Vous êtes ici :
© Crédit photo : Anete Lusina, Pexels
Particulier, Santé

Femmes victimes de violence, qui pouvez-vous contacter ?

Mis à jour le 08 décembre 2022

Chaque année, des milliers de femmes sont victimes de violence en France. Partout sur le territoire national et en région, des associations et des structures dédiées sont là pour leur venir en aide et lutter contre ce fléau. Tour d’horizon des structures en région vers lesquelles les femmes peuvent se tourner.

  • Les numéros d’urgence (gratuits et accessibles 24h/24)
    Le 17 pour une intervention de la police ou de la gendarmerie
    Le 114 destiné aux personnes sourdes et malentendantes
  • Le 3919 - Violences Femmes Info
    C’est le numéro national d’écoute, d’information et d’orientation destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés. Anonyme et gratuit, il est accessible 24h/24, 7j/7, y compris les week-ends et les jours fériés.
  • www.service-public.fr/cmi
    La plateforme de signalement des violences sexistes et sexuelles. Des policiers ou des gendarmes spécialement formés peuvent déclencher des interventions. Cette plateforme de tchat est anonyme, gratuite et accessible 24h/24 et 7j/7.

Les violences envers les femmes peuvent prendre différentes formes et concernent toutes les catégories sociales. Dans la rue, dans les transports, chez soi, en milieu scolaire, la violence peut surgir partout et n’est jamais acceptable. Elle est physique mais peut aussi être psychologique, prendre la forme de contraintes, de privation de liberté ou de revenus. Quelle que soit la nature des violences et le lieu où elles sont perpétrées, les victimes doivent se sentir légitime à se manifester et se défendre. Pour être aidées, elles peuvent se tourner vers différents acteurs en région Sud :

Les Centres d’Information du Droit des Femmes et des Familles (CIDFF)

Premier réseau d’accès aux droits pour les femmes en France, le CIDFF compte 98 associations locales et est présent dans chaque département. Les équipes des CIDFF sont composées de professionnels : juristes, conseillers en insertion professionnelle, agents d'accueil, conseillers conjugales et familiales, psychologues... En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, 4 CIDFF (Alpes de Haute-ProvenceHautes-AlpesAlpes Maritimes et Pays d'Arles) ont des services d'aide aux victimes, dont deux sont aussi accueils de jour pour des femmes et leurs enfants.
Téléphone : 04 96 11 07 99

Le Planning Familial

Le planning familial, acteur incontournable pour le droit à l'éducation à la sexualité, à la contraception, à l'avortement, lutte activement contre les violences et les discriminations liées au genre et à l'orientation sexuelle. Les équipes mènent des actions d’écoute et d’accompagnement et ont noué des partenariats avec des structures pour que les victimes soient prises en charge. Présent sur 5 départements, 9 antennes sont ouvertes en région.
>https://www.planning-familial.org/fr

Solidarité Femmes 13

Dans les Bouches-du-Rhône, en dehors du Pays d’Arles, l’association Solidarité Femmes 13 propose des permanences, reçoit les femmes victimes de violence et les conseille dans leurs démarches.
Téléphone :  04 91 24 61 50

La Maison des Femmes Marseille Provence

Actuellement située à l’hôpital de la Conception, la Maison des femmes regroupe une équipe pluridisciplinaire constituée de médecins, assistantes sociales, psychologues, juristes pour venir en aide aux femmes victimes de violence.
Téléphone : 04 91 38 17 17

A Carpentras : RHESO

Rhéso mobilise une offre de services complète, visant la promotion sociale de son public, dans les domaines de l’accès au logement, au soin et à l’insertion professionnelle. Rhéso accompagne spécifiquement les familles victimes de violences conjugales.
Téléphone : 04 90 60 36 84

A La Ciotat : Station lumière

Ce lieu d’accueil d’urgence qui accueille les personnes en difficultés et les victimes de violence conjugale se situe au 53 Avenue Guillaume Dulac.
Téléphone :  04 42 08 62 77

A Marseille et Avignon : l’association d’aide aux victimes

Conventionnées par le ministère de la justice, ces associations développent des actions pour venir en aide aux victimes d’infractions pénales.
A Marseille : 04 96 11 68 80 / www.avad-asso.fr
A Avignon 04 90 86 15 30

Assistez au Forum respect pour les femmes
Le 24 novembre à l’hôtel de Région à Marseille, de nombreuses associations et experts des questions liées au genre seront réunis. Rôle de la prévention, sexisme, harcèlement, consentement, questions juridiques : tout au long de la journée, des tables-rondes et des débats ouvriront la réflexion. En parallèle, ateliers et masterclass permettront au public de passer à l’action en apprenant notamment à dire non et à se défendre.
Inscrivez-vous

Mis à jour le 24 juin 2024