Vous êtes ici :
© Crédit photo : Mahima, Pexels
Agriculture, Environnement

Comment Roland-Garros plante des arbres au Contadour

Mis à jour le 16 mai 2022

Jeu, set et match pour le fonds Respir. Pour la 3e année consécutive, la Fédération Française de Tennis et l’Office National des Forêts s’associent à la Région Sud. L’objectif : récolter les fonds qui permettront la plantation de 31 000 arbres dans le massif du Contadour.

Jean Giono ne pensait pas si bien faire lorsqu’il a choisi le Contadour comme décor pour sa nouvelle intitulée L’homme qui plantait des arbres. Le site, qui se trouve dans la Réserve de Biosphère « Luberon – Lure », a perdu près de 80% de son peuplement de Pin Sylvestre à la suite d’un épisode de neige lourde survenu en 2019. Pour y remédier, ce sont notamment les spectateurs du tournoi Roland-Garros qui contribueront à sa reforestation, en choisissant de verser 50 centimes pour le projet lors de leurs achats par carte bleue. Une manière d’apporter leur pierre à l’édifice, qui sera complétée par la Région et la Fédération Française de Tennis pour atteindre les 258 335 € nécessaires à l’opération. Mobiliser les acteurs privés et publics pour prendre soin des forêts : c’est précisément l’objet du « Fonds RESPIR ».

En deux ans, plus de 8 000 arbres plantés

L’histoire entre la Région Sud, la Fédération Française de Tennis et Roland-Garros remonte à 2020. Le premier projet mené concernait alors la forêt communale de Belvédère, dans l’arrière-pays niçois, partiellement détruite par la terrible tempête de mars 2015. 1000 arbres plantés et 80 tonnes équivalent de CO2 séquestrés plus tard, ce projet devenait le premier labellisé bas carbone en Région. L’année suivante, les objectifs s’intensifient. Cette fois, il s’agit de planter 7 700 Cèdres de l’Atlas, pins noir, sapins de Céphalonie sur 7,5 hectares dans la forêt domaniale du Toulourenc. Mission accomplie  avec 850 tonnes équivalent de CO2 séquestrés. Avec 31 000 arbres prévus pour le massif du Contadour cette année, le projet prend une dimension inédite. Il s’inscrit dans un large plan d’action de reboisement porté par le collectif « Contadour » qui concernera, à terme, 45,24 hectares. Du terrain de tennis aux sentiers des massifs, il n’y a qu’un pas.
 

Le « fonds RESPIR », quésaco ?

Créé pour réunir les propriétaires forestiers et les financeurs privés, le fonds RESPIR s’attache à préserver les espaces forestiers régionaux. C’est une manière pour les entreprises et autres acteurs économiques de s’impliquer en faveur de l’environnement ou de compenser leur bilan carbone, tout en incitant les propriétaires forestiers à mener à bien leur projet. A travers différents niveaux de partenariats, les entreprises bénéficient d’avantages fiscaux et répondent aux obligations légales imposées par la RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

Participez au fonds RESPIR

Mis à jour le 21 juin 2024