Vous êtes ici :
© Crédit photo : Jean-Pierre Garufi
Particulier, Entreprise, Environnement, Transports

Filtre à particules sur Le Piana : une avancée majeure pour la santé de tous

Mis à jour le 09 décembre 2022

L’inauguration par la Méridionale du premier système de filtre à particule du monde sur son navire baptisé Le Piana est une étape décisive dans la lutte contre la pollution de l'air, portée par le dispositif « Escales Zéro Fumée » de la Région. Depuis 2018, celui-ci œuvre à la réduction des émissions des navires de croisière et des ferries à quai. L'objectif : préserver la santé des habitants et riverains des ports de Marseille, Fos, Toulon et Nice. Point d’étape.

Améliorer la qualité de l’air est un enjeu fondamental pour tous les citoyens et plus particulièrement pour les riverains des ports. Armateurs et autorités portuaires sont accompagnés par la Région Sud pour développer les branchements à quai, qui permettent de supprimer la totalité des émissions atmosphériques lors des escales, équiper les bateaux de systèmes de traitement de fumée et améliorer les infrastructures portuaires.

A Marseille

A ce jour dans le port de Marseille, 90% des escales corses sont connectées. Le mole d’Arenc est muni de 3 postes à quai qui permettent aux ferries de Corsica Linéa et de la Méridionale de se brancher. Cette dernière, pionnière dans la réduction des émissions de polluants, a également été accompagnée par la Région pour installer, sur le navire baptisé Le Piana, un filtre à particule permettant le traitement des oxydes d’azote et la disparition des émissions de particules fines, ultra fines et des émissions de soufre. Cette technologie, éprouvée "à terre" notamment en équipant des épurateurs de fumées d'incinérateurs de déchets et de centrales thermiques, a la particularité de combiner la désulfurisation à sec (sans utilisation d'eau) des gazs d'échappement et l'élimination des particules fines. Après une phase de test concluante, soutenue à hauteur de 500 000 € par la Région, l'installation définitive a pu être réalisée pour un coût global de 8,4 millions d'euros, dont 40% d'accompagnement régional. Ce navire est aujourd’hui le plus vertueux de la Méditerranée et constitue une première mondiale.
Au Cap Janet, 4 nouveaux postes à quai seront mis en service en juin 2023. Parmi les 8 navires amenés à y faire escale, trois sont d’ores et déjà équipés du nécessaire pour se brancher, et deux autres le seront prochainement avec l’aide de la région.
Par ailleurs, la Région Sud a voté le 22 avril dernier une subvention de 3M€ pour l’installation d’une centrale photovoltaïque dans le port. Avec ces travaux prévus au 2e trimestre 2023, l’objectif est de privilégier le mix énergétique pour alimenter 6 bâtiments en électricité.
Pour les années à venir, de nombreux projets sont en préparation pour poursuivre l’électrification des quais et notamment répondre aux problématiques liées aux navires de croisière. Dans ce cadre, une attention particulière est portée au môle Léon Gouret, qui pourrait lui aussi faire l’objet d’un équipement.

A Fos

La région a financé en 2019 l’adaptation de quai au terminal de Fos Tonkin pour permettre le développement d’un nouveau service de chargement de micro-méthaniers en gaz naturel liquéfié (GNL). Alternative au fioul lourd, celui-ci permet de diminuer les émissions de dioxyde de carbone, d’oxydes d’azote et de souffre. Le 21 janvier dernier pour la première fois, une opération de soutage de GNL a été effectuée d’un navire vers un porte-conteneur.

A Toulon

D’ici 2023, l’installation électrique permettra d’alimenter simultanément 3 ferries ou un navire de croisière et un ferry. A terme, les émissions de particules fines seront réduites de 80% lors des escales longue durée. La Corsica ferries, principal utilisateur du terminal Toulon Côte d’Azur, travaille à la transformation de ses navires. Sur les quatre embarcations qui sont appelées à utiliser ces quais électrifiés, le Mega Regina dispose d’un filtre à particules et d’un dispositif de branchement, et trois autres seront équipées en 2023 grâce aux subventions de la Région Sud. Dans le cadre du Plan Régional Hydrogène, la Région a également participé au financement d’un groupe électrogène mobile alimenté à l’hydrogène pour compléter les solutions de branchement.

A Nice

En 2023 débuteront les travaux de réaménagement de la rade du port de Nice. Si ce dernier doit encore stabiliser la localisation des navires et l’affectation des espaces, le quai Infernet sera dédié exclusivement à des navires de croisière de moins de 140 mètres et aux unités de plaisances qui devront se raccorder électriquement pour s’amarrer.

Le Plan Escales Zéro Fumée en chiffres

Voté par la Région en octobre 2018, le Plan Escales Zéro Fumée prévoit de mobiliser 30 millions d’euros de financements régionaux et européens pour résoudre les pollutions atmosphériques liées à l’activité maritime :

  • 20 millions d’euros pour les infrastructures portuaires de connexion électrique des navires
  • 5 millions d’euros pour l’équipement électrique des navires
  • 2 millions d’euros pour encourager le mix énergétique des ports  
  • 1 million d’euro pour la mise en place de filtres à particules sur les cheminées des navires
  • 1 million d’euros pour le développement d’une filière de Gaz naturel liquéfié en Méditerranée
  • 1 million d’euros pour les associations de Défense de l’environnement et les actions de concertation avec les citoyens
Mis à jour le 20 juin 2024