Vous êtes ici :
© @pexel/ Mike Greer
Agriculture, Culture, Particulier

Réhabilitons le chrysanthème !

Mis à jour le 03 janvier 2023

Fleurs d’automne à la beauté éclatante, les chrysanthèmes ont été associés aux tombes depuis la fin de la première guerre mondiale. Injustice pour cette fleur à pompons aux couleurs vives. Cultivé dans le Var depuis plus de 300 ans, il est temps de lever le voile sur le Chrysanthème qui signifie en grec « Fleur d’or »...

Le Chrysanthème symbole de joie en Asie !

Originaire d’Asie, le chrysanthème est vénéré par les Chinois qui le cultivent depuis près de 2 000 ans. Le chrysanthème chinois des origines affichait des fleurs jaunes et se travaillait alors à la manière des bonzaïs. Il est associé à la gaité et la joie, mais également au renoncement au monde matériel au bénéfice d’une vie plus simple en adéquation avec la nature et ses splendeurs.

Introduite au Japon en l’an 836, la fleur séduit par sa grande beauté qui rendrait heureux ceux qui la contemple ! Elle se transforme ainsi en un symbole d’éternité et de paix dont les pétales parsèment, encore de nos jours, les pas des jeunes mariés lors de leurs engagements mutuels. Fleur symbole de la famille impériale dont le sceau est une fleur de chrysanthème, elle orne également la couverture des passeports japonais. C’est d’ailleurs au Japon où se déroulent les plus belles expositions de chrysanthèmes. Chaque année au parc Hibiya-koen mais également dans de nombreux sanctuaires, plus de 1200 espèces sont exposées jusqu’à mi-novembre.

En France, la culture du Chrysanthème a débuté dans le Sud : voici son histoire…

Un navigateur marseillais prénommé Pierre-Louis Blancard en rapporte quelques plants de Chine en 1789. Son armateur, nommé Audibert fait parvenir au botaniste de sa famille quelques boutures. Il s’agit de Thomas d'Audibert de Ramatuelle, chanoine botaniste de son état. Il fait partie de cette époque des Lumières qui voit naitre les naturalistes avec une représentation du monde basé sur l'observation et la raison. L’abbé les cultive dans son jardin à Aix-en-Provence dès 1790, il obtient des fleurs d’un rouge intense et foncé. L’abbé  de Ramatuelle envoie de nombreuses boutures aux jardins du roi (ancêtres du jardin des plantes). Les jardiniers sont immédiatement séduits par la beauté de la fleur et la culture se répand très rapidement dans le pays.

C’est le même Thomas d'Audibert de Ramatuelle  qui présenta le chrysanthème en décembre 1792 à l'Académie des Sciences. Il le décrit comme une  « Camomille à grandes fleurs ». Quant à l’appellation de « chrysanthème », elle est issue de la contraction de deux mots grecs « chrusos » qui signifie « or » et « anthémis » qui signifie « fleur », la « Fleur d’or » plus communément connu aujourd’hui sous le nom de « Chrysanthème des fleuristes ». L’alliance entre un navigateur marseillais et un botaniste aixois nous a apporté le chrysanthème en France. Décidément, le Sud a toujours été précurseur !

Pourquoi cette injuste et macabre étiquette pour le chrysanthème ?

Ce sont les milliers de morts de la grande guerre (14-18) qui changent la destinée et l’image de la « fleur d’or ». Le 11 novembre 1919, un an après la signature de l’armistice , le Président de la République, Raymond Poincaré ainsi que Georges Clémenceau appellent à fleurir tous les monuments au morts édifiés en hommage aux soldats tombés au front, pour la France. Or, seuls les chrysanthèmes arborent une floraison luxuriante à cette époque de l’année, c’est ainsi que le chrysanthème fut choisi pour le 11 novembre et par extension pour fleurir les tombes de nos disparus le 2 novembre.

 

Le Sud, producteur de chrysanthèmes ! Cultivés pour la première fois sur les terres du Sud, la tradition perdure particulièrement dans le Var et les Alpes-Maritimes et leurs climats particulièrement cléments pour la production de fleurs. Appelé dans le sud, les « pomponettes », le chrysanthème est produit notamment à Hyères, Ollioules ou Sanary. N’hésitez plus à fleurir vos jardins d’automne de « pomponettes » en exigeant la qualité du Sud !

 

Mis à jour le 20 juin 2024