Vous êtes ici :
©F-Pennant
Environnement |

Région Sud, une histoire d’eau !

Mis à jour le 22 mars 2022

En cette journée mondiale de l’eau et parce que nous sommes du Sud, il est temps de revoir la problématique de l’eau sur nos territoires. Ajoutons à cela quelques petits conseils de bon sens pour économiser l’eau, c’est à la fois un geste pour la planète et également pour le budget de fin de mois.

La répartition de l’eau en région Sud

L’eau de notre région émane principalement d’un château d’eau naturel, les Alpes. Cependant son relief détourne cette eau vers l’ouest en la canalisant dans la Durance, puis dans le Rhône au Sud d’Avignon, échappant ainsi à la Provence qui reste une région méditerranéenne sèche. Le climat quant à lui est capricieux. Il pleut en Provence, mais pas suffisamment en été au moment où cette zone de la région en a le plus besoin. Ce contexte explique les tentatives multiples entreprises au cours des siècles passés pour capter l’eau des Alpes et permettre d’alimenter la Provence, notamment le littoral où la population se concentre.

Au fil de l’histoire

L’histoire relatée par Marcel Pagnol dans « Jean de Florette » et « Manon des sources » révèle une vraie problématique. La rareté de la ressource en eau était réelle et l’alimentation en eau courante s’est appuyé jusqu’au début du XXe siècle, principalement sur le captage de sources dans les collines.

Mais le besoin d’eau a toujours été la préoccupation première des habitants de notre région. Les premiers canaux pour la captation de l’eau ont été construits par les romains. Puis, au 16ème siècle, le canal de Craponne est créé pour alimenter, à partir de l’eau de Durance, Salon-de-Provence puis Arles.

Le 19ème siècle voit la création de canaux d’irrigation comme celui du canal de Marseille, pour alimenter en eau de la Durance la ville de Marseille, ainsi que le canal du Verdon, ancêtre du canal de Provence, qui alimentait Aix-en-Provence. Mais la Provence, victime de son succès continue à se développer et l’eau manque toujours.

La naissance du Canal de Provence

Pour satisfaire ces nouvelles demandes, les institutions publiques décident après-guerre, de réaliser un projet de plus grande envergure dérivant l’eau du Verdon pour faire face à la croissance des besoins de l’ensemble des territoires régionaux. Ils donnent naissance au projet du canal de Provence. En 1957, la Société du Canal de Provence et d’aménagement de la région provençal (SCP) est créée. C’est en 1963, après l’aménagement hydroélectrique du bas Verdon par EDF, que la SCP débute la réalisation des ouvrages hydrauliques de la concession du canal de Provence qui compte aujourd’hui 5 600 km de canalisations enterrées, 4 grands barrages, 90 réserves et réservoirs de proximité et 216 km d’ouvrages de transport, dont 2/3 de galeries.

De nos jours

La Société du canal de Provence fait toujours preuve d’innovation en termes d’économie d’eau, veillant à préserver le canal de tout gaspillage de la précieuse ressource, grâce à une gestion responsable et durable de l’eau. Innovante en termes d’usage agricole notamment, elle a su mettre en place des services, dans les Agritech et l’irrigation connectée, pour accompagner les agriculteurs dans une gestion toujours plus maîtrisée de l’eau. Elle développe et maintient les ouvrages hydrauliques opérationnels en garantissant la continuité multi-usage du service de l’eau en faveur de 165 collectivités, représentant 2 millions d’habitants alimentés par l’eau transportée par le Canal de Provence (soit 40% de l’eau de la région Sud), 6 000 exploitants agricoles, 1 700 entreprises et industries et plus de 2 200 poteaux et postes incendie.

Au quotidien, comment économiser l’eau facilement ?

  • Prendre une douche plutôt qu’un bain
  • Utiliser des économiseurs d’eau à installer sur vos robinets et douche
  • Chasser moins d’eau dans les toilettes
  • Éviter les fuites et les réparer
  • Éviter de laisser couler l’eau inutilement
  • Choisir des appareils économes
  • Arroser avec parcimonie
  • Utiliser l'eau de pluie pour arroser son balcon ou jardin
  • Utiliser des bassines pour un multi-usage de l’eau (exemple : laver la salade et arroser ses plantes avec l’eau restante)
  • Utiliser des toilettes sèches quand c’est possible

Sans eau, la vie est impossible, une pensée à toujours garder en mémoire pour nous et les générations futures.

Mis à jour le 21 juin 2024