Vous êtes ici :
© @PlasticOdyssey
Particulier, Environnement

Plastic Odyssey, une expédition contre la pollution plastique

Mis à jour le 12 octobre 2022

C’est parti pour l’expédition Plastic Odyssey soutenue par la Région Sud. Une équipe de scientifiques et de techniciens, à bord d’un bateau-ambassadeur, a engagé un voyage inédit sur 3 continents dans les zones les plus touchées par la pollution plastique. Le but est de faire émerger des initiatives locales.

Amarré à côté du Mucem à Marseille, le bateau-ambassadeur a largué les amarres le 1er octobre dernier pour une expédition de trois années. L’expédition Plastic Odyssey va apporter des solutions contre la pollution plastique. Son objectif est de former au fil de 30 escales, des entrepreneurs au recyclage des déchets plastiques. Une opération inspirante soutenue par la Région Sud. Sa mission est de trouver des solutions pour réduire la pollution plastique dans les 30 pays les plus touchés. 

Cibler 30 villes au monde

C'est en sillonnant les mers que Simon Bernard, officier de marine marchande, président et cofondateur de l'entreprise, réalise l'étendue des dégâts causés par le plastique, « dont 20 tonnes se déversent chaque minute dans l'océan », l'équivalent d'un camion-poubelle. Constatant que 80 % des déchets plastiques polluant les océans viennent des zones côtières, les 20 membres d'équipage vont cibler « les 30 villes au monde qui croulent le plus sous ces déchets, notamment parce qu'ils manquent d'infrastructures de traitement », décrit Simon Bernard.

Comment ?  En nettoyant le passé et en favorisant le recyclage du plastique qui a été produit. Avec une vision claire : identifier là où existent les innovations simples à mettre en œuvre et peu coûteuses. Et enfin un levier que l’équipe du Plastic Odyssey veut actionner : faire du déchet une opportunité. Pour lutter contre la plastique en mer, il faut agir à terre.

Former 300 entrepreneurs

En Asie du Sud-Est, en Afrique ou encore en Amérique du Sud, Plastic Odyssey souhaite former 300 entrepreneurs au recyclage des déchets en objets solides et utiles, comme des pavés, de la tuyauterie, grâce à des machines simples et robustes, dont les plans sont accessibles en open-source.

Au-delà du recyclage, Plastic Odyssey dispensera lors de chaque escale des campagnes de sensibilisation à la réduction nécessaire du plastique dans notre quotidien. « Nous ne voulons pas diffuser au grand public le message de la technologie salvatrice », explique Maïté Abos, directrice de l'association. A bord du Plastic Odyssey, les visiteurs du monde entier pourront observer les machines-outils mais aussi visiter un espace de vie " zéro déchet et zéro plastique ". Le Plastic Odyssey, long de 40 mètres, est lui-même propulsé aux déchets plastiques, grâce à un système de pyrolyse, et ainsi autonome en énergie. 

La Région Sud en action

A travers son Plan Climat, la Région Sud mène de nombreuses actions pour préserver les milieux naturels et la biodiversité. Dès 2017, la Région lance un programme ambitieux “Zéro Déchet Plastique à l’horizon 2030“ pour lutter contre les déchets rejetés dans notre environnement et précisément en mer Méditerranée. La Charte d’engagement “Zéro Déchet Plastique“ a été créée pour permettre aux collectivités, entreprises et associations de s’engager aux côtés de la Région à réduire les déchets plastiques en mer et sur terre.

Pour en savoir plus : Engageons-nous pour une Méditerranée sans plastique ! - Ma Région Sud (maregionsud.fr)

Mis à jour le 13 juin 2024