cancers du sein et de l’utérus. Ce dispositif mobile, le premier du genre en France a pour but de réduire les inégalités d’accès au dépistage et à la prévention en gynécologie, d’accompagner les femmes sorties du parcours de soins afin de les ramener vers un suivi régulier et enfin d’offrir une solution pratique, gratuite et accessible aux jeunes femmes en situation de détresse ou de questionnements. Le projet couvre le territoire de Provence Verte-Verdon, et le circuit sera modulé au regard des besoins réels de la population et du taux de remplissage des créneaux horaires accessible sur Doctolib. Le Gynécobus a vocation à venir en soutien des professionnels de santé existants, qui pourront s’appuyer sur ce dispositif pour orienter leurs patientes ou confirmer leurs diagnostics.

Une innovation médicale suivie par la Région Sud

Le bus est entièrement équipé comme un cabinet gynécologique. Le Centre Hospitalier a fait l’acquisition de matériel biomédical et informatique dédié.

L’ARS et la Région Sud ont proposé à l’hôpital de Brignoles de porter le projet. Le Centre Hospitalier Intercommunal Brignoles – Le Luc a rapidement accepté et est devenu le porteur de projet. Un groupe projet regroupant l’hôpital, les élus des deux intercommunalités, l’ARS et la CPAM… a été mis en place. Cet engagement a permis de finaliser le projet et d’obtenir des financements pour que ce projet soit viable et réponde aux attentes des habitants des territoires ruraux. La Région a soutenu ce projet à hauteur de plus de 47 000 euros, un investissement cofinancé par l’Etat, Provence Verte et Provence Verdon, les Fonds européens FEADER.

Côté pratique : La prise en charge est la même qu'en structure : votre carte Vitale, pièce d'identité et de mutuelle. L’inauguration du Gynécobus est prévue le 6 octobre 2022 à Brignoles.

Mis à jour le 13 juin 2024